Alain PourcelotAlain Pourcelot (photo ci-contre à g.), actuel directeur général du Groupe Adidas en France, a été nommé senior vice-président Consumer Direct de la zone Europe pour le Groupe. Il aura la responsabilité de piloter les réseaux de commerce de détail pour le groupe (Adidas et Reebok) : magasins en propre, franchisés et e-commerce.

GUILLAUME DE MONPLANET ADIDAS 24-11-2014Guillaume de Monplanet (à dr.), actuel directeur de la marque Adidas en France, succèdera à Alain Pourcelot en tant que directeur général du Groupe Adidas en France. Ces nominations seront effectives au 1er janvier 2015.

Alain Pourcelot, 48 ans, diplômé Escem et Insead, ancien membre de l’équipe de France de natation, est entré dans le groupe allemand en octobre 2005. Il occupait la fonction de directeur général du groupe pour la France depuis juin 2012. Guillaume de Monplanet, 39 ans, diplômé de l’ESCP, est entré chez Reebok France en 2005, lui avait alors succédé.

Guillaume de Monplanet à la conférence de la campagne "Adidas all in", lundi 26 mai à La Défense.

Guillaume de Monplanet à la conférence de la campagne “Adidas all in”, lundi 26 mai à La Courneuve.

A l’occasion du lancement de sa campagne “all in or nothing” (« tout ou rien ») pour la Coupe du Monde, lancé lundi dernier, Guillaume de Monplanet, le directeur de la marque Adidas France a répondu aux questions de Filière Sport sur les enjeux de la Coupe du Monde.

Quels sont les grands enjeux de cette Coupe du Monde pour Adidas ?

Il y a deux enjeux très importants. Le premier est business, puisque nous avons l’objectif d’atteindre le cap des 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires cette année dans le football. L’autre enjeu est de rattraper notre retard sur les plates-formes sociales et digitales. L’idée est d’accélérer pour être la marque la plus visible. C’est un moyen de parler aux consommateurs, qui sont de plus en plus connectés et qui veulent des interactions avec nous en permanence. Par rapport à la Coupe du Monde de 2010, nous avons multiplié par trois notre investissement publicitaire et par cinq dans le digital. Nous avons ainsi créé 140 postes (dont 3 à 4 en France) avec une newsroom, des community managers, des journalistes internes. La Coupe du Monde est une plate-forme incroyable.

Comment se comporte Adidas sur le marché français du football ? (suite…)

À l’occasion du passage à Paris de l’un de ses principaux ambassadeurs, le basketteur américain Derrick Rose, adidas a annoncé avoir conclu un partenariat avec la Fédération Française de Basketball.

Entre le basketball et adidas, c’est une longue histoire. «La première chaussure de basket fabriquée par Adidas, c’était en 1949 », a rappelé  vendredi 12 juillet Guillaume de Monplanet, directeur France de la marque. Il était entouré par plusieurs ambassadeurs de l’enseigne : l’Américain Derrick Rose, élu meilleur joueur de la NBA en 2011, l’international tricolore Nicolas Batum et les « Braqueuses » Céline Dumerc et Sandrine Gruda.

La troisième équipe de France Adidas

Déjà équipementier de toutes les équipes NBA, de certains clubs français comme Strasbourg, Dijon, Limoges, Adidas deviendra à l’automne l’équipementier de la Fédération Française de Basketball (FFBB). Le partenariat prendra effet le 4 octobre, pour une durée de quatre années. Le prochain championnat d’Europe masculin, qui se déroule en septembre en Slovénie, marquera la fin de la collaboration entre la FFBB et Nike. Guillaume de Monplanet parle d’une « troisième branche à l’équipe de France Adidas », la marque comptant parmi ses partenaires les fédérations nationales de rugby et de handball.

Un sport en progression

Le basket est « joue un rôle extrêmement important dans notre stratégie, au niveau mondial mais aussi en France », poursuit le directeur France d’Adidas. « C’est un sport qui est en très forte progression. L’année dernière, sur le basket, on a fait +20% au niveau mondial et +40% dans l’Hexagone. » L’histoire continue.