IMG_1371 (Copier)La charte reprend des engagements pour l’employeur et le salarié lors du recrutement, au cours et à la fin du contrat.
Pour l’employeur : formaliser la fiche de poste, diffuser l’offre auprès du Pole emploi des missions locales, respecter les termes du contrat (durée de travail, vie privée…), etc. Pour le salarié : informer mes employeurs potentiels de ma décision au plus tard 15 jours avant le début de saison, me présenter à la visite médicale du travail, respecter les horaires… Il s’agit de la première charte départementale de ce genre pour les emplois saisonniers en montagne. L’originalité : un document proposé par la direction du travail, rédigé en partenariat avec les partenaires sociaux locaux et signés par eux, et qui devra être signé à l’embauche par chaque employeur et salarié. La Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS) fait partie des signataires. Cliquer ici ou sur la photo pour consulter la charte.

Le chiffre d’affaires des entreprises du secteur Outdoor en région Rhône-Alpes a progressé


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

En présence du champion Luc Alphand, conseiller technique et adhérent-associé de l’enseigne, Sport 2000 a inauguré mardi 11 décembre les bureaux de son équipe Montagne à Francin, près de Chambéry (73).

L’objectif de cette implantation d’une centaine de mètres carrés dans l’immeuble La Pyramide de la zone d’activités Alpespace : rapprocher l’équipe d’animation du réseau montagne des adhérents et fournisseurs. A l’occasion de cette inauguration, Stéphane Solinski, directeur général du groupement, a rappelé que la montagne s’inscrivait dans la stratégie de Sport 2000 : « Les magasins de plaine génèrent à peu près 5 millions de clients par an, nous allons plus que jamais mettre cette manne de trafic au service de la montagne dans le cadre de notre plan triennal à l’horizon 2016 », a-t-il déclaré. Yannick Morat, président de Sport 2000, a insisté pour sa part sur le fait que le commerce de station “évolue très vite : le collectif va devoir jouer », a-t-il annoncé. « Notre objectif est de développer le réseau de manière raisonnable, c’est-à-dire de monter en  gamme et en qualité, pas forcément en quantité », a complété Bruno Lenglard, le responsable du réseau Montagne de Sport 2000. L’enseigne compte 210 magasins de stations en France dans 134 stations et est également présent en Autriche, en Suisse, en Andorre et en Italie.

 

Photos Nathanaëlle Gueguan – Filière Sport

 

Le 29 novembre 2012, Décathlon ouvrira un magasin deux fois plus petit que la moyenne d’un magasin en zone d’activité commerciale. Et pour cause, il est installé dans le centre commercial la caserne de Bonne, au centre de Grenoble. Il veut apporter une offre adaptée aux activités urbaines, en proposant notamment une large gamme de vélos. La clientèle féminine est également ciblée.

Décathlon n’est pas le seul sur ce secteur au sein de la Caserne de Bonne. « Notre offre est complémentaire. Go Sport propose des marques plus internationales et le Vieux Campeur se positionne sur le haut de gamme », se défend-on chez Décathlon, dont les marques propres remplissent une grande partie de ses rayons. « Il ne s’agit cependant pas de renouveler l’expérience de Décat’, qui ne distribue que les marques du groupe », précise-t-on également. Le Nordiste compte également surfer sur la vague du digital en équipant son magasin de bornes interactives pour commander sur internet des produits vus en magasins.

Il s’agit du quatrième magasin Décathlon ouvert au dernier trimestre 2012 (hors relocalisations). Les trois autres magasins ont été inaugurés début novembre à Pontivy (56), Sens (89) et Challans (85).

Volcom, la marque de surfwear et streetwear du groupe PPR, a ouvert trois magasins en propre en Europe en octobre, dont deux dans des stations des Alpes françaises, à Chamonix et aux 2 Alpes et une en Espagne, à Barcelone. Ce qui porte à une douzaine le nombre de magasins de la marque en Europe, dont quatre en France (les deux premières ayant été ouvertes à Hossegor et à Bordeaux). Chaque point de vente occupe entre 150 et 200 mètres carrés. Volcom, qui développe un prêt-à-porter de plus en plus lifestyle, est distribuée par plus de 450 détaillants en France, son premier client étant Citadium.

Début novembre 2012, c’est à Lille que la marque norvégienne Odlo a ouvert son dix-neuvième magasin dans l’Hexagone. Etendu sur deux niveaux de 65 mètres carrés chacun, la boutique franchisée, est tenue par deux passionnés de running, Christian Pattyn et Sylvette Millinkovitch. Le magasin est installé rue Jean Voisin, dans le centre-ville, et propose l’ensemble des collections running, vélo, outdoor et sous-vêtements thermiques de la marque. Distribuée dans une vingtaine de pays dans le monde, Odlo est spécialiste du vêtement et sous-vêtement fonctionnel climatique de sport. Créée en 1946, elle est distribuée en France depuis 1994.

Le centre commercial So Ouest, basé à Levallois-Perret (92) et inauguré le 17 octobre, entend faire cohabiter tous les types de consommateurs en proposant un large choix d’enseignes, de l’entrée de gamme au luxe. Il mise également sur les concepts innovants.

Matières nobles, portes en enfilade et mobilier de style Louis XV, le nouveau centre commercial So Ouest, ouvert le 18 octobre 2012 à Levallois Perret (92), prend le pari de faire retrouver au visiteur le confort d’un appartement haussmannien. Mais c’est surtout, Guillaume Poitrinal, PDG d’Unibail-Rodamco, le promoteur du centre, « un centre commercial nouvelle génération pour résister à la crise et prospérer face à l’e-commerce ».

La société foncière compte sur 10 millions de visites par an à So Ouest et sur un chiffre d’affaires compris entre 350 et 400 millions d’euros. « Nous ne sommes pas à l’abri, malgré la conjoncture, d’une bonne surprise et sommes raisonnablement optimistes sur le succès du centre », s’est même enthousiasmé Guillaume Poitrinal, le jour de l’inauguration.

Malgré des prévisions de consommation en berne et une baisse du pouvoir d’achat de 1% l’année prochaine (indicateur des centres Leclerc), Michel Edouard Leclerc, qui ouvre son plus grand hypermarché d’Ile-de-France (15300 m2 dont 8000m2 de surface de vente) restait également confiant : « L’avenir du centre commercial n’est pas menacé en soi, mais il est temps d’innover et de renouveler sa stratégie. Le succès vient de la qualité des enseignes et de leur capacité d’adaptation et d’innovation ».

So Ouest déploie pour cela une préférence pour les enseignes et concepts rares en centres commerciaux. Ainsi, Lego ouvre son seul magasin en France et l’enseigne américaine Hollister (groupe Abercrombie & Fitch) importe de New York une façade composée d’un écran géant retransmettant en direct les images des plages californiennes, similaire à celui de sa boutique de la 5ème avenue.  Le sport apporte également sa touche d’originalité. Le distributeur britannique JD Sports, qui compte huit magasins en France, s’offre ainsi son plus grand magasin de l’Hexagone (600 m²). Et la boutique Sports d’Epoque, Grand Prix des Jeunes Créateurs de Commerce 2011, apporte une touche tendance avec son offre de “maillots qui ont marqué l’histoire du sport“. Les enseignes Courir et Lacoste complètent plus classiquement l’offre sport de So Ouest.

 

So Ouest en chiffres :

4 ans de travaux

350 M d’euros d’investissement

Surface totale : 53000m2

102 boutiques, 10 restaurants

1750 places de parking en semaine, 2000 le week end.

Le 18 octobre dernier, JD Sports inaugurait son plus grand magasin en France dans le centre commercial So Ouest de Levallois-Perret. Le journaliste sportif Darren Tullet, égérie de l’enseigne, et Gauthier Fayolle, double champion du monde freestyle de football, assuraient l’animation pour célébrer l’événement. « Si notre communication privilégie surtout les supports papier et l’affichage, nous prévoyons des animations régulières avec des noms du sport dans les magasins, », a annoncé Jean-François Maillé, responsable marketing international de JD Sports.

Le magasin de 600 m² est divisé à parts égales entre le textile et la partie chaussures. « Nous proposons essentiellement des exclusivités et, pour la première fois en France, une collection textile femme. Notre clientèle reste cependant presque exclusivement composée de jeunes hommes de 15 à 25 ans », précise Jean-François Maillé, qui s’est refusé à communiquer sur les objectifs prévisionnels du magasin.

L’arrivée de l’enseigne britannique à So Ouest est la première étape d’une campagne d’ouverture dans plusieurs centres commerciaux : Claye Souilly (77) et Carré Senart (77), en novembre, puis Belle Epine (94) et Angers (49), en décembre. Ces implantations s’ajouteront aux huit magasins déjà existants dans l’Hexagone.