SotchiFlammeTRIBUNE – Peut-on se satisfaire des 15 médailles remportées par les équipes de France aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi ? Pour Pierre Gogin, président délégué de la FPS (Fédération professionnelle des entreprises du sport et des loisirs), le compte n’y est pas…

“Contrairement aux commentaires actuels, je trouve que sur un plan collectif ce résultat de 15 médailles tout métal confondu (mais dont 7 en bronze) est insuffisant pour un grand pays de sports d’hiver comme la France. A Sotchi, le potentiel de médailles de 294 (pour 98 épreuves) nous donne un ratio de 5% et la 10 ème place.  À titre de comparaison, le ratio pour Grenoble en 1968 était de 8,5% pour la 3 ème place. Et les Pays-Bas, un pays sans montagnes comme son nom l’indique et avec 3 fois moins d’habitants obtient un ratio de 8,1% et la 5ème place ! Surtout, le bilan d’un zéro pointé pour les sports de glace (depuis le patinage artistique jusqu’au bobsleigh en passant par le short-track et le hockey) ressemble à la Berezina, si on veut rester en Russie!

Ce que je dis la ne retire évidemment rien au mérite de nos champions et à leur encadrement. Mais ce bilan collectif doit forcement nous interroger sur notre politique générale de développement de la pratique sportive et de la sensibilisation et de l’encadrement des plus jeunes. Le sport dans le système scolaire ou périscolaire est-il performant ? L’ encadrement des plus jeunes est il suffisamment professionnel ? Avons nous suffisamment d’infrastructures adaptées et bien utilisées ? Ce résultat collectif de Sotchi nous montre clairement que des progrès peuvent être accomplis. Il doit nous amener à plus de remises en cause et moins d’autosatisfaction. Car encore une fois, on parle ici de sports d’hiver et de la France….pourtant première destination mondiale dans ce domaine !”

Pierre Gogin