Sac_plastiqueLes sacs de caisse en matières plastiques sont interdits depuis ce vendredi 1er juillet 2016. La mesure concerne les sacs mis à disposition pour l’emballage au point de vente des marchandises des clients. Il est dit à « usage unique » lorsqu’il a une épaisseur de moins de 50 microns. 

Cette interdiction des sacs de caisse en matières plastiques à usage unique s’applique à tous les commerces. Les magasins de sports sont donc aussi concernés. Le contrevenant peut être passible de sanctions administratives et/ou de sanctions pénales prévues par l’article L. 173-1 du code de l’environnement (II-5°) qui sont : deux ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende.

Les sacs en matières plastiques réutilisables (d’une épaisseur supérieure ou égale à 50 microns) sont quant à eux toujours autorisés mais doivent comporter un marquage indiquant que ceux-ci peuvent être réutilisés et qu’ils ne doivent pas être abandonnés dans la nature. De leur côté, les sacs en papier sont également autorisés.

Par ailleurs, les commerçants peuvent mettre à disposition pour l’emballage de marchandises au point de vente autres que les sacs de caisse : des sacs en matières plastiques à usage unique compostables en compostage domestique et constitués, des sacs de matières biosourcées ou des sacs en matière plastique réutilisables ainsi que des sacs produits dans d’autres matières (tissus, papiers…).

En partenariat avec l’association Parley for the ocean, qui oeuvre pour la sauvegarde des océans, Adidas lance une chaussure produite à partir de déchets plastiques et filets de pêche recyclés, récupérés dans les océans.

Avec cette chaussure la marque allemande s’associe au combat de Parley for the ocean, dont elle fut un des fondateurs, et entend affirmer sa stratégie éco-responsable qui l’amènera à supprimer les sacs plastiques dans l’ensemble de ses points de ventes à partir de 2016.

Adidas & partney for the ocean