Pendant la conférence de presse de l'Observatoire du Cycle

Pendant la conférence de presse de l’Observatoire du Cycle

Les ventes de cycles, équipements et accessoires pour vélo ont régressé de 4 % en valeur en 2012, à 1,28 milliard d’euros dans le commerce de détail hors pure players e-commerce, selon l’Observatoire du Cycle. Le chiffre d’affaires du cycle (vélos uniquement) est en recul de 4,5 % à 809,8 millions d’euros, celui des périphériques baisse de 3 % à 465,5 M€.

Il s’est vendu 2,92 millions de vélos en 2012, en retrait de 9 %. En valeur, la baisse n’est toutefois que de 4,5 %, du fait d’une augmentation de 4,5 % du prix moyen des vélos (à 278 €). Le recul atteint presque toutes les catégories de vélos. Seuls les vélos jouets (5 % du marché en volume) et les bicyclettes conçues pour la mobilité (vélo de ville, vélo à assistance électrique, vélo pliant) limitent la casse, avec une hausse de 2 % en valeur malgré un volume de ventes en baisse de 4 %. Les vélos à assistance électrique se révèlent être un moteur de croissance mais leur volume reste faible (46 100 unités vendues, + 15 %).

Un retour à la tendance de moyen terme

L’année 2012 succède en fait à une année 2011 qui s’était révélée exceptionnelle (+ 7 % en valeur) grâce à une météo hors-normes au printemps. Hormis ce sursaut, les ventes sont en repli depuis 2007. En 2012, l’environnement politico économique a de plus pesé sur l’activité du commerce au printemps, suivi par un second “trou d’air“, selon le mot de Denis Briscadieu PDG de Cyclelab (Culture Vélo), en fin d’année.

Les spécialistes sur la corde raide

Tous les circuits de distribution physique ont souffert du recul de 2012.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :