Nike Inc. a annoncé une augmentation de son  chiffre d’affairesde 10% au cours de son exercice fiscal 2013-2014, clos le 31 mai, pour atteindre 27,9 milliards de dollars (20,4 Mds €), hors effets de change.

Cette progression n’est pas homogène à travers le monde. L’Europe de l’Ouest (+14%), dont les ventes avaient diminué au cours du précédent exercice, et l’Europe de l’Est (+15%), enregistrent les plus fortes hausses, tandis que la zone sinophone (Chine, Taïwan, Macao, Hong-Kong) ferme la marche, avec une progression du chiffre d’affaires de seulement 3%. Ces résultats asiatiques s’expliquent par une baisse des ventes de produits d’équipement de 11%. Partout dans le monde, la vente de chaussures tire l’activité vers le haut. Concernant la marque Nike, le groupe américain a annoncé un chiffre d’affaires de 26,4 milliards $ sur l’année (+9%) contre 23,9 milliards l’année précédente.

Sur le dernier trimestre, le groupe américain a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 11%, à 7,4 Mds $. Running, basket, fitness ou encore sportswear et football, toutes les catégories de produits sont concernées.

Bénéfices en hausse

Le bénéfice net de l’exercice a augmenté de 9%, à 2,69 Mds $ (1,97 Md €). Le nouvel exercice s’annonce d’ores et déjà bien orienté. Dans un communiqué, le groupe a indiqué que les carnets de commandes devraient enregistrer des hausses à deux chiffres en Europe et en Amérique du Nord. Seules les prises d’ordre du Japon devraient rester semblables à celles de l’année dernière.

Le champion norvégien Aksel Lund Svindal a prolongé son partenariat avec Head jusqu'en 2018.

Le champion norvégien Aksel Lund Svindal a prolongé son partenariat avec Head jusqu’en 2018.

Head a publié un résultat net de 5,3 millions d’euros (M€) en 2013, contre 2,5 M€ l’année précédente, sur fond de croissance de toutes ses activités, à l’exception des produits sous licence.

En 2013, les ventes de l’équipementier sportif ont progressé de 4,5% par rapport à 2012, à 358,7 M€, contre 343,2 M€. Head a toutefois précisé que cette hausse est de 7,4 % en euros constants, l’effet des taux de change étant largement défavorable aux entreprises européennes.

Dans le détail, après une mauvaise saison 2011-2012,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le groupe Kering a publié le 21 février 2014 des résultats 2013 contrastés avec une demande de produits de luxe en légère diminution mais toujours forte et des marques de sport, dont Puma, qui peinent encore à renouer avec la croissance.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :