A partir de début avril, tout le monde va pouvoir participer à la création des produits Oxylane. Le groupe ouvrira en effet Open Oxylane, une plateforme collaborative de développement de  nouveaux produits et services. Vincent Textoris, chef de projet Open Oxylane, a détaillé ce programme à Filière Sport.

Ce n’est pas un poisson d’avril mais assurément un clin d’œil, explique-t-on chez Open Oxylane. Le 1er avril prochain, Oxylane ouvrira son site internet de « co-création », une plateforme d’open innovation permettant aux internautes de proposer leurs idées de nouveaux produits ou plus simplement de participer au développement de ceux-ci. « L’idée est de créer une communauté mondiale de concepteurs d’articles de sport », explique Vincent Textoris, le chef de projet qui, au sein de la direction Innovation d’Oxylane, porte ce programme depuis deux ans. « Nous ciblons en priorité les 15-35 ans – qui sont les premiers utilisateurs des réseaux sociaux – et notamment les étudiants qui sortent de l’école », poursuit-il. Deux petits films sur Youtube, annonçant des projets théoriques (la balle de ping-pong qui ne  s’écrase jamais et le ballon de foot qui revient tout seul vers le tireur), préfigurent l’ouverture de la plateforme.

30 jours pour convaincre

Open Oxylane, dont la langue de travail sera l’anglais (car sa vocation est internationale), permettra à tout un chacun de soumettre une proposition, sous forme d’un texte court, d’images ou de vidéos, dans un boîte à idées. Pendant 30 jours, les internautes seront appelés à voter. Si, au bout de ce délai, l’idée à recueilli suffisamment de suffrages favorables, elle sera proposée aux chefs de produits des marques Oxylane concernées. Ces derniers « resteront seuls juges de l’opportunité de la développer. Mais s’ils décident de le faire, ils devront y consacrer des moyens financiers et humains », explique Vincent Textoris. Et entrer dans un processus collaboratif qui pourra se poursuivre jusqu’à la commercialisation du produit.

Contributions rétribuées

Car Open Oxylane est bien plus qu’une simple boîte à idée. La plateforme permet de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :