Thomas Voeckler reprend du service en tant qu’ambassadeur des vélos à assistance électrique Matra, un peu moins d’un an après avoir pris sa retraite. L’homme aux 15 tours de France avait toujours déclaré vouloir se reconvertir dans l’univers du produit cycle.

(suite…)

François Lombard aura comme responsabilités l’animation et la coordination de la commission “Cycle et mobilité active” et sera chargé du suivi des aspects normatifs et réglementaires pour le compte du syndicat.

 

 

Diplômé en gestion des entreprises et des administrations et fort d’une expérience solide de près de vingt ans au sein de la société Matra (Matra automobile puis Matra Manufacturing & Services, spécialisée dans la mobilité électrique) , François Lombard est un spécialiste en communication interne et externe. Il dispose d’une très bonne connaissance du marché du cycle et de celui de la mobilité, de leur différents réseaux et parties prenantes. Il a déjà réalisé des missions spécifiques dans l’univers de la mobilité douce et eu l’occasion de prendre part, avec les entreprises de la profession, à la définition de propositions françaises pour la mise en oeuvre de la norme VAE et ses évolutions. Passionné de sport, il est également investi dans le monde sportif, notamment comme jury départemental d’athlétisme dans les Yvelines (78).

Matra touring_DD9Après la finalisation de l’acquisition, en fin d’année dernière, des activités de production et commercialisation de véhicules électriques légers (VAE, scooters) de Matra Manufacturing Services (MMS) par Easybike, les équipes et outils de production de MMS ont été transférés à Saint-Lô, dans la Manche.

Ils sont actuellement exploités dans un site provisoire, en attendant l’ouverture, prévue pour le début de l’été 2015, d’un nouveau site industriel en cours de construction, où Easybike , entend regrouper l’ensemble de sa production. Le groupe français  (marques Easybike, Mobiki et Solex) entend faire de Saint-Lô, le premier site français de production de véhicules électriques, avec un objectif de 30 000 VAE de produits à l’horizon 2016. Le rachat de la branche véhicules électriques de MMS, qui a représenté en 2013 un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros, est assorti d’un contrat de concession de 10 ans de la marque Matra par le groupe Easybike pour les véhicules électriques légers. Easybike bénéficiera d’une option d’achat de la marque à l’issue de cette période.

Matra touring_DD9Matra est en négociations exclusives avec le fabricant de vélos Easybike en vue de lui céder son activité de vélos à assistance électriques Matra MS. L’opération permettra de consolider le développement du groupe, qui a multiplié les opérations de croissance externe ces derniers mois. 

Après deux années consécutives de pertes sèches, le groupe Lagardère avait décidé en début d’année de se séparer de sa filiale Matra MS (Matra Mobilité Electrique). Un accord avec le groupe Easybike a été trouvé en août dernier et l’annonce officielle aux revendeurs s’est faite lors du dernier salon de Eurobike de  Friedrichshafen (Allemagne). Une fois conclue, l’opération propulsera Easybike au rang de leader incontestable du Vélo à assistance électrique (VAE) en France, après, rappelons-le, l’acquisition ces derniers mois des marques Solex et Mobiky. « Nous souhaitons poursuivre notre progression dans l’univers de la mobilité électrique à destination du monde urbain » confirme Grégory Trébaol, le créateur et dirigeant du groupe Easybike.

Regroupement industriel à Saint-Lô

Côté production, Easybike s’appuie déjà depuis quelques mois sur le savoir-faire du site de Saint-Lô, dans la Manche, qui fabriquait jusqu’à présent les vélos pliants Mobiky. Mais la capacité de production annuelle de ce petit atelier normand reste largement insuffisante au regard des ambitions croissantes du groupe Easybike. Dès le printemps 2015,  6 000 m² d’usine et d’entrepôts modernes seront donc inaugurés sur cette même commune de Saint-Lô. Les premiers coups de pioche ont déjà été donnés. Ce vaste site industriel est désigné pour recevoir l’ensemble de l’assemblage du groupe Easybike, y compris celui des vélos Matra. Une centaine d’emplois devrait être créée pour l’occasion.

Isabelle Leboeuf