Electric-Visual-Logo-300x300La marque de sport californienne Electric vient d’être vendue par Volcom (filiale du groupe Kering)  à un groupe dirigé par Eric Crane, président-directeur général d’Electric dans le cadre d’une opération d’une opération de Managemement Buy Out (MBO).

La transaction a pris  effet le 16 mars et découle d’une proposition spontanée d’Eric Crane. Elle porte sur l’ensemble des actifs et des droits de marque d’Electric. De petite taille, l’entreprise acquise en 2008 par Volcom ne faisait plus véritablement sens dans le portefeuille de Kering. Le pôle “lifestyle” de Kering comprend donc désormais Puma et Volcom.

 

Annoncé le 22 mars dernier, le nouveau nom est maintenant officiel. Les actionnaires de PPR, réunis en assemblée générale ce 18 juin 2013, ont approuvé quasiment à l’unanimité le changement de nom du groupe. Rebaptisé Kering, et relooké d’un logo stylisé, le groupe assoie ainsi son recentrage sur le luxe (Gucci, Saint Laurent, Stella McCartney, ou récemment, le joaillier Pomellato…) et l’équipement de sport et lifestyle (Puma, Volcom, Electric). Tourné vers l’international, le groupe se tourne vers l’anglais et adopte « Empowering Imagination » comme slogan. Le nom du groupe s’inspire lui même de la phonétique du mot « caring », qui signifie prendre soin en français.

Alors qu’ils avaient désengagé le groupe de la distribution depuis quelques années, les actionnaires ont également approuvé la mise en Bourse de la FNAC, le 20 juin prochain. La cession de La Redoute devrait également suivre cette année.

 

Au premier trimestre 2013, le Pôle Sport & Lifestyle du groupe Kering (ex-PPR) enregistre un chiffre d’affaires en repli de 2,5% en comparable, impacté par un contexte économique difficile dans le secteur de l’habillement et des articles de sport, particulièrement en Europe de l’Ouest.

Le chiffre d’affaires du pôle Sport & Lifestyle atteint 849 millions d’euros sur le trimestre, en recul de 4,9 % à périmètre courant. Puma et Volcom ont enregistré des performances très satisfaisantes dans leurs magasins en propre, contrebalancées par des ventes plus en retrait en vente en gros.

Sur le trimestre, les ventes de Puma affichent une baisse de 2,3% en comparable. Les accessoires ont enregistré une forte croissance de 12% sur le trimestre, portés par la performance remarquable de Cobra Puma Golf. L’Habillement résiste bien. La catégorie chaussures reste quant à elle toujours affectée par un contexte difficile sur ses principaux marchés, notamment en Italie et en France.

Bon démarrage des Puma Mobium

Puma a poursuivi la mise en œuvre de son plan de transformation qui a mené à la fermeture de 45 magasins non rentables au cours du trimestre, principalement en Europe. Le reste du réseau retail a enregistré de bonnes performances témoignant de la force et de l’attrait de la marque.
Par ailleurs, Puma continue de renouveler ses gammes de produits, avec un accent mis sur la catégorie running en sport performance. La nouvelle ligne de chaussures Puma Mobium très innovante a été lancée en mars et les tendances de vente sont très favorables.

Le Suédois Björn Gulden, 47 ans, est nommé  directeur général du groupe allemand Puma, filiale de Kering (ex-PPR). Sa nomination prendra effet au 1er juillet 2013. Björn Gulden succède à Franz Koch, qui a quitté l’entreprise à la fin du mois de mars.

Depuis le début de l’année 2012, Björn Gulden est directeur général de la marque de joaillerie danoise Pandora. De 2000 à 2011, il a été directeur général de Deichmann, premier détaillant de chaussures en Europe, et a exercé en parallèle les fonctions de DG de Rack Room Shoes et de Président de Off Broadway Shoes, deux filiales américaines du groupe allemand. Björn Gulden avait occupé auparavant plusieurs postes de direction au sein de la marque de vêtements outdoor Helly Hansen et de l’équipementier sportif Adidas, pour lequel il a été notamment directeur pour le textile et les accessoires.

Ancien footballeur professionnel ayant joué notamment en ligue 2 allemande dans l’équipe du FC Nuremberg, Björn Gulden a fait des études de management en Norvège et a obtenu un MBA de la Babson Graduate School of Business de Boston. Il parle norvégien, anglais et allemand, et sera basé à Herzogenaurach, au siège de Puma.

Le véadiste Redcats (groupe Kering, ex-PPR) a finalisé la cession de son pôle Enfants-Famille, composé des marques Vertbaudet et Cyrillus, à Alpha Private Equity Fund 6 (« APEF 6 »), pour une valeur d’entreprise de 119 millions d’euros.

Reid Pinder est nommé directeur général d’Electric (groupe Kering, ex-PPR) pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Ancien surfer professionnel et champion Australien, il a dirigé la marque Billabong en Europe pendant 21 ans. Il est également l’un des membres fondateurs de l’EuroSIMA (Surf Industry Manufacturers Association), dont il a été le directeur.

 

 

 

VolcomShoes_LoFi_GrimMid_Buzzard_GrimmLa marque de vêtements de surf et skate Volcom, lance sa première collection de chaussures fermées après 22 ans d’existence. La marque du groupe PPR ne disposait dans le footwear que d’une ligne de tongs. (suite…)

PPR annonce que Redcats a signé un accord avec le fonds Nordic Capital Fund VII pour la cession de ses marques nordiques Ellos et Jotex pour une valeur d’entreprise de 275 millions d’euros.

Ellos est le leader de la vente à distance d’habillement en Scandinavie et Jotex, un acteur clé du marché scandinave dans le domaine du textile de maison et de la décoration. “La cession d’Ellos et Jotex constituera une étape supplémentaire dans la transformation de PPR en un leader mondial de l’habillement et des accessoires, présent dans le Luxe et le Sport & Lifestyle”, commente PPR dans un communiqué.

Recentré sur le luxe et le sport, le groupe PPR a annoncé le 15 février 2013 une croissance de son chiffre d’affaires (+10,6% en comparable) et de son résultat net (+28,2%) pour l’année 2012. Le pôle lifestyle (Puma, Volcom, Electric) affiche une baisse de son résultat opérationnel de -12,1% malgré une hausse de son CA de +11,9%.

Le groupe PPR a publié ce vendredi 15 février 2013 de bonnes performances pour l’ensemble du groupe, délesté de la Fnac et La Redoute. Le chiffre d’affaires a progressé de 10,6% en 2012, atteignant 9,7 milliards d’euros et le résultat opérationnel courant de 19,3%, à 1,8 milliard. La marge opérationnelle subit toutefois un léger recul à 18,4% du CA (-0,2 point). Quant au résultat net part du groupe récurrent, il a bondi de 28,2%, à 1,2 milliard d’euros. De bonnes performances, tirées par l’ensembles des marques de son pôle luxe (Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Stella Mac Cartney, etc.). Ce dernier enregistre en effet une croissance à deux chiffres dans toutes les zones géographiques, excepté au Japon (+9%).

Pas de calendrier pour Puma

Moins spectaculaire que le luxe de part les résultats de Puma, le pôle sport et lifestyle a vu son chiffre d’affaires augmenter de 3,3% en comparable, à 3,53 milliards d’euros, soit un résultat opérationnel courant de -12,1%. Puma, dont les comptes publiés la veille annonçaient une augmentation du chiffre d’affaires de +8,7% (+3,9% en comparable), à 3,27 milliards d’euros, représente 95% du CA de ce pôle Sport & Lifestyle. « Même si les résultats sont décevants, notamment en Europe de l’Ouest (30% du CA de la marque, NDLR) nous n’avons pas de calendrier déterminé pour mener Puma vers la croissance », tentaient de rassurer François-Henri Pinault et Jean-François Palus, à l’annonce de ces résultats.

Un nouveau management

S’il assure que Jean-François Palus, actuellement à la tête de Puma par intérim, ne deviendra pas le futur directeur général de la marque, François-Henri Pinault, PDG du groupe PPR, a assuré pouvoir annoncer les noms de la nouvelle équipe managériale au printemps prochain. « Ses priorités seront de repositionner la marque aussi bien dans le sport que le lifestyle, donner une cohérence à son organisation jusque là désorientée par le rachat de ses licenciés et dynamiser l’innovation tant sur le plan du design que de la distribution en magasin », a-t-il annoncé ce matin.

Pas de rachat tant que Puma ne sera pas redressé

La distribution sur internet et dans ses magasins propres fera également l’objet d’une attention particulière. « Puma reste le socle de notre pôle sport & lifestyle, notre premier objectif est de la remettre sur les rails de la croissance avant de reprendre les projets d’acquisition d’autres marques de sport », a-t-il annoncé. « Nous sommes confiants pour les échéances sportives de 2014, avec une collection foot prometteuse ».

Le groupe PPR a confirmé ses ambitions de répartition de ses activités (60% luxe et 40% sport & lifestyle) et évoqué vouloir renforcer à long terme son activité outdoor. Le groupe mise alors sur Electric et Volcom, dont une nouvelle collection de chaussures sera disponible à l’automne prochain, en cobollaboration avec Puma. Ces deux marques ont enregistré un chiffre d’affaires de 261 millions d’euros en 2012, pour un résultat opérationnel courant de 15 millions d’euros.

Joël Clergiot

Bruce Beach et Kip Arnette, les fondateurs d’Electric, présentent le nouveau logo Electric avec Eric Crane, Chief Commercial Officer

Bruce Beach et Kip Arnette, les fondateurs d’Electric, présentent le nouveau logo
(à droite Eric Crane, Directeur commercial)

Issue des sports de glisse, la marque californienne de lunettes Electric (groupe PPR), se dote d’une nouvelle stratégie : nouveau logo, extension des gammes de produits, développement géographique et des canaux de distribution. Avec un renforcement du management à la clé.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

A lire sur Scoop.itFilièreSport

En échange de 42,2 millions d’euros…

 

Filière Sport‘s insight:

Puma a récupéré la totalité des droits sur sa marque en Espagne, après une procédure fleuve à l’encontre de son ancien distributeur local Estudio 2000.

See on www.boursier.com

Arrivé en juillet 2011, Franz Koch, le PDG de Puma (groupe PPR) quittera l’équipementier sportif allemand fin mars 2013. Le jeune trentenaire avait succédé à Jochen Zeitz, patron de la marque pendant 18 ans, et devait s’atteler au redressement de la filiale de PPR, en pleine restructuration. Il quittera également le comité exécutif de PPR. Cette décision, « prise d’un commun accord », selon un communiqué du 12 décembre 2012, marque ainsi la reprise en main de Puma par PPR (actionnaire à 80% de la marque). En effet, l’annonce intervient quelques jours après la nomination de Jean-François Palus, directeur général délégué du groupe PPR, comme président du conseil d’administration de la marque à la panthère et le départ le 1er décembre dernier, de Jochen Zeitz, devenu président du conseil d’administration de Puma. Aucun nom n’est avancé pour reprendre le poste. Mais PPR, en proie à une très forte baisse de ses bénéfices, espère trouver un remplaçant pour le printemps 2013.

Volcom, la marque de surfwear et streetwear du groupe PPR, a ouvert trois magasins en propre en Europe en octobre, dont deux dans des stations des Alpes françaises, à Chamonix et aux 2 Alpes et une en Espagne, à Barcelone. Ce qui porte à une douzaine le nombre de magasins de la marque en Europe, dont quatre en France (les deux premières ayant été ouvertes à Hossegor et à Bordeaux). Chaque point de vente occupe entre 150 et 200 mètres carrés. Volcom, qui développe un prêt-à-porter de plus en plus lifestyle, est distribuée par plus de 450 détaillants en France, son premier client étant Citadium.

PPR a annoncé le 8 novembre 2012 la signature d’un accord entre Redcats et Northern Tool + Equipment (NTE) pour la cession de The Sportsman’s Guide et The Golf Warehouse, pour une valeur d’entreprise de 215 millions de dollars.

Fondée en 1981 et basée à Burnsville dans le Minnesota, Northern Tool + Equipment (NTE) est une entreprise de distribution d’outillage et de matériel électrique sur catalogue, sur Internet et dans 80 magasins à travers les Etats-Unis. « Cette opération donnerait à The Sportsman’s Guide et The Golf Warehouse l’opportunité de rejoindre un partenaire stratégique, aux activités fortement complémentaires de celles des deux marques », annonce PPR dans un communiqué. The Sportsman’s Guide, The Golf Warehouse et Northern Tool + Equipment continueraient d’exploiter leurs marques et leurs activités de façon autonome tout en bénéficiant d’opportunités commerciales communes, de synergies et d’importantes économies d’échelle. La transaction, assortie des conditions suspensives usuelles et notamment soumise à l’approbation des autorités de la concurrence, devrait être finalisée d’ici la fin de l’année.

 

La marque du groupe PPR a annoncé une chute de 85 % de son bénéfice net au troisième trimestre 2012, à 12,2 millions d’euros, malgré une hausse de son chiffre d’affaires de 6,6 %, à 892 millions d’euros. Particulièrement atteinte par la récession en Europe, Puma a adopté un plan de réduction des  coûts au troisième trimestre, qui s’ajoute au programme de transformation 2010-2015, à base de regroupements géographiques et de réduction des gammes. A terme, le marketing va être revu dans le sens d’une meilleure différenciation dess es collections style de vie et performance.