Lancé l’an dernier sur six stations des Alpes, le service de location de vêtements de sports d’hiver livrés sur le site de séjour de client, Ski-chic.com, étend son rayon d’action sur la saison d’hiver 2018-2019 et a conclu un partenariat commercial avec l’enseigne Intersport. (suite…)

Salomon, marque phare du groupe Amer Sports

Amer Sports (marques Salomon, Atomic, Wilson, etc.), donne une dimension supplémentaire à sa stratégie de marketing expérientiel et communautaire en créant une double force de frappe d’influenceurs salariés et d’ambassadeurs de terrain, experts de leur discipline sportive et des réseaux sociaux.

Amer Sports France vient de nommer six Influencer Marketing Managers Experts, des salariés. Ces « IMM Experts » sont spécialisés dans plusieurs métiers du groupe : le tennis (marque Wilson) avec un expert basé à Paris et un à Lyon, le running (idem), à la marque Salomon et le ski, avec un expert dédié à la Salomon et un autre à Atomic. Chacun d’entre eux aura pour mission de recruter, former et encadrer 40 à 50 ambassadeurs à l’horizon de six mois, afin de couvrir la totalité du territoire métropolitain, annonce Yves Weber, manageur France du fabricant d’articles de sports.

Des accélérateurs de consommation

« Le rôle des ambassadeurs experts sera d’activer des campagnes conso (tests de nouveaux produits, événements…) mais aussi de les relayer très fortement sur les réseaux sociaux », explique Yves Weber. Cette escouade de quelque 250 à 300 sportifs passionnés, équipés par leur marque et rétribués, « nous permettra de multiplier les essais produits et les événements avec nos partenaires clé. Il constituera un très fort accélérateur de communication via les réseaux sociaux et, de ce fait, stimulera la demande et créera une meilleure expérience d’achat », complète-t-il. Cette approche communautaire et expérientielle s’inscrit dans la continuité de l’évolution de la stratégie marketing du groupe qui, depuis quelques années, privilégie l’interaction directe avec ses consommateurs et renforce les partenariats étroits avec ses meilleurs revendeurs.

Les partenaires premium dans la boucle


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

© Andy Parant

L’ouverture du glacier à Tignes

Tous les indicateurs sont au vert, c’est une belle saison qui démarre“, s’est félicité Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes, jeudi 17 novembre à Paris, à l’inauguration de l’opération Saint-Germain des Neiges, qui marque symboliquement le démarrage de la saison des sports d’hiver.

Selon l’Observatoire national des stations de montagne, plus de la moitié des lits touristiques sont déjà réservés pour la période de noël, les taux d’occupation prévisionnels atteignent déjà 70 % pour les vacances d’hiver et la tendance pour l’ensemble de la saison est très légèrement positive, à +0,1 % (panel G2A de 60 000 lits représentatif du marché). Des perspectives “encourageantes” que confirment plusieurs chaînes de magasins de location de skis contactées par Filièresport, qui enregistrent d’ores et déjà des commandes en hausse sur l’ensemble de la saison et des progressions à deux chiffres pour le mois de février.

Enneigement favorable

Les réservations restent cependant timides pour les vacances de noël. Après deux saisons qui ont commencé sans neige à noël, les vacanciers ont manifestement attendu que celle-ci tombe pour réserver. “Les chutes de neige qui se poursuivent dans les massifs accélèrent les réservations“, précise toutefois Charles-Ange Ginésy, président de l’Association nationale des maires des stations de montagne, ce que confirment encore les enseignes de location, passées en positif avec l’arrivée de la neige. Le calendrier des fêtes 2016, avec les réveillons du 24 décembre et de la Saint-Sylvestre le samedi, a par ailleurs incité les stations à adapter leur offre en facilitant la flexibilité des dates de séjour dans le cadre d’une communication ayant pour slogan “en montagne noël est magique, coordonnée par France Montagnes.

photo-jean-baptiste-grange

Jean-Baptiste Grange, ambassadeur Go Sport Montagne

Le Groupe Go Sport annonce le lancement de sa cinquième enseigne, Go Sport Montagne, dans les stations de ski des grands massifs. 

La création de Go Sport Montagne s’appuie sur l’acquisition, en 2014, de l’enseigne Twinner. Groupement d’indépendants spécialistes de la montagne, Twinner compte plus de 110 points de vente en France. Orientée sports et loisirs de nature, Go Sport montagne proposera à la vente et à la location des produits de grandes marques internationales telles que Rossignol, Head ou Salomon ainsi qu’à ses marques propres.

Romane Miradoli, ambassadrice Go Sport Montagne

Romane Miradoli, ambassadrice Go Sport Montagne

Pour accompagner le lancement, un site internet est accessible depuis le 8 novembre 2016 et permet de louer son matériel ou de localiser les points de vente Go Sport montagne. Enfin, dans le but de rayonner sur les pistes et d’apporter une véritable légitimité à ses produits, la nouvelle enseigne du groupe Go Sport s’adjoint deux “porte-parole” et partenaires techniques : Jean-Baptiste Grange, double champion du monde de ski en 2011 et 2015 et Romane Miradoli, championne de France de Super G. La famille du skieur de Valloire et celle de la skieuse de Flaine détiennent toutes deux des magasins Go Sport montagne, ex-Twinner, dans leurs stations respectives. Une campagne de publicité (affichage, digital et habillage des magasins) sera lancée début décembre.

pub-go-sport-montagne

Skimium Génie
Dix ans après la création de Skimium en joint-venture avec Decathlon (80 % des parts),  
Eric Laboureix et Dominique Chomarat (20 % des parts à eux deux), ainsi que Guy Belec, président salarié, ont engagé des négociations exclusives avec Decathlon en vue du rachat de l’enseigne de ski.

Cette décision résulte de la stratégie de recentrage de Decathlon“, a précisé Guy Belec, lors d’un déjeuner de presse, le 11 octobre 2016 à Lyon, où Skimium a réuni dans la soirée son réseau de magasins affiliés pour célébrer ses 10 ans d’existence, officialiser le projet de rachat et annoncer une nouvelle stratégie marketing. Les discussions en cours doivent aboutir d’ici à la fin de l’année 2016. Au terme de celles-ci,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :