Le coeur de Paris se transformera, les 23 et 24 juin prochains, en gigantesque terrain de sport pour fêter la Journée olympique. Un événement qui sera placé sous le signe de la candidature de Paris 2024.

Faire découvrir au plus grand nombre de multiples sports olympiques et paralympiques, accessibles à tous les âges, indépendamment des aptitudes, notamment les pratiques rares ou difficilement accessibles. Un objectif bien défini pour cette manifestation exceptionnelle, accompagnée de rencontres insolites ou prestigieuses avec des athlètes, d’ateliers de travaux manuels ou culturels, de démonstrations sportives, etc.

Un programme festif et sportif

Plus de 30 disciplines seront à découvrir, au cœur du parc Rives de Seine et dans des lieux emblématiques de la capitale : le pont Alexandre-III, le Pont des Invalides, le Petit Palais, la place de la Concorde, ou encore le Pavillon de l’Arsenal.« Les 23 et 24 juin, Paris va se métamorphoser en un gigantesque terrain de sport et un véritable espace de célébration des valeurs de l’Olympisme, dans un esprit de fête et de joie. Six grands espaces d’activités pour bouger, apprendre et découvrir toutes les disciplines olympiques et paralympiques seront aménagés au cœur de la ville et accessibles à tous les Parisiens, Franciliens et touristes. Ils auront pour traits d’union le parc Rives de Seine, le fleuve et ses canaux », annonce Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Vendredi – pour la première journée -, une traversée en kayak partira du Stade de France, durant laquelle 150 à 300 kayakistes seront menés par Tony Estanguet, coprésident de Paris 2024 et triple champion olympique de canoë, jusqu’à la piste d’athlétisme flottante, où ils rejoindront Anne Hidalgo, Maire de Paris, Denis Masseglia, président du CNOSF, et toutes les parties prenantes de la candidature afin d’inaugurer ces deux journées.

“Les 2024 kilomètres de Paris”

« Comme chaque année, le CNOSF célèbre la création du Comité international olympique dans le cadre de la Journée olympique. En cette année 2017, cet anniversaire prendra une dimension toute particulière pour soutenir la candidature de Paris aux Jeux de 2024. Si Paris sera le cœur de cette Journée olympique, avec une manifestation inédite et spectaculaire, c’est véritablement la France entière qui se mobilise pour célébrer les valeurs de l’Olympisme et soutenir la candidature. » relate Denis Masseglia, président du CNOSF.

Samedi, des milliers de sportifs professionnels et amateurs se réuniront pour les « 2024 km de Paris », un parcours associant des cyclistes place de la Concorde (527 km), des cavaliers depuis Versailles (20 km) et des coureurs venus des quatre coins de Paris (1.477 km). Tous convergeront vers les Invalides pour un grand final aux couleurs de la candidature.

Programme à retenir : 

Vendredi 23 juin, à partir de 11h30 : geste inaugural aux abords du pont Alexandre III

Samedi 24 juin, à partir de 20h : geste final sur la piste d’athlétisme flottante

Le distributeur américain Foot Locker a publié son bilan annuel de l’année 2016 (clos fin janvier). Un nouvel exercice record pour l’entreprise qui enregistre des bénéfices historiques et un développement éclair.

Foot Locker vient de frapper un grand coup avec son bilan 2016. La marque assoit davantage sa place de leader mondial dans la distribution spécialisée de chaussures de sport. En 2016,les ventes du groupe ont en effet atteint 7,77 milliards de dollars, soit 4,8% de plus que 2015 (+ 4,3 % en comparable).

Hausse à deux chiffres du bénéfice

Le bénéfice, là aussi impressionnant, a atteint 664 millions de dollars en 2016, contre 541 millions d’euros en 2015, soit une hausse de 23% environ. « Bien que nous soyons confrontés à un environnement de vente plus doux qu’à cette période l’an dernier, nous prévoyons une augmentation d’environ 5% (“mid single digit” en VO) du chiffre d’affaires pour 2017 », déclare Lauren Peters, vice-président et directeur financier. Foot Locker exploite aujourd’hui 3 363 magasins dans 23 pays d’Amérique du Nord, Europe, Australie Nouvelle-Zélande auxquels s’ajoutent 59 magasins franchisés au Moyen-Orient et en Corée du Sud, plus 15 magasins franchisés Runners Point en Allemagne.

 

 

Sport Up SummitLR SET, club d’entreprises et incubateur de startups dans le domaine du sport, du tourisme d’aventure et des loisirs de plein air, organise les 22, 23 et 24 septembre prochains au CREPS de Font-Romeu, le SportUp Summit, un concours d’idées, d’innovations et d’entrepreneuriat de la filière sportive occitane.

Soutenu par la région Occitanie (ex Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées) par la voix de sa présidente Carole Delga (ancienne secrétaire d’état en charge du commerce) mais également par l’incubateur parisien Le Tremplin, LR SET propose aux startups régionales un dispositif d’accompagnement à la création d’entreprises innovantes dans les filières sportive et touristique.

C’est dans cet objectif que LR SET organise, sous le haut patronage du Ministère de la ville, de la jeunesse et de sports, le SportUp Summit, un week end durant lequel alterneront conférences, rencontres entre acteurs, temps sportifs et accompagnement pour les projets et entreprises régionaux de moins de trois ans.

Fédérations, sportifs et entreprises, parmi lesquels Vogo membre de la deuxième promotion du Tremplin, Enko primée au dernier CES de Las Vegas ou encore Martin Fourcade, viendront apporter leur expérience et savoir faire aux trente porteurs de projets présents.

Capture d’écran 2016-07-27 à 12.14.15

Activité hybride entre voyage et sport, l’itinérance rencontre un succès croissant. La quête d’aventure et de liberté se mêle à celle du défi sportif et se conjugue désormais aussi avec les sports d’endurance habituellement pratiqués à la journée.

Les destinations touristiques ont bien intégré la plus value d’une activité bénéficiant à tout un territoire plutôt qu’à une commune. Les Hautes-Alpes par exemple viennent


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Image NameDans la foulée d’une année 2015 porteuse (+4,3%), le commerce d’articles de sport a également connu un premier trimestre 2016 porteur. Il s’agit du 10e trimestre consécutif de croissance pour le marché.

Sur le premier trimestre 2016, le commerce d’article a donc connu une croissance de 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

pep'Sportpep’Sport, dont Filière Sport est partenaire, organisera les mercredi 14 et jeudi 15 septembre 2016 les premières rencontres professionnelles du sport en entreprise. L’objectif est de mettre en avant tous les acteurs du sport et de l’activité physique et sportive (APS), présenter les solutions du sport en entreprise et communiquer sur ses bénéfices auprès des salariés et du management.

Depuis quelques années, les programmes d’incitation au sport sont de plus en plus développés en interne dans les entreprises afin de maintenir la bonne santé physique et psychologique des dirigeants et des salariés. Le bien-être au travail est en effet une problématique sur laquelle planchent main dans la main les entreprises, les organisations syndicales et patronales, ainsi que les acteurs du monde de la complémentaire santé.

Les bienfaits économiques du sport en entreprise

Selon une étude* du cabinet Goodwill Management, appuyée par le Medef, le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) et AG2R La Mondiale, le sport en entreprise a un impact positif direct sur le bien-être et la productivité des salariés, la rentabilité des entreprises, ainsi que sur la société civile.

Ainsi un travailleur sédentaire verrait sa productivité augmenter de 6 % à 9 % dès lors qu’il exerce une activité physique régulière. Un taux qui varie ensuite selon l’intensité de la pratique et le degré d’incitation au sport par l’entreprise (simples encouragements, mise en place d’espaces dédiés, possibilité d’exercer une activité sportive sur son temps de travail, etc). Un gain de productivité qui influence nettement la rentabilité de l’entreprise (entre plus 4 % et 14 %). A noter qu’une potentielle baisse de l’absentéisme n’a pas été prise en compte.

Enfin, en cas d’activité physique et sportive régulière,  chaque salarié pourrait économiser entre 30 € et 34 € de frais de santé par an. Des résultats bien plus conséquents du côté de la société civile, qui elle, économiserait entre 308 € et 348 € de dépenses de santé par an et par personne ! (réduction des frais d’hospitalisation et des indemnités journalières notamment).

* Méthodologie : étude menée conjointement via une revue de littérature scientifique (plus de 150 études prises en compte) et une enquête soumise à 200 entreprises (toutes tailles et tous secteurs d’activité) issues des bases de données du Medef et du CNOSF.

pepSport 2016, l’événement qui fédère les professionnels du sport en entreprise

Maladies cardiovasculaires, diabète, obésité…la sédentarité renforce toutes les causes de mortalité. En France, 43 % des salariés passent plus de 5 heures par jour assis devant un écran au travail. Ce constat alarmant est le point de départ de l’initiative lancée par pepSport : l’organisation des premières rencontres professionnelles du sport en entreprise, qui auront lieu en septembre prochain.

Un grand nombre de conférences seront organisées durant les deux jours de l’événement. Trois grandes problématiques seront notamment traitées :

1.    Sport et Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)
2.    L’innovation dans le sport
3.    Partage et retour d’expérience sur des projets déjà mis en place

Un panel de dirigeants d’entreprises, médecins et sportifs viendront exposer leurs connaissances sur le sujet. Des sous-commissions auront également lieu toute la journée afin de répondre au sujet le plus précisément possible. Enfin des ateliers exposants permettront de promouvoir les services, produits et solutions des participants. Ces derniers auront une tribune de 45 minutes pour convaincre un public averti. Qui dit conférence dit conférencier. C’est pourquoi pepSport invite ainsi tout professionnel à venir prendre la parole afin de partager son expérience et ses idées, sur le sujet de son choix. Pour plus d’informations: rendez vous ici.

0133004a9ed5fe3996dc4c2267ff36b9_originalUn casque multisport et multifonction repliable : telle est l’invention de Golem Innovation, entreprise créée au Pays-Basque par un jeune ingénieur, Guillaume Vétier,  actuellement en pleine campagne de crowdfunding afin de commercialiser son produit.

Le casque Alpha est une protection unique pour faire du ski, du vélo, du roller ou encore du skateboard. Posé sur les épaules, il se déplie en deux secondes afin de permettre à l’utilisateur de protéger sa tête lorsqu’il le souhaite. Ultra-résistant, il est notamment équipé d’une visière photochromique anti-rayure et anti-choc ainsi que d’une structure interne protégeant des chocs.

6252f91aa6d7047aad6a6cc6cdf8d626_originalCe casque au design futuriste, développé en quatre coloris, est actuellement en phase de financement sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter.com. 200000 € sont espérés d’ici la fin du mois d’avril afin de commencer la production et la commercialisation du produit, l’objectif étant d’effectuer les opérations de livraison au mois de septembre 2017. Le casque Alpha devrait coûter 299 €.

A termes, Golem Innovation espère lancer une gamme de casques connectés avec des fonctions intelligentes comme l’affichage et la mesure de la fréquence cardiaque, de la vitesse, de l’altimétrie, de la température ou encore d’un système de navigation GPS intégré.

 

 

 

 

 

logo-inosport

L’événement Inosport revient le jeudi 16 juin 2016 au Campus La Brunerie à Voiron (38), avec son concours d’innovation ouvert aux entreprises du sport, des loisirs, de la santé et du bien-être. Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu’au 4 avril prochain.

Le concours récompense les produits innovants développés en France dans dans 5 catégories : design, équipement collectif, santé/bien-être ou prévention, services, et technologie. Un ou plusieurs prix « spécial entreprise moins de 10 salariés » seront également attribués par le Pays Voironnais et les partenaires de l’événement. Ces prix spéciaux seront assortis de dotations financières (dont le Prix Spécial du Pays Voironnais de 5 000 €) qui permettront aux lauréats d’accélérer leur développement.

Le concours est ouvert à toutes les entreprises quelle que soit leur taille (renseignements sur le site www.inosport.fr). Les prix seront remis à l’issue de la journée du 16 juin au cours de laquelle des conférences-débats et rendez-vous d’affaire seront organisés. Un showroom exposera les produits et services nommés.

unnamed

Présenté pour la première fois en avril 2012, le projet de Stéphane Diagana semblait à l’arrêt. Il sera finalement bien réalisé, à Mougins (06), dans les Alpes-Maritimes, et s’étendra sur 4 hectares. Le Campus Diagana Sport & Santé sera le premier complexe européen alliant sport pour la santé et sport performance. Il intégrera des équipements sportifs, un espace de restauration diététique ainsi que l’Institut de recherche sport santé. Le chantier devrait commencer en novembre 2016 pour une livraison prévue fin 2018.

Ce nouveau Campus accueillera dans des conditions exceptionnelles les sportifs européens de tous niveaux (running, athlétisme, triathlon, cyclisme, natation) et  permettra également aux Mouginois de bénéficier de programmes sport santé et de services de bien-être (spa, piscine…). Situé dans le quartier du Fond de l’Orme (qui dispose déjà d’un pôle santé d’excellence et d’équipements sportifs de qualité comme une salle omnisports, un terrain de beach-volley et un golf), le Campus Diagana Sport & Santé sera équipé de :

  • une piste d’athlétisme de 400 m et 6 couloirs, équipée de capteurs de puissance et 5 couloirs de 155 m en ligne droite abrités avec sautoir de perche, longueur et hauteur
  • un anneau cyclable
  • une piscine de 50 m dont 25 m abrités
  • un bassin aqua sportif
  • des salles de condition physique et de musculation
  • un plateau technique d’évaluation et des cabinets de consultation

Intégré juste à côté du parc naturel de la ville, il donne accès au parc départemental de la Valmasque dans lequel des kilomètres de nature attendent les pratiquants de marche, de course à pied et de vélo.

L’investissement immobilier est évalué entre 24 et 26 M € pour ce campus de 4 hectares. L’investissement d’exploitation est quant à lui estimé à 3 M €. 75 salariés devraient être employés d’ici la 5e année d’exploitation. Le montage financier n’a pas été précisé.

Malgré un quatrième trimestre timide (+0,1%), l’année 2015 reste réussie pour le commerce d’articles de sport qui poursuit la belle dynamique déjà entrevue en 2014.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

logo (1)

Après une année 2014 positive, le groupe Decathlon a connu une croissance soutenue en 2015, marquée par de nombreuses créations et rénovations de magasins, une hausse de ses ventes en valeur et en volume, ainsi que le développement de ses ventes en ligne.

9,1 milliards d’euros. C’est le chiffre d’affaire hors taxes qu’a réalisé Decathlon en 2015 dans le monde. Une augmentation de 12 % qui s’inscrit dans la continuité du parcours de l’enseigne qui avait déjà réalisé une croissance à deux chiffres en 2014 (10,6 %). Une progression qui s’explique notamment par la construction de 140 nouveaux points de vente (103 en 2014) et la conquête de nouveaux marchés, en Slovaquie et en Thaïlande, où la marque s’est implantée pour la première fois. Au total, le réseau Decathlon comprend aujourd’hui 1030 magasins dans 29 pays à travers le monde, dont 300 dans dans l’Hexagone.

Une enseigne de plus en plus omnicanale

En France, le chiffre d’affaires a augmenté de 2,3% en 2015 (après + 4,3% en 2014), tandis que les ventes en volume ont augmenté de 7%, stimulées par une baisse des  prix des articles de 4,5 % en moyenne. Le nombre de clients progresse de 5%, soit +4,5% en magasins et +21,5% sur le site marchand. Le chiffre d’affaires sur internet représente aujourd’hui 3,1% du CA total du groupe en France. De plus en plus omnicanale, l’enseigne a déployé des bornes numériques dans l’intégralité de son réseau et souligne le succès de son service “cliquez et retirez”, permettant de retirer en magasin les articles achetés en ligne. Au total, Décathlon France a investi 40 millions d’euros dans la rénovation de ses points de ventes en France (agrandissements, modernisations) et créé 6 nouveaux points de vente en 2015.

 

Download (PDF, 205KB)

 

Valérie Fourneyron (Photo Filière Sport)

Valérie Fourneyron

Notamment initié par la députée Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports,  l’amendement sur la prescription médicale du sport vient d’être adopté à l’unanimité par l’Assemblée Nationale.

Intégré en première lecture par l’Assemblée nationale dans le projet de loi sur la modernisation de notre système de santé, l’amendement avait été supprimé par le Sénat. Il a été rétabli en deuxième lecture par l’Assemblée nationale. La mesure, dite “Sport sur Ordonnance”, permettra aux médecins traitants de prescrire  des activités physiques aux patients atteints d’affections de longue durée (ALD) comme le diabète, le cancer, ou les maladies neurologiques. En France, ce sont plus de 9 millions de personnes qui souffrent d’une des 30 ALD reconnues à ce jour.

Reconnue et validée scientifiquement, l’activité physique régulière constitue une thérapeutique non médicamenteuse efficace. Une pratique encadrée et personnalisée permet de combattre le diabète, les maladies chroniques ou encore de prévenir les accidents cardio-vasculaires. Enfin, le sport contribue à faire considérablement chuter le taux de mortalité chez les hommes et les femmes atteints d’un cancer (entre 30 et 60 %).  Reste à savoir, au delà des principes, comment ces prescriptions médicales seront mis en oeuvre et prises en charge.

Capture d’écran 2015-11-25 à 14.40.08Il n’y a pas que l’électroménager qui intéresse la Fnac. L’enseigne de produits culturels et électroniques, qui a récemment déposé une offre publique d’achat sur Darty, propose aussi depuis peu une offre ciblée d’articles de sport.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Les terribles attentats qui ont touché Paris vendredi soir ont soulevé un élan de compassion et de soutien sans précédent dans le monde du sport. Athlètes, enceintes et fédérations sportives et même certaines équipes à l’antagonisme (sportif) exacerbé se sont unis pour soutenir Paris. L’ensemble de l’équipe Filière Sport se joint à eux et adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes.

Le stade de Wembley qui accueillera le match Angleterre France mardi, éclairé aux couleurs du drapeau français.

Le stade de Wembley qui accueillera le match Angleterre France mardi, éclairé aux couleurs du drapeau français.

La fédération française de Tennis a choisi Roland Garros pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris

La fédération française de Tennis a choisi Roland Garros pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris

La patinoire des Washington Capitals samedi soir éclairée aux couleurs françaises

La patinoire des Washington Capitals samedi soir éclairée aux couleurs françaises

Les deux clubs de Londres à l'antagonisme (sportif) exacerbé, se sont réunies pour rendre hommage aux victimes parisiennes.

Les deux clubs de Londres à l’antagonisme (sportif) exacerbé, se sont réunis pour rendre hommage aux victimes parisiennes.

La une de l'équipe de ce lundi 16 novembre

La Une de l’Equipe du dimanche 15 novembre

Le Club de Livourne en Serie B qui dispose un drapeau français pendant son match samedi.

Le Club de Livourne en Serie B qui dispose un drapeau français pendant son match samedi.

Un joueur des Knicks de New York qui soutient Paris à sa façon

Un joueur des Knicks de New York qui soutient Paris à sa façon

L'02 Arena de Londres qui accueille en ce moment le masters parée de bleu-blanc-rouge

L’02 Arena de Londres qui accueille en ce moment le masters parée de bleu-blanc-rouge

Les ultras de l'OM au soutien de leurs rivaux (footbalistiques) parisiens.

Les ultras de l’OM au soutien de leurs rivaux (footballistiques) parisiens.

Les pilotes du F1 lors du dernier grand prix de la saison dimanche au Brésil

Les pilotes du F1 lors du dernier grand prix de la saison dimanche au Brésil

 

OSVL’association Outdoor Sports Valley (OSV) a levé le voile sur son projet de “Base camp” à Annecy-le-Vieux (74). Livré en 2017 dans le parc d’activité des Glaisins, où sont déjà implantées plus de 30 entreprises de la filière, il s’étendra sur 1 250 m2 et abritera les bureaux d’OSV, une pépinière et un incubateur qui jouera le rôle d’accélérateur de projets. « Le bâtiment sera en tout point exemplaire, tant sur le plan architectural qu’environnemental », s’engage Rémy Forsans, directeur d’OSV. Ce site, décrit comme le premier du genre en Europe, sera spécialisé dans l’accueil et l’accompagnement des créateurs d’entreprise dès la phase de test du concept (50 heures sur deux mois), puis de celle de définition de l’offre en incubateur (165 heures sur six mois), avant l’intégration en pépinière pendant 12 à 24 mois.

CréLogo-ELLAsweet-200 (1)ée par deux ex-Dorotennis, Anne Larcanché, directrice communication, et Marie Léonhardt, directrice produit, Ellasweet a été lancée le 15 octobre à Paris, en association avec Must Institute (spécialiste de la remise en forme personnalisée). Le boxeur Jean Marc Mormeck était parrain de l’évènement.

Ellasweet propose une gamme de produits performants mais féminins, issue de créations françaises et d’une production réalisée au Portugal disponible sur Ellasweet.fr. Dès 2016 cependant, la marque sera distribuée dans une sélection de magasins sport et mode des enseignes Intersport et Sport 2000.

Lunette Glorify

Le grossiste Ricochet fait entrer deux nouvelles marques dans son porte feuille de distribution. La société française devient l’agent France exclusif des lunettes et masques incassables Glorify et l’agent réseau sport des semelles connectées Digitsole (à l’exception des réseaux moto, vélo et chasse).


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Dans le cadre de la rencontre Inosport, qui aura lieu le jeudi 11 juin 2015, le pays Voironnais et le cluster Sporaltec, organisent pour la troisième année un concours national valorisant une sélection d’innovations dans les secteurs du sport, des loisirs, de la santé et du bien être.

Un concours ouvert aux professionnels. . .

Ce concours est destiné aux entreprises du secteur dont les produits sont développés en France mais aussi à toutes les entreprises françaises dont les innovations peuvent être intégrées à un produit de sport, loisirs, santé et bien être.

. . . Récompensant leurs innovations

Le jury, composé de professionnels, élira sept lauréats dans les catégories suivantes : le design, l’équipement collectif, la santé, le bien être ou la prévention, les services, la technologie.
A cela s’ajoute deux prix spéciaux destinés à récompenser deux micros entreprises (moins de 10 salariés) :
– Le prix spécial Pays Voironnais, dont le lauréat recevra 5000€
– Le prix spécial Sporaltec, récompensé par 3000€

Adidas lance une campagne de communication annuelle, traduisant sa passion pour le sport. Cette campagne intitulée « SPORT15 » a pour but de montrer que « chaque moment de sport est l’occasion de faire quelque chose de grand, d’entrer dans l’histoire, à condition de saisir sa chance, son instant, son jour ». Différents ambassadeurs de la marque y sont successivement représentés.