Le maillot de l’équipe de France est, de toutes les équipes participantes à la Coupe du Monde de football, celui qui s’est le mieux vendu chez Intersport France. L’enseigne en a ainsi écoulé plus de 105 000 exemplaires.

« La Coupe du Monde a un effet positif sur la fréquentation de nos points de vente en général. Le partenariat avec la FFF et notre communication autour de la Coupe du Monde ont fait venir les consommateurs dans nos points de vente pour trouver des produits liés à l’événement. Il y a également un effet positif sur la vente de ballons et d’accessoires. Il n’y a pas d’impact particulier sur les produits “pratiquants” comme la chaussure ou le textile d’entraînement », commente un porte-parole d’Intersport.

La société d’études NPD estime que la Coupe du monde de football apportera un point de croissance supplémentaire au marché des articles de sport, par rapport à une année sans tournoi mondial. Le Mondial 2018 devrait donc contribuer à le faire de plus de 560 millions d’euros sur les cinq plus gros pays européens.

L’effet “Mondial” est particulièrement perceptible sur les ventes de certains articles comme les T-shirts de football. Lors de la dernière coupe de Monde en 2014, NPD avait mesuré une croissance de +9 % des ventes de maillots par rapport à 2013 en moyenne sur les cinq grands pays Européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne) et un pic de +29 % sur les six premiers mois de l’année. Même observation pour les ventes de ballons – le modèle « Mondial » étant traditionnellement lancé lors du Noël précédant la compétition (+30 % sur les ventes de ballons de football enregistrées en France en décembre 2017 et croissance anticipée de 50% sur les ventes en juin 2018).

Effet boule de neige

Selon David Richard, , directeur NPD Sport France, “40 % de la croissance que l’on attribue à l’effet Coupe du Monde provient de produits directement attribuables au football (maillots de football, ballons et accessoires). Cependant une compétition de cette envergure a un effet « boule de neige» sur les ventes des marques de sport en général.” Les observateurs s’attendent toutefois à un effet d’entraînement moindre sur le marché français de ce Mondial organisé en Russie par rapport au précédent brésilien et à l’Euro 2016 français… Sauf si les résultats de l’équipe de France sont au rendez-vous !

La référence de l’Euro 2016

Taux d’évolution du chiffre d’affaires de la Coupe d’Europe 2016 versus année sans compétition (2015)

  •       Maillots de football :       +   6 %
  •      Chaussures de football :  +   3 %
  •       Ballons (estimation) :      +  25 %
  •       Jouets de sport :              +   3 %
  •       Cartes à collectionner :   +  74 %

 

 

Eric Oudegand, fondateur de Plus2FootAprès avoir créé, en 2009 à Marseille, le concept des magasins Plus2Foot, spécialisé dans les replica des tenues des grands clubs et sélections nationales, Eric Haudegand démarre le développement de l’enseigne en France. Avec l’Euro en ligne de mire… Interview exclusive.

Filière Sport – Quel est le concept de Plus2foot ?

Eric Haudegand – Nous proposons la gamme complète, sportive et streetwear, des plus grands clubs de football européens et des plus grandes sélections internationales. Ce qui représente plus de 500 références. Notre offre haut de gamme est unique en France. Nous travaillons avec toutes les marques mais Nike et Adidas jouent particulièrement le jeu dans cette aventure.

Après Marseille Plan de Campagne, vous inaugurerez un magasin en région parisienne en août prochain. Quelle est votre stratégie de développement ? (suite…)