Pauline Parsy, Marketing manager et Nathalie Tran, Community manager chez Swin Bot à l'exposition Entreprises innovantes du sport au ministère de l'Economie et des Finances,

Pauline Parsy, Marketing manager et Nathalie Tran, Community manager chez Swim Bot à l’exposition Entreprises innovantes du sport au ministère de l’Economie et des Finances,

Si les produits ne seront disponibles que fin juillet, la marque a déjà commencé à se faire une notoriété grâce au partenariat conclu avec le nageur Alain Bernard, ambassadeur et codéveloppeur du Swimbot. Celui-ci est un boîtier intelligent qui permet d’améliorer sa technique de nage. « Nous sommes les précurseurs dans la correction en temps réel, dans l’eau de la technique de nage », explique Pauline Parsy, responsable marketing.

Le boîtier analyse les mouvements de nage et corrige en temps réel les mouvements du nageur en envoyant des sons sophistiqués via des écouteurs à résonnance crannienne. Le système comprend également des tutoriels 3D à consulter avant la séance et une analyse des données après, via smartphone, avec mesure de la progression et proposition d’exercices de perfectionnement. Swimbot propose actuellement 8 exercices de crawl et dos crawlé.

Il est en prévente (269€ avec les écouteurs et l’accès aux tutoriels mis à jours tous les mois) sur le site de la marque. Créée en 2013 par David Jamet, Swimbot a réalisé sa première levée de fond il y a un (500000 €), récemment complétée par un financement paritcipatif sur la plateforme Indiegogo (65000 $). Basée à Meudon, l’entreprise a la grandiose ambition « d’apprendre à nager à un milliard de personnes dans le monde ».