L’APP (l’Association des Paddlers professionnels) World Tour a annoncé qu’elle terminerait sa saison à Paris par la Nautic Paddle, plus grande course de Stand Up Paddle au monde, les 8 et 9 décembre prochains. Cette troisième et dernière étape du Tour du monde couronnera le champion du monde 2018 de l’APP.  (suite…)

Organisé à Caen du 3 au 4 juin 2017, le Normandie Transpaddle est une course de Stand up paddle (SUP) qui emprunte le canal reliant Caen à la mer. Un plan d’eau de plus de 14 km de long sans grande difficultés et donc accessible à tous. (suite…)

SportairSportair lance Sport-Achat à Nantes. La première session se tiendra les 18 et 19 septembre 2016. C’est une première diversification géographique pour le salon professionnel des articles de sport, présent depuis 15 ans à Lyon.

Le salon nantais se tiendra donc dans la foulée de Sport-Achat Eté Lyon, qui aura lieu les 12 et 13 septembre prochains à Eurexpo. Avec son offre de matériel, de textile et d’accessoires, Sport-Achat Nantes sera dédié aux sports de pleine nature et outdoor, ainsi qu’aux sports urbains, avec un accent particulier sur les sports d’eau.

71 exposants “motivés”

Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Camelbak LOGOL’entreprise états-unienne Vista Outdoor a successivement acquis, fin juillet 2015, la marque de stand up paddle Jimmy Styks et le fabricant de sacs à dos et systèmes d’hydratation Camelbak, en août dernier.

Cédée par Compass Group, Camelbak a été valorisée à 412 millions de dollars (M$). Le chiffre d’affaires 2015 s’établit à 160 M$. Pour Jimmy Styks, Vista Outdoor a payé 40 millions en cash. Il s’agit de la première diversification du groupe dans les sports nautiques.

Déclin de la chasse

Notamment propriétaire de Bushnell et Cébé Bollé, Vista Outdoor a totalisé plus de 2 Mds $ de chiffre d’affaires au cours de son dernier exercice (clos le 31 mars 2015), répartis entre armes à feu et munitions (60 % des ventes) et articles de sports d’extérieur (40%). Son développement dans l’outdoor vise à compenser le déclin des ventes de produits pour la chasse, notamment de munitions.

 

 

Le rebond du marché des sports nautiques aux Etats-Unis encourage les industriels français à un relatif optimisme. L’exercice 2012-2013 pourrait marquer un point bas au niveau mondial et en France, où les ventes ont plongé l’an dernier, espère la Fédération des Industries Nautiques.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :