Puma est devenu le partenaire et équipementier officiel du Montpellier Handball Club (MHC). Le nouveau maillot du MHC sera en vente dès le 27 août à la boutique officielle du club et chez une sélection de revendeurs. (suite…)

Lagardère Plus, l’entité de Lagardère Sports and Entertainment dédiée au consulting à destination des annonceurs, a annoncé qu’il accompagnerait Hyundai Motor France dans son partenariat avec la FIFA à l’occasion de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, qui se déroulera en France du 5 au 24 août prochain. (suite…)

Bollé a annoncé sa collaboration avec Alexis Pinturault, l’un des meilleurs skieurs au monde. Le champion français portera les masques, casques de ski et lunettes de soleil Bollé pour les quatre saisons à venir. (suite…)

La Maif s’engage en tant que partenaire majeur de la fédération française de basketball (FFBB) et des équipes de France masculines et féminines jusqu’en 2022, tout en accompagnant le développement de la pratique de ce sport. (suite…)

Après quatre ans de collaboration, Look Cycle et Fortuneo-Samsic ont mis fin à leur collaboration avec effet immédiat, via un communiqué. À dix jours du départ du Tour de France, l’équipe bretonne Fortuneo n’a donc plus d’équipementier. (suite…)

Bernard Guidicelli, président de la Fédération Française de Tennis et Thierry Guibert, président de Lacoste.

La fédération française de tennis (FFT) a annoncé la prolongation du partenariat historique entre Roland-Garros et Lacoste, jusqu’en 2025. Ce partenariat a pour objectif de faire rayonner les deux marques françaises à l’international. (suite…)

Dominique Mahé, président du groupe Maif, et Eric Tanguy, président de la Fédération française de volley-ball (FFVB), ont signé un accord de partenariat mercredi 6 juin 2018. La Maif devient assureur et partenaire majeur de la FFVB jusqu’en 2022. (suite…)

Nicolas Préault (Tecnifibre) et Thierry Guibert (Lacoste)

Un peu plus de six mois après le rachat de Tecnifibre par Lacoste, on commence à y voir plus clair sur l’ambition commune aux deux marques : équiper les tennismen (et women) à 100% en misant sur Lacoste pour le textile-chaussures et Tecnifibre pour l’équipement technique, tout en faisant de Tecnifibre le leader mondial de la vente de cordages. 

Tecnifibre ne deviendra pas Lacoste

« Il manquait un côté technique chez Lacoste. Avec l’acquisition de Tecnifibre, nous comblons ce manque avec une marque premium, de proximité, possédant un ADN propre et qui s’est développé de manière qualitative dans le tennis, avec des valeurs similaires à celles de Lacoste », a rappellé Thierry Guibert, PDG de Lacoste depuis 3 ans, au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion de Roland Garros. À ceux qui s’inquiéteraient du risque de disparition de la marque Tecnifibre, mangée par le géant Lacoste, fort de ses 10 000 employés, présent dans 120 pays et revendiquant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 2 milliards d’euros – contre 22 millions d’euros pour la PME Tecnifibre (lire encadré chiffres ci-dessous) – il adresse un démenti formel :  « L’idée est de développer Tecnifibre et d’en faire un challenger auprès des leaders dans le marché du matériel de tennis. Chaque marque a un positionnement bien clair et Lacoste ne prendra pas le contrôle de Tecnifibre, qui possède sa propre stratégie et sa propre direction. » Nicolas Préault, PDG de Tecnifibre, voit cette fusion comme une aubaine : « Avec Lacoste sur le textile et Tecnifibre sur les équipements, nous allons répondre à 100% aux besoins des joueurs, avec une offre à 360°. Nous bénéficierons également du savoir faire de Lacoste ainsi que de leurs ressources humaines. Mais chaque marque gardera ses spécificités.»

Trois clubs premium de tennis partenaires


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

 À compter du 1er juillet 2018, Puma deviendra le partenaire officiel du club de football AC Milan, son fournisseur technique et son partenaire mondial pour les produits sous licence  du club. Une confirmation de la stratégie de relance de la marque d’articles de sport, qui vient de publier des résultats 2017 en croissance.

Le légendaire club lombard, le plus titré des clubs italiens au niveau international, repris l’an dernier par un consortium sino-européen, abandonne Adidas au profit de Puma dans le cadre d’un nouveau plan de développement. L’équipe des “Rossoneri” rejoint une liste de clubs de football partenaires qui comprend notamment le Borussia Dortmund, et Arsenal FC, de nombreuses associations de football (Italie, Suisse, Autriche, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana et République Tchèque et bientôt le Sénégal) et des joueurs prestigieux, tels qu’Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Mario Balotelli, Gianluigi Buffon, etc.

Puma franchit la barre des 4 milliards d’euros de CA

L’annonce de cette signature coïncide avec la publication d’un bilan 2017 flatteur pour l’entreprise, qui a clôturé l’année avec un chiffre d’affaires en hausse de 14 % en année pleine ajustée, à 4,14 milliards d’euros, dépassant pour la première fois les 4 milliards de chiffre d’affaires – toutes les régions affichant une croissance à deux chiffres. La marge bénéficiaire brute est en hausse de 160 points de base à 47,3% et le bénéfice net a plus que doublé, passant de 62 à 136 millions d’euros. La croissance a été particulièrement forte dans la zone Europe Moyen-Orient Afrique, où les ventes ont progressé de près de 20 %,  à 1,64 milliards d’euros. La France, la région Allemagne-Autriche-Suisse et le Royaume-Uni, ainsi que la Russie et l’Afrique du Sud ont enregistré une croissance à deux chiffres. La chaussure (1,97 Mrd € de CA) reste le segment de produits affichant le plus fort taux de croissance, avec une amélioration des ventes pour le quatorzième trimestre consécutif. En incluant le commerce électronique, les ventes au détail de Puma ont augmenté de 22,9%, ajusté à 961 millions d’euros. Ainsi, les indicateurs sont au vert, au moment où le groupe Kering prépare son retrait partiel du tour de table de Puma, par augmentation du capital flottant.

A l’approche de grands événements tels que le championnat d’Europe féminin 2018 en France ou encore Paris 2024, la marque allemande Kettler, leader européen du home-fitness, s’engage dans un partenariat inédit avec la Fédération française de handball (FFHB).  (suite…)

La marque Puma vient d’annoncer le passage sous ses couleurs de la team Footstyle. Composée de six membres et conduite par l’illustre sextuple champion du monde Gautier Fayolle, ce « crew » est le plus reconnu dans le monde du “Freestyle football”. (suite…)

A partir du 1er juillet 2018, Puma deviendra le partenaire officiel de l’Olympique de Marseille, en tant qu’équipementier mondial et partenaire de licence. ≈

Une ambition internationale

L’OM, récemment repris par l’homme d’affaires américain Franck McCourt, « sera le club sportif le plus important pour Puma en France et nous avons été très séduits par la volonté de ses dirigeants de nous accompagner activement à l’international, communique Jacques-Henri Eyraud, président du directoire de l’OM. C’est un formidable témoignage de confiance pour notre projet « OM Champion ». C’est le plus gros contrat commercial de l’histoire du Club. » Un des clubs les plus renommés dans le monde, soutenu par de supporters enthousiastes et passionnés, l’OM, né il y a 118 ans, a remporté 32 trophées majeurs, dont celui de la Champions League en 1993. Le nouveau propriétaire veut faire du club le futur vainqueur des championnats français et européens.

Aux côtés d’Arsenal et du Stade rennais

Selon Bjoern Gulden, directeur général de Puma, « les nouveaux propriétaires ont de grandes ambitions et des plans pour l’avenir. Nous sommes convaincus que c’est un choix judicieux pour Puma. Nous sommes impatients de lancer ce partenariat ». Puma aurait accordé une enveloppe de 15 millions d’euros par an, hors primes de résultats, au partenariat avec le club, soit 15 % de plus que ce que payait Adidas, selon le quotidien L’Equipe.  L’OM se range au deuxième rang des clubs écoulant le plus de tuniques en France, derrière le Paris Saint-Germain. Chaque année, Adidas en vendait 335 000. L’OM rejoint ainsi la liste des clubs de football renommés sponsorisés par Puma, tels que le Borussia Dortmund, Arsenal FC, le champion anglais actuel Leicester City FC, et en France le Football Club Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais Football Club. La marque allemande est compte également les équipes nationales d’Italie, de Suisse, d’Autriche et de République tchèque dans son portefeuille, ainsi que les meilleurs joueurs Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Sergio « Kun » Agüero, Cesc Fàbregas, Mario Balotelli, Hector Bellerin, Marco Reus, Julian Weigl et Yaya Touré, etc.

  

Mardi 15 février 2017, Teddy Riner est officiellement devenu partenaire de la marque américaine Under Armour, spécialisée dans la création d’équipements sportifs de haute performance. Un accord qui propulse l’entreprise au devant du marché sportif mondiale.

Il est une référence dans l’histoire du judo international, Teddy Riner (2,04 m pour 131 kg), invaincu sur le tatami depuis 2010, peut s’enorgueillir d’avoir remporté deux médailles d’or aux Jeux Olympiques et huit titres de champion du monde. Des performances qui étonnent par sa longévité, mais qui attirent aussi des sponsors prestigieux.

C’est grâce à une affiche géante de Teddy Riner, en plein quartier des Halles au centre de Paris, qu’Under Armour a ainsi révélé ce nouveau partenariat.« C’est un honneur pour moi d’intégrer cette équipe. Un entraînement intelligent, avec le soutient d’Under Armour, peut faire de 2017 une année fructueuse pour moi sur le long terme… » affirme Teddy Riner. C’est d’ailleurs une première pour ce coup de pub, puisque jamais une marque n’a exploité cet espace de plus de 25 mètres de hauteur et 20 mètres de largeur. Cette affiche est à l’image du judoka, impressionnante.

Un partenariat pour trois ans

(suite…)

Pendant près de 4 ans, c’est-à-dire pour la durée de l’actuelle olympiade, la marque italienne d’articles de sport Erreà sera le fournisseur officiel des tenues des équipes de France de gymnastique.

La Fédération française de gymnastique (FFGym) « est une fédération très importante, avec près de 300 000 licenciés, qui a la volonté de développer une ligne attractive pour les gymnastes. Pour nous, cela représente donc un potentiel intéressant », communique Enzo Montrucchio, responsable France de la société Erreà. L’entreprise « produit principalement en Italie et en Europe et possède la certification Oeko Tex, un label écologique spécifique à la production textile. Pour la FFGym, c’était un élément important de choix », déclare James Blateau, président de la FFGym, qui se soucie de  développement durableLa fédération précise que sa décision a également été influencée « par les bonnes relations entretenues avec le représentant de la société en France et par la qualité des moyens de production » dont dispose l’entreprise.

Après avoir investi les sports collectifs, Hungaria s’affiche de plus en plus comme multisport. La marque relancée par Pierre Arcens devient équipementier officiel de Fédération française de cyclisme et fournira les tenues hors compétition des équipes de France dès le début de la saison 2017 et ce, jusqu’en 2020.

12268 - AeromaxL’équipementier sportif a signé un partenariat avec l’équipe cycliste UCI Katusha Alpecin pour les saisons 2017 et 2018. Les coureurs, parmi lesquels le champion du monde en titre du contre la montre Tony Martin et le multiple vainqueurs d’étapes du tour de France Alexander Kristoff, auront la possibilité de choisir parmi les huit modèles de lunettes solaires dédiés au cyclisme de la collection Bollé 2017, dont le nouvel Aeromax, optimisé pour la compétition.

partenariat-tecnifibre-atpLe fabricant français de raquettes a prolongé jusqu’à 2020 son partenariat avec l’ATP. (suite…)

equipe-triathlon-argon-18-franceL’équipe de triathlon Argon 18 France et Skechers Performance France ont signé un partenariat pour la saison 2017.

Après avoir accueilli Anaïs Quemener, championne de France 2016 de marathon, et Benoit Zwierzchiewski, dit Benoît Z, détenteur du record européen de la discipline (2h 6mn 36 s), en tant qu’ambassadeurs, Skechers Performance, qui est aussi partenaire de l’Ironman au niveau européen,  investit dans le triathlon français via une collaboration avec Argon 18. L’équipe, composée de 18 triathlètes, qui place régulièrement ses membres sur les podiums de triathlon et d’Ironman,  espère poursuivre sa progression grâce à l’expertise que peut lui apporter Skechers. En forte croissance dans l’Hexagone, la marque, qui a une identité sport et mode, conforte avec ce partenariat son image technique. Elle poursuit parallèlement le développement de son réseau de boutiques : 12 boutiques franchisées et 2 en propre sont déjà implantées en France et que 8 nouvelles ouvertures sont prévues d’ici février 2017, notamment à Créteil, Cergy, Bordeaux ou Toulouse.

Les porteurs des quatre maillots du Tour de France 2016 sur le podium : Peter Sagan, Christopher Froome,  Adam Yates et Rafal Majka

La marque française et l’organisateur du Tour de France ont renouvelé leur accord de partenariat pour 5 ans supplémentaires. Jusqu’à 2022, les maillots distinctifs des épreuves cyclistes sur route d’Amaury Sport Organisation (ASO), à commencer par la Grande Boucle, arboreront l’écusson du Coq Sportif.

Après un premier rapprochement en 2012, lors duquel le Coq Sportif est devenu l’équipementier du Tour, ASO a fait le choix de la continuité. Cette décision parait logique au vu de l’historique entre les deux entités, dont le premier partenariat date de 1951. A l’époque, la marque française équipait les équipes du Tour de France, alors organisées par nationalités.

L’année dernière, le Coq Sportif avait déjà collaboré avec le plus grand évènement cycliste international afin de créer une collection alliant spécificités techniques, prix accessibles et design lifestyle destinée aux pratiquants. Ce partenariat sera aussi effectif sur les autres courses cyclistes sur route organisées par ASO telles que Paris – Nice, Paris – Roubaix, le Tour du Yorkshire ou le Critérium du Dauphiné.

Kelly et Henry Sildaru

Kelly et Henry Sildaru

Kelly Sildaru, médaillée d’or aux Winter X Games 2015, à l’âge de 13 ans, rejoint l’équipe de The Faction Collective pour une durée de cinq ans.

La jeune championne estonienne de slopestyle et son petit frère Henry, 10 ans, seront les visages juvéniles de la marque de ski suisse. Cette collaboration est une aubaine pour les 2 parties puisque Kelly Sildaru, déjà connue comme étant la plus jeune gagnante de l’histoire des Winter X Games, est attendue comme la future reine de sa discipline et The Faction Collective compte bien lui donner les moyens d’y parvenir. Pour la marque, ce partenariat singulier devrait en toute logique renforcer sa notoriété et lui apporter une grande visibilité auprès des amateurs et professionnels du ski.