Alexandre Maulin (Domaines skiables de France)

A l’occasion de leur 80ème Congrès, qui se déroule à Paris – La Défense, l’assemblée générale des Domaines skiables de France (DSF) a élu, lundi 1er octobre, son nouveau président : Alexandre Maulin. Ce dernier, PDG du groupe Maulin.ski, succède à Pierre Lestas.

Désigné, en juin dernier par les 14 membres du comité directeur deDSF, parmi 3 candidats, Alexandre Maulin, 37 ans, a présenté son équipe, à l’occasion du congrès. Le bureau sera composé de Pascal Tournier en qualité de président délégué et de Jean Yves Remy en qualité de trésorier. Président de la commission Pistes & Environnement de DSF, lors de la précédente mandature, Alexandre Maulin a toujours eu à cœur de s’impliquer dans la vie et l’animation du syndicat professionnel. « Dans trente ans, je ferai encore partie de cette profession, et j’ai envie de m’investir en elle, de donner de moi-même. J’ai envie de mettre à profit mon énergie à revendre pour défendre les dossiers qui le nécessiteront. C’est une mission importante et un vrai challenge que de succéder à Pierre Lestas », déclare le nouveau président. Actuellement PDG du groupe familial Maulin.ski, qui opère en Savoie dans les Sybelles (Le Corbier, Saint-Jean et Saint-Sorlin-d’Arves) et dans le Dévoluy (Hautes-Alpes), Alexandre Maulin possède une expérience complète en station. Pisteur-secouriste, puis monteur, il a ensuite occupé les fonctions de directeur opérationnel de la Satvac1 et de la Samso2 pour le groupe Maulin Montagne Participations, avant d’en prendre la direction générale. Les objectifs de cette nouvelle page de DSF sont d’asseoir un modèle économique stable pour tous les exploitants, d’œuvrer pour un rééquilibrage de la dérive réglementaire et d’agir davantage sur le renouvellement de la clientèle, enjeux décisifs pour l’économie de la montagne, comme le confirme bilan de la saison d’hiver 2017-18, marqué par un rebond de la fréquentation qui n’efface pas la maturité du marché français.

Lire également : La fréquentation des stations de ski a rebondi l’an dernier

Elu 1er coprésident de l’Union sport & Cycle lors de l’assemblée générale du 16 mai 2018, Jérôme Valentin, est président de Cycleurope Industries France, depuis la fin 2011. Cette filiale du groupe suédois Grimaldi qui conçoit et fabrique les vélos Gitane, Definitive, Peugeot et Puch, à Romilly, dans l’Aube. Centralien, titulaire d’un Master of Sciences en électricité et Sciences de l’Université de Salford (Royaume-Uni) et diplômé HEC et ESCP, Jérôme Valentin a travaillé chez le fabricant de batteries Saft dans les années 1980, d’abord comme directeur des opérations à Singapour puis comme directeur marketing à Paris. Il a ensuite rejoint Tyco Electronics, entreprises de composants électroniques en France, en Asie et en Allemagne, comme vice-PDG de la division énergie, avant de devenir vice-président exécutif de Schindler pour l’Asie Pacifique. En 2007, il revient en Europe diriger l’entreprise française de piles rechargeables Uniross.

La marque de vêtements techniques et chaussures de vélo Pearl Izumi a annoncé l’arrivée d’un nouveau président, Chris Sword. Il remplace Mike O’Connor, qui s’était retiré en décembre 2016.

Avant de rejoindre Pearl Izumi, Chris Sword a présidé pendant 9 ans le groupe Oberalp, qui détient les marques Dynafit, Salewa, Wild Company et Pomoca.