La plateforme de location de logements entre sportifs Sportihome  et la Fédération française de Ski nautique et de Wakeboard (FFSNW) ont signé un accord de partenariat. (suite…)

Lancé fin 2016 par l’enseigne Go Sport, le premier trophée Go innov a été remis fin février 2017. Il a pour objectif de récompenser une innovation favorisant l’accès au sport, notamment auprès des personnes en situation de handicap.

Le trophée a été attribué au« Seat damper system » de la société ATI Sports, un équipement permettant aux handicapés de pratiquer le ski nautique. Une petite « révolution » qui s’était déjà fait remarquer lors des prix Inosport 2015. Pour cette invention, la société s’est vue remettre un chèque de 1000€ par Go Sport, afin de soutenir les actions visant à faire connaître son produit au plus grand nombre. Attribué par une commission interne composée des partenaires sociaux et de la Mission handicap de Go Sport, le Trophée Go innov couronne 13 ans d’engagement de l’entreprise en faveur de l’intégration des personnes en situation de handicap dans le monde du sport. L’appel à candidature de la prochaine édition sera lancée le 1er septembre 2017.

 

 

Le week-end dernier, à l’occasion du congrès électif de la Confédération Europe & Afrique de ski nautique et de wakeboard, qui s’est tenu à Lausanne en Suisse, Mme Depy Papadimitriou (Grèce) a été élue présidente et M. Patrice Martin (France), vice-président délégué pour l’olympiade 2017 – 2020. 
Patrice Martin, champion du monde du ski nautique est l’actuel président du la Fédération française de ski nautique et de wakeboard. « À quelques mois des Championnats du monde de Ski Nautique en France à Paris-Choisy-le-Roi, cette élection va nous permettre de participer de manières active et influente au développement et à la structuration de nos disciplines. Cette élection permet par ailleurs de contribuer au renforcement du poids du sport français au sein des instances sportives internationales », a-t-il annoncé.

Les prochains championnats du monde open de ski nautique et du Congrès mondial de l’IWWF se dérouleront en septembre 2017, en France.

FFLe président de la Fédération internationale de ski nautique et wakeboard (IWWF), Kuno Richards, a confirmé la validation de l’organisation, en France, par la Fédération française de ski nautique et wakeboard (FFSNW), de ces prochains championnats du monde.

La procédure d’évaluation des villes candidates se poursuit et la FFSNW annoncera au courant de l’été le site hôte des championnats du monde. Trois villes sont pour le moment encore en course : Choisy-le-Roi (94), la Métropole Aix-Marseille-Provence et Muret (31). La ville où se dérouleront les championnats du monde sera dévoilée le 15 septembre 2016.

José Rodriges, ATI SPORTS à l'exposition Entreprises innovantes du sport au ministère de l'Economie et des Finances.

José Rodriges, ATI SPORTS à l’exposition Entreprises innovantes du sport au ministère de l’Economie et des Finances.

C’est à la demande d’un surfeur atteint de paralysie que la société Alpes Techniques Industries (ATI) a créé le Seat Damper, un monoski nautique équipé d’un fauteuil pour les personnes à mobilité réduite de conception et fabrication 100 % française et même rhonalpine. « La particularité de notre produit est son chassis amorti réglable, qui procure confort et sécurité au pratiquant », explique José Rodrigues, gérant d’ATI.

Cette société de mécanique de précision présente dans différents secteurs de pointe (médical, défense, aéronautique, spatial, sport), s’est fait connaître dans le milieu handisport en créant une plateforme pour la pratique de l’escrime avec la Fédération française d’escrime. Récemment complété d’un wake-ski, son Seat Damping, qui a reçu un prix Inosport en 2015, est utilisable en loisirs comme en compétition. Proposé 3000€, planche comprise, il a été acquis par plusieurs ligues de ski nautique (Rhône-Alpes, Loire, Champagne-Ardennes) qui veulent le tester.

Un partenariat est en discussion avec la Fédération française de ski nautique. « Nous avons aussi des demandes de particuliers, y compris des personnes valides mais blessées », explique José Rodrigues. Ambitieuse, ATI Sport a recruté une équipe de stylistes pour compléter ses équipements par une gamme d’articles d’habillement.