Du coureur occasionnel au marathonien, autour de 10 millions de personnes pratiqueraient la course à pied en France. Les adeptes de ce sport en plein boom s’équipent de mieux en mieux et raffolent d’objets connectés.  (suite…)

Le système Cobi

Le fournisseur allemand de systèmes de motorisations pour vélos à assistance électrique (VAE) Bosch eBikes Systems va racheter la start-up Cobi GMBH, spécialiste de la connectivité à vélo via smartphone.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :


En constante hausse, les ventes d’objets connectés liés au sport
augmenteront d’environ 38% chaque année jusqu’en 2021, selon la société d’études spécialiste du numérique, Idate Digiworld.

En 2021, le parc installé d’objets connectés liés au sport devrait atteindre plus de 77 millions d’unités dans le monde, contre 75 millions en 2015. Malgré des prix souvent élevés et certaines limites techniques, le marché des “wearable” (accessoires portables ou vêtements “intelligents”) où encore les déceptions dues aux effets de mode (le taux d’abandon est de 33 % à 6 mois et de 50 % à 18 mois) reste porté par les tendances sociétales telles que l’autoévaluation et le partage sur les réseaux sociaux. Il est également soutenu par les évolutions technologiques :  miniaturisation, durée de charge des batteries, baisse des coûts, etc.

WEZRAfin de produire le premier capteur météo connecté qui met à jour instantanément ses prévisions, la start-up montpellieraine WEZR lance une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank.

Cet objet connecté est doté de capteurs capables de mesurer la température, la pression atmosphérique ou encore la vitesse et la force du vent et de les transmettre via une connexion bluetooth. Grâce à ces technologies et l’utilisation d’un algorithme de calcul innovant, le capteur météo actualise instantanément ses prévisions avec une précision inférieure au kilomètre. Sa petite taille permet de le fixer sur soi ou sur un objet du quotidien comme un sac ou une veste. Pour ce qui est de l’usage, il n’est pas réservé qu’aux sportifs mais peut permettre de savoir, par exemple, si les conditions météo sont réunies pour un vol en parapente ou une sortie en mer. WEZR possède aussi son application mobile gratuite, indispensable pour avoir accès aux mesures du capteur. Le projet est déjà soutenu par le centre national d’études spatiales (Cnes), ainsi que par la région Languedoc-Roussillon, et a été sélectionné pour participer au CES Las Vegas, le plus grand salon d’électronique au monde, en janvier 2017.