Tignes, début de saison d’hiver 2017-18

Pour les vacances d’hiver 2018, l’ensemble des stations des massifs français attestent d’une progression importante des réservations. En moyenne, les taux d’occupation prévisionnels sont en hausse de 2 points sur la totalité de la période (82 % cette année contre 80 % en 2017), selon Observatoire National des Stations de Montagne (ANMSM) – Atout France.

Selon la semaine observée, cette évolution peut aller jusqu’à +12 points. Les vacances d’hiver commencent donc sur une tendance optimiste en partie grâce à des conditions d’enneigement bien moins difficiles que la saison passée. Charles Ange Ginésy, président de l’ANMSM, indique que « les tendances de réservation pour les vacances d’hiver confirment les bons résultats du début de saison pour l’ensemble de nos massifs. Cependant, la concurrence internationale qui s’accroît impose que la politique de la montagne française, en particulier sa promotion, doit être une priorité pour le gouvernement et fasse l’objet de décisions et d’actions concrètes ». Si les tendances de fréquentation de la clientèle étrangère en France sont annoncées en progression pour les marchés britanniques, néerlandais et italiens, on observe que la clientèle allemande reste stable voire en recul par rapport à la saison passée. Le taux d’occupation moyen prévisionnel par massif sur la période enregistre par rapport à l’année passée une augmentation de +2 points dans les hébergements des Alpes du Nord et de +1 point dans les Alpes du Sud. Tous les modes d’hébergement enregistrent une augmentation sensible de leurs taux respectifs : +1 point pour les logements de particuliers à particuliers (78 %), +2 points pour les résidences de tourisme (88 %) et les villages-clubs (86 %) et +3 points pour les agences immobilières (84 %).

Même tendance encourageante après les vacances d’hiver

Entre les vacances d’hiver et les vacances de Pâques, la fréquentation semble être également prometteuse. Le taux d’occupation escompté dans les Pyrénées reste stable sur la période (26 % contre 27 % l’an passé). Les Alpes du Nord et les Alpes du Sud profitent de cette embellie en comptabilisant sur leur taux d’occupation moyen respectif +6 points (58 % cette année) et +3 points (40 %). Cette hausse générale se retrouve également dans les résultats des différents types d’hébergements et notamment pour les résidences de tourisme (+8 points) et les logements de particuliers à particuliers (+5 points). Dans une moindre mesure, les clubs et villages de vacances observent une hausse de leur taux d’occupation prévisionnel de 3 points et de 1 point pour les agences immobilières.

Bilan satisfaisant de la période inter-vacances Noël-hiver

Le mois de janvier 2018 a connu d’importantes précipitations (+80 % par rapport à la normale), qui se sont ajoutées à un manteau neigeux déjà conséquent. Le manque d’ensoleillement, le brouillard et le vent ont également influencé la fréquentation des domaines skiables, en particulier lors de la première quinzaine de janvier. Les stations peuvent néanmoins se féliciter d’un bilan positif sur cette première période inter-vacances avec un taux moyen d’occupation des hébergements collectifs et collaboratifs de 61 %, soit enregistrant 1,6 point de plus que l’an passé. La fréquentation a notamment augmenté sur cette période de façon plus significative dans les Pyrénées (+4 points sur le taux d’occupation sur la période) que dans les Alpes du Nord (+1 point). Le taux d’occupation dans les Alpes du Sud est resté stable. Le Syndicat National des Moniteurs de Ski Français atteste également d’une augmentation des cours de ski de 3,6 points par rapport à 2017. A noter : la période inter-vacances Noël-hiver a été plus courte d’une semaine cette année par rapport à l’an dernier.

Alors que les vacances de Noël débutent à la fin de cette semaine, les taux d’occupation prévisionnels recensés par l’Observatoire national des stations de montagne ANMSM – Atout France, annoncent un début de saison très prometteur.

Au global, les taux d’occupation prévisionnels pour les vacances de Noël marquent une progression substantielle de près de 8 points par rapport à l’an passé, quels que soient les massifs ou les types d’hébergements pour s’établir entre 57 et 68 % selon les massifs.
Pour cette fin d’année 2017, les demandes de séjours à la montagne se concentrent prioritairement sur la semaine de Noël. Une dynamique qui s’explique notamment par le calendrier des congés scolaires. Toutefois, les tendances de ces taux divergent selon les massifs : respectivement 4 et 9 points de plus pour les Alpes du Nord et du Sud et un recul de 3 points pour les Pyrénées par exemple. Les Pyrénées devraient tendre à minima à une stabilité, voire une hausse.

Près de 7 logements sur 10 sont réservés pour la semaine de Noël. Dans le détail sur les massifs, près de 2 logements nord-alpins sur 3 font actuellement l’objet d’une réservation, soit 8 points de plus que l’an passé. Dans les Alpes du Sud, l’augmentation représente 10 points de plus qu’en 2016. Les progressions de réservations entre les deux semaines fluctuent en fonction des hébergements avec de meilleurs résultats pour la semaine de Noël : + 14 points pour les résidences de tourisme, + 6 points pour les agences immobilières et + 15 points pour les villages vacances. Seules les locations effectuées entre particuliers divergent de la tendance générale, en affichant de meilleurs taux d’occupation prévisionnels pour la semaine du nouvel an que pour celle de Noël. “

Des prévisions optimistes pour l’ensemble de la saison

Les taux d’occupation prévisionnels concernant la totalité de la saison affichent une progression de près d’un point par rapport à la saison passée.”

Dans le détail les taux d’occupation prévisionnels enregistrent, au 1er décembre :
• Une progression de 7,7 points pour les vacances de Noël
• Une stagnation à + 0,1 point pour la période inter-vacances janvier ;
• Une hausse de 1,8 point pour les vacances d’hiver ;”
• Une progression de 4,5 points pour la période inter-vacances mars ;”
• Un retard de 8,7 points pour les vacances de printemps.”

Sur l’ensemble de la saison, le taux d’occupation prévisionnel des logements loués entre particuliers gagne en moyenne près de 3 points par rapport à l’an passé, et jusqu’à 7 points sur certaines périodes.

Concernant la typologie des stations, celles classées « Grand Domaine » demeurent plus attractives que les plus petites stations de Charme avec des écarts de 10 points pour les vacances de Noël, 14 points pour la période inter-vacances de janvier et jusqu’à 18 points pour la période inter-vacances de mars.

La montagne française reste attractive à l’international

La France reste la destination favorite des touristes britanniques qui représentent environ un tiers des séjours. 70 % des tours opérateurs britanniques interrogés annoncent d’ailleurs une progression des réservations pour l’ensemble de la saison hivernale 2017-2018.

Gérard Pouet

Ancien directeur général du CNPC Sport devenu consultant, Gérard Pouet est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de la distribution sport. Il vient de réaliser une étude financière sur les magasins de ski en station, publiée en exclusivité par Filièresport. Données et (indispensable) analyse.

Article et infographies parues dans Filièresport n°52


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Alors que débute le mois d’avril, et avec lui la période du “Printemps du ski”, « les niveaux de réservation sont encourageants pour les vacances de printemps », annonce Domaines skiables de France (DSF), qui précise toutefois que « cette période ne permettra pas de gommer les importantes difficultés rencontrées en début de saison ».

 

Mois de mars en trompe-l’oeil…


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Recycler les skis usagés, c’est l’objectif d’une poignée de commerçants de Chamrousse et d’un magasin Go sport de Prapoutel (38), qui viennent de rejoindre l’organisme Trivallées.

Trivallées est l’unique filière de recyclage des skis et chaussures de skis en France. Basée à Albertville, l’entreprise, créée en 2007 sur le canton d’Aime (73), a  peu à peu étendu son activité à d’autres localités mais restait absent d’Isère. Ce ne sera plus le cas à partir du 13 avril 2017, date où un camion de Trivallées viendra récupérer les skis, chaussures et casques à Chamrousse puis Prapoutel.

Un tonne de skis recyclés, trois tonnes de pétroles économisées

Aujourd’hui, 20% d’un ski peut-être récupéré et recyclé (aluminium et ferraille), tandis que les 80% restants sont valorisés comme combustible solide dans les cimenteries Pour une tonne de skis recyclés (environ 200 paires), on économise près de 3 tonnes de pétrole. Actuellement en France, 400 magasins sur plus de 50 stations oeuvrent en faveur du recyclage avec l’aide de Trivallées.

Filièresport n°44 12/2016L’Observatoire national des stations de montagne ANMSM – Atout France prévoit 9 à 11 % de hausse de fréquentation par rapport à l’année dernière pour les vacances d’hiver 2017 et + 66 % pour les vacances de printemps.

Malgré un début de saison pénalisé par le manque de neige, les réservations préfigurent une augmentation de 3,4 % sur l’ensemble de la saison. Les vacances d’hiver s’annoncent ainsi « excellentes au regard des réservations actuelles et de l’état d’enneigement en cours sur les massifs », selon l’ANMSM. La deuxième semaine (11 au 17 février), commune aux zones B et C présente les meilleures perspectives de remplissage. Les vacances de printemps sont elles positivement affectées par leurs nouvelles dates et par la montée en charge de l’opération « Printemps du ski ». Celle-ci, initiée par France montagnes pour dynamiser la fréquentation en fin de saison, est mise en œuvre par 32 stations. L’an dernier, elle aurait permis de multiplier par deux la fréquentation des stations au printemps.

capture-decran-2016-12-14-a-16-16-57Selon l’Observatoire national des stations de montagne, la saison hivernale 2016-17 devrait connaitre une hausse de 1,9 % du nombre de nuitées par rapport à l’année précédente. Et la France reste toujours la destination privilégiée des clients étrangers en matière de domaines skiables.

Si l’on suit les prévisions de l’ANMSM, cette saison hivernale 2016-17 démarrera doucement avec un taux d’occupation prévisionnel pour les vacances de Noël de 55%. Le remplissage pourrait s’améliorer au fil de la saison avec 60% des lits qui devrait être réservés pendant les vacances d’hiver. La tendance montre aussi que les séjours ont une durée plus courte que l’an dernier et que les activités de loisirs telles que les promenades en chiens de traîneaux ou en raquettes sont très demandées par les clients.

La clientèle étrangère au rendez-vous

PDM montagne française 16-17

                                                 Source Atout France

La moitié des Belges et un tiers des Britanniques et des Néerlandais qui prévoient un séjour à la montagne cet hiver ont l’intention de l’organiser en France. Si ces prévisions se confirment, l’Hexagone sera la première destination au monde en termes de parts de marchés. En termes de volumes, les Britanniques restent la clientèle principale des stations de ski, sauf dans les Pyrénées où les Espagnols profitent de leur proximité géographique pour s’inviter en nombre sur les pistes. Globalement, les distinctions de fréquentation entre étrangers observées entre les différents massifs sont étroitement liées à ces questions de proximité entre pays.

© Andy Parant

L’ouverture du glacier à Tignes

Tous les indicateurs sont au vert, c’est une belle saison qui démarre“, s’est félicité Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes, jeudi 17 novembre à Paris, à l’inauguration de l’opération Saint-Germain des Neiges, qui marque symboliquement le démarrage de la saison des sports d’hiver.

Selon l’Observatoire national des stations de montagne, plus de la moitié des lits touristiques sont déjà réservés pour la période de noël, les taux d’occupation prévisionnels atteignent déjà 70 % pour les vacances d’hiver et la tendance pour l’ensemble de la saison est très légèrement positive, à +0,1 % (panel G2A de 60 000 lits représentatif du marché). Des perspectives “encourageantes” que confirment plusieurs chaînes de magasins de location de skis contactées par Filièresport, qui enregistrent d’ores et déjà des commandes en hausse sur l’ensemble de la saison et des progressions à deux chiffres pour le mois de février.

Enneigement favorable

Les réservations restent cependant timides pour les vacances de noël. Après deux saisons qui ont commencé sans neige à noël, les vacanciers ont manifestement attendu que celle-ci tombe pour réserver. “Les chutes de neige qui se poursuivent dans les massifs accélèrent les réservations“, précise toutefois Charles-Ange Ginésy, président de l’Association nationale des maires des stations de montagne, ce que confirment encore les enseignes de location, passées en positif avec l’arrivée de la neige. Le calendrier des fêtes 2016, avec les réveillons du 24 décembre et de la Saint-Sylvestre le samedi, a par ailleurs incité les stations à adapter leur offre en facilitant la flexibilité des dates de séjour dans le cadre d’une communication ayant pour slogan “en montagne noël est magique, coordonnée par France Montagnes.

Skimium Génie
Dix ans après la création de Skimium en joint-venture avec Decathlon (80 % des parts),  
Eric Laboureix et Dominique Chomarat (20 % des parts à eux deux), ainsi que Guy Belec, président salarié, ont engagé des négociations exclusives avec Decathlon en vue du rachat de l’enseigne de ski.

Cette décision résulte de la stratégie de recentrage de Decathlon“, a précisé Guy Belec, lors d’un déjeuner de presse, le 11 octobre 2016 à Lyon, où Skimium a réuni dans la soirée son réseau de magasins affiliés pour célébrer ses 10 ans d’existence, officialiser le projet de rachat et annoncer une nouvelle stratégie marketing. Les discussions en cours doivent aboutir d’ici à la fin de l’année 2016. Au terme de celles-ci,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La boutique Fusalp de Verbier (Suisse)

La boutique Fusalp de Verbier (Suisse)

Après avoir ouvert son premier point de vente parisien dans le Marais, à Paris, début octobre 2015, la marque française de vêtements de ski et d’après-ski multiplie les ouvertures en station.

Outre la pérennisation d’un pop-up store ouvert l’an dernier à Verbier (Suisse) et une ouverture à Courchevel (73) l’été dernier, Fusalp ouvre cette semaine des magasins en affiliation aux Arcs (73), à Megève et à La Clusaz (74). Selon Philippe Lacoste, qui a racheté la marque en 2014, Fusalp


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Avec 53,9 millions de journées-skieur vendues pendant la saison 2014-2015, la France a accusé une baisse de fréquentation de 2,7% au cours de la dernière saison. Elle reprend cependant la première place mondiale, devant les Etats-Unis.

Les Etats-Unis accusent en effet une baisse 5,2%, à 53,6 millions de journées-skieurs, devant l’Autriche, troisième à 51,8 millions de journées-skieurs, qui progresse de 2%. Le faible enneigement de début de saison explique le tassement de la fréquentation des stations françaises.

Evolution de la fréquentation 2014-2015 par massif par rapport à 2013-2014 et à la moyenne des 4 hivers précédents.

Evolution de la fréquentation 2014-2015 par massif.

La situation par massifs

Dans les Alpes du Nord, la fréquentation est dans la moyenne des quatre hivers précédents. Les Alpes du Sud sont le massif qui a le plus souffert. Le massif vosgien a bénéficié d’un retour à la normale après un hiver 2013-14 difficile. Certaines stations de l’ouest des Pyrénées ont été coupées du monde par des avalanches. Le Massif central et le Jura réalisent une belle saison.

Fréquentation 2014-2015 par tailles de station

Fréquentation 2014-2015 par tailles de station

La situation par tailles de stations

Bien que très touchées en début de saison, les petites stations ont mieux que les autres profité de vacances d’hiver bien enneigées.