Selon une étude de l’Union Sport & cycle, réalisée en partenariat avec la Fédération Française de Tennis (FFT), sur un échantillon de 4800 individus, représentatif des licenciés de la FFT, 4,4 millions de personnes pratiquent le tennis en France, dont 1 million de licenciés. Le tennis est ainsi le deuxième sport le plus pratiqué en club derrière le football (2,2 millions). La fédération compte quelque 8000 clubs affiliés.

Des licenciés férus de compétition

Selon l’étude, la quasi-totalité des licenciés (93% des répondants) s’entraînent une fois par semaine (20 % chez les non licenciés). Ils sont aussi très fidèles avec leur partenaire de club, avec qui ils sont 82 % à jouer habituellement. Et pour 58% d’entre eux, ce sont des compétiteurs individuels, dont 56% d’adeptes des rencontres par équipes. On constate aussi de fortes connections entre le tennis et d’autres sports : 26% des licenciés pratiquent aussi le running, 20% le ping-pong et 14% le badminton. Le padel devient une activité désirée car 97% des licenciés se disent intéressés par une pratique de ce sport, en complément de la petite balle jaune.

Un marché de 300 M€ par an

Selon les estimations de l’étude, les licenciés de tennis consomment pour 300 millions d’euros par an d’équipements pour pratiquer leur sport favori. Côté matériel, 300 000 raquettes sont vendues chaque année en France. Leur consommation varie peu, avec plus de 65% de personnes qui n’en changent que tous les 3 ans, pour un prix annuel d’environ 135 euros, soit 40% du budget tennis. En revanche, on observe un engouement pour les objets connectés, que 30 % des licenciés envisagent prochainement d’acheter.

Download (PDF, 467KB)