La société d’études NPD estime que la Coupe du monde de football apportera un point de croissance supplémentaire au marché des articles de sport, par rapport à une année sans tournoi mondial. Le Mondial 2018 devrait donc contribuer à le faire de plus de 560 millions d’euros sur les cinq plus gros pays européens.

L’effet “Mondial” est particulièrement perceptible sur les ventes de certains articles comme les T-shirts de football. Lors de la dernière coupe de Monde en 2014, NPD avait mesuré une croissance de +9 % des ventes de maillots par rapport à 2013 en moyenne sur les cinq grands pays Européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne) et un pic de +29 % sur les six premiers mois de l’année. Même observation pour les ventes de ballons – le modèle « Mondial » étant traditionnellement lancé lors du Noël précédant la compétition (+30 % sur les ventes de ballons de football enregistrées en France en décembre 2017 et croissance anticipée de 50% sur les ventes en juin 2018).

Effet boule de neige

Selon David Richard, , directeur NPD Sport France, “40 % de la croissance que l’on attribue à l’effet Coupe du Monde provient de produits directement attribuables au football (maillots de football, ballons et accessoires). Cependant une compétition de cette envergure a un effet « boule de neige» sur les ventes des marques de sport en général.” Les observateurs s’attendent toutefois à un effet d’entraînement moindre sur le marché français de ce Mondial organisé en Russie par rapport au précédent brésilien et à l’Euro 2016 français… Sauf si les résultats de l’équipe de France sont au rendez-vous !

La référence de l’Euro 2016

Taux d’évolution du chiffre d’affaires de la Coupe d’Europe 2016 versus année sans compétition (2015)

  •       Maillots de football :       +   6 %
  •      Chaussures de football :  +   3 %
  •       Ballons (estimation) :      +  25 %
  •       Jouets de sport :              +   3 %
  •       Cartes à collectionner :   +  74 %