La traditionnelle étude Deloitte sur les intentions d’achat avant Noël fait apparaître un budget cadeaux de 302 €, en baisse de 2,7 %. Cette diminution est supérieure à celle du budget global (incluant l’alimentaire et les sorties), qui atteint 531 € et se réduit de 0,9 %.

Toutefois, les Français continueront de gâter leurs enfants, en leur consacrant un budget de 101 €, en hausse de 3 %. Les adultes en feront les frais, avec un budget en baisse de 8 %. Pour faire des économies, les consommateurs privilégieront massivement les articles en promotion (82 % des sondés). Et s’ils prévoient de réaliser leurs achats en magasins pour 64 % d’entre eux, ils envisagent de réaliser 38 % de leurs dépenses sur internet, soit une hausse de 5 points par rapport à 2012. En ce qui concerne les articles de sport, 35 % des consommateurs prévoient d’en acheter sur internet, contre 25 % l’an dernier. Plus généralement, la recherche en ligne (passée de 24 % à 33 %) et la comparaison de prix sur internet (26 % à 32 %) sont en progrès. A noter que les sondés déclarent vouloir réaliser leurs achats plus tôt (47 % effectués avant fin novembre contre 40 % l’an dernier, 34 % pendant la première quinzaine de décembre), à rebours de la tendance observée par les professionnels jusqu’à présent.

Alors que le troisième trimestre 2012 s’est caractérisée par une croissance de 7% des achats en ligne, les produits de sport restent, cette année encore, boudés par les internautes. 

Dans la hotte du père Noël, des tablettes, des smartphones, des aspi-robots et même des épilateurs laser ! Mais peu de ballons ou de raquettes ! D’après une étude de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), publiée le 15 novembre 2012, seuls 18% des intentions d’achat d’articles de sport pour Noël passeront par internet. Les internautes privilégieront  les livres et les DVD Blu-Ray (56%), loin devant les jouets, qui occupent la deuxième place du classement (44 %). Autre précision de la Fevad, «77% des internautes réaliseront leurs achats de Noël entre le 15 novembre et le 15 décembre ».

L’étude révèle également que, dans la morosité du contexte économique actuel, les cyberacheteurs dépenseront 199 euros pour leurs achats de noël, soit 58 % de leur budget global. La Fevad note que ce sont les plus de 50 ans qui disposent des plus gros budgets, alors qu’ils ne sont que 74 % à consommer en ligne, contre 90 % des 25-34 ans.

D’après l’observatoire des usages internet de Médiamétrie, le nombre de cyberacheteurs a progressé de 5%, atteignant 31,9 millions d’internautes. «Les ventes sur internet devraient atteindre 45 milliards en 2012 après une hausse de 21% du total des ventes au troisième trimestre 2012 », précise la Fevad. La fédération professionnelle estime qu’en 2015, les dépenses des internautes sur internet atteindront 70 milliards d’euros. Cette étude a été réalisée du 11 au 22 octobre 2012 auprès d’un échantillon de 2103 individus, représentatifs des internautes de 15 ans et plus vivant en France.