Nicolas Préault (Tecnifibre) et Thierry Guibert (Lacoste)

Un peu plus de six mois après le rachat de Tecnifibre par Lacoste, on commence à y voir plus clair sur l’ambition commune aux deux marques : équiper les tennismen (et women) à 100% en misant sur Lacoste pour le textile-chaussures et Tecnifibre pour l’équipement technique, tout en faisant de Tecnifibre le leader mondial de la vente de cordages. 

Tecnifibre ne deviendra pas Lacoste

« Il manquait un côté technique chez Lacoste. Avec l’acquisition de Tecnifibre, nous comblons ce manque avec une marque premium, de proximité, possédant un ADN propre et qui s’est développé de manière qualitative dans le tennis, avec des valeurs similaires à celles de Lacoste », a rappellé Thierry Guibert, PDG de Lacoste depuis 3 ans, au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion de Roland Garros. À ceux qui s’inquiéteraient du risque de disparition de la marque Tecnifibre, mangée par le géant Lacoste, fort de ses 10 000 employés, présent dans 120 pays et revendiquant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 2 milliards d’euros – contre 22 millions d’euros pour la PME Tecnifibre (lire encadré chiffres ci-dessous) – il adresse un démenti formel :  « L’idée est de développer Tecnifibre et d’en faire un challenger auprès des leaders dans le marché du matériel de tennis. Chaque marque a un positionnement bien clair et Lacoste ne prendra pas le contrôle de Tecnifibre, qui possède sa propre stratégie et sa propre direction. » Nicolas Préault, PDG de Tecnifibre, voit cette fusion comme une aubaine : « Avec Lacoste sur le textile et Tecnifibre sur les équipements, nous allons répondre à 100% aux besoins des joueurs, avec une offre à 360°. Nous bénéficierons également du savoir faire de Lacoste ainsi que de leurs ressources humaines. Mais chaque marque gardera ses spécificités.»

Trois clubs premium de tennis partenaires


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :


Nicolas Préault quitte Arena France pour devenir PDG de Tecnifibre.
(suite…)