Chaque année en ouverture de la saison d’hiver, l’événement Ski Force fait découvrir au grand public les nouveautés des grandes marques de ski sous forme d’essais en stations. L’opération, qui se déroulera  fête ses dix ans cette année et en profite pour se renouveler. (suite…)

Tous les acteurs de la montagne se sont réunis au SkiDebrief, les 24 et 25 avril à Val d’Isère. Pour faire le bilan de l’hiver et trouver des solutions pour l’avenir.

Par Patricia Rey, à Val d’Isère – Organisé par l’Union sport & cycle, l’événement SkiDebrief invite chaque année les professionnels à se réunir pour dresser un bilan complet de l’hiver, mais aussi à réfléchir aux problématiques de la montagne. Comme le recrutement de nouveaux clients, le thème de cette 9è édition, incontournable sur un marché du ski à maturité qui fait moins rêver les jeunes générations… (suite…)

Le Ski Force Winter Tour, organisé par l’Union Sport & Cycle, revient cette année pour sa 9ème édition. L’occasion pour le public de venir tester gratuitement les nouvelles gammes de matériel de ski de la saison d’hiver 2017-18, dans les stations savoyardes de Tignes (18 et 19 novembre 2017) et de Val d’Isère (25 et 26 novembre).  (suite…)

Plus de 200 professionnels de la montagne ont participé au SkiDebrief, organisé les 24 et 25 avril à Val d’Isère par l’Union sport & cycle, pour tirer le bilan et les perspectives du marché des sports d’hiver, au terme d’une saison éprouvante mais non dénuée d’espoirs.

 

A LIRE SUR LE MEME SUJET
LES INTERVIEWS DES DIRIGEANTS ET EXPERTS DE LA MONTAGNE DANS LE HORS-SERIE SPECIAL SKIDEBRIEF DE FILIERESPORT

 

Malgré un démarrage pénalisé – pour la troisième année de suite  – par un noël sans neige, la montagne française devrait boucler l’ensemble de saison d’hiver 2016-17 sur une fréquentation en légère augmentation : autour de +1%, selon les derniers chiffres de l’Observatoire des stations de montagne ANMSM-Atout France.« Nous étions en baisse de chiffre d’affaires de 20% en janvier mais petit à petit, nous avons rattrapé notre retard, si bien que vers le 15 mars, nous étions étale. Puis la douceur a sévi et nous avons repris un peu de retard. Février a permis de le rattraper et les vacances de Pâques se sont passées dans de bonnes conditions, grâce au calendrier scolaire qui est devenu favorable depuis deux ans », a relaté Pierre Lestas, président de Domaines skiables de France (DSF). Résultat : une baisse du nombre de journées-skieur de 3% sur l’ensemble de la saison, avec de fortes variations selon les massifs et les stations, selon DSF.  Dans les Ecoles du ski français, l’évolution du chiffre d’affaires se situe entre -3% et 0%. La fréquentation des sites de ski nordique est en baisse de 5% par rapport à la saison dernière et de 15% par rapport à la moyenne des quatre dernières saisons. « Généralement situés en moyenne montagne, nous sommes un peu les sentinelles du réchauffement climatique », explique Thierry Gamot, le président de Nordic France, précisant que les quelques sites équipés en neige de culture s’en sortent le mieux.

Des magasins condamnés à l’offensive

Dans ce contexte, les magasins de ski ont vécu une saison mitigée, à des dégrées variables selon l’altitude et la « garantie neige » dont a bénéficié ou non leur station. Selon l’Union sport & cycle, les ventes d’articles de sport sont en recul de 5 à 12 %, tandis que les locations se maintiennent difficilement, entre -3% et -5%. « Donner des chiffres est globalisant : seul importe l’amour et la passion pour nos stations et les sports d’hiver, a relativisé Gérard Mattis, président de la commission Montagne de l’Union sport & cycle. Certains ont retroussé les manches et en deux mois ont réussi à faire la saison, comme en Haute-Savoie. Il faut garder à l’esprit que nos tarifs de location ont baissé de 25 % depuis pratiquement dix ans. Nous restons positifs et offensifs. » Confirmation de Stéphane Solinski, le directeur général de Sport 2000, qui fait le constat d’un « bilan positif avec quelques questions en suspens. Dans la vente, il va falloir plus accompagner nos magasins. »

Des actions marketing à amplifier

Si la montagne a tenu le choc, c’est en partie grâce aux investissements « très orientés neige de culture, qui se sont maintenus à un niveau globalement stables, mais aussi à la formidable mobilisation des acteurs de la montagne », a souligné Michel Rouault, directeur des entreprises de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. Outre le travail de la neige, l’adaptation des offres a commencé à faire son office et devra être amplifiée. « Il faut engager des actions marketing et développer les courts séjours, un vrai levier de développement économique », réclame Pierre Lestas (DSF). Idem pour le travail collectif sur l’entrée de saison, initié quasi-spontanément cet hiver : « Nous lancerons l’an prochain une opération Noël, c’est magique collective, comme pour le Printemps du ski », a annoncé Jean-Marc Silva, tandis que Jean-Luc Boch, le nouveau président de France Montagnes, déclarait : « Nous devons parler d’une seule voix sur l’intégralité des massifs français. La concurrence étrangère est très vive, plus on arrivera à communiquer collectivement plus les stations petites ou grandes parviendront à faire venir des touristes nombreux. Pour que la montagne soit magique, les acteurs doivent être capable d’accueillir les touristes dignement, correctement et pour longtemps. »

Relancer les classes de neige

Sur le long terme, s’ouvre un vrai chantier, celui du renouvellement des générations et plus particulièrement de l’initiation au ski. Avec Génération Montagne, Auvergne Rhône-Alpes Tourisme s’attaque au déclin des classes de neige : « En 2015-16, 15 centres d’hébergements ont fermé dans les massifs alpins : la  décrue se stabilise mais l’érosion se poursuit. Les maires peuvent donner les moyens aux gestionnaires des centres de rénover, avec l’aide des département et, pourquoi pas, des régions », plaide Annick Cressens, coprésidente de Génération Montagne. En Suisse, l’association GoSnow a créé une site internet pour « faciliter l’organisation des voyages en quelques clics », explique Pierre Pfefferle, directeur du programme. Il a emmené à la montagne 1000 élèves la première année, 2000 la deuxième, pour un prix moyen de séjour d’un peu plus de 300 € par enfant. Conclusion de Virgile Caillet, délégué général d’Union sport & cycle. « Il va falloir encore plus aller dans le concret, établir une cartographie des initiatives et les consolider pour constituer une force commune. »

Un bon point pour la montagne française ! La fédération internationale de ski (FIS) a été contrainte d’annuler l’étape de la coupe du monde de ski prévue dans la station américaine de Beaver Creek (Colorado). En cause, le manque de neige en Amérique du nord. Le domaine de Val d’Isère reprendra donc les épreuves prévues.

Cette étape de la coupe du monde de ski, qui aura lieu du vendredi 2 au dimanche 4 décembre 2016, se déroulera donc sur la piste Oreiller Killy de la station de Val d’Isère. La FIS a validé son choix après un contrôle de l’enneigement et de l’état d’avancement de la préparation des pistes qui accueilleront, le weekend suivant, le Critérium de la première neige.

Une semaine après le SkiDebrief, qui s’est tenu les 18 et 19 avril à Val d’Isère, Filière Sport et les professionnels de la montagne décryptent et analysent les chiffres de la saison ainsi que les grandes tendances de pratiques et de consommation du ski en France.

Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

TrophéeRemis lors du Skidebrief (organisé les 18 et 19 avril prochains à Val d’Isère),  les « Trophées de la Montagne Française. Nouvelle Défintion » récompenseront pour la troisième année consécutive, les meilleures initiatives en faveur de la montagne.

Ce concours organisé par la Fédération Professionnelle des entreprises du Sportla Caisse D’Épargne Rhône-Alpes et France Montagnes est ouvert à toutes les organisations intervenant en montagne : particuliers, collectivités, entreprises, associations… hors entreprises d’aménagement des domaines skiables.

Cinq catégories différentes sont proposées aux candidats :

– Le Prix Accessibilité à la pratique récompense la meilleure initiative en faveur de la démocratisation des activités de montagne
– Le Prix Initiatives Vertes récompense la meilleure action en faveur de l’environnement en montagne.
– Le Prix Economie récompense le meilleur projet facteur de croissance, de développement et d’emploi en montagne
– Le prix Innovation produit récompense l’innovation produit apportant la meilleure avancée sur le plan de la pratique des activités de montagne.
– Le prix Printemps du Ski récompense la meilleure action menée dans le cadre de l’opération collective « Printemps du Ski » sous le pilotage de France Montagnes

Une forte visibilité pour les lauréats

La remise des Trophées se déroulera le 18 Avril 2016 à l’occasion du SkiDebrief, où seront présents les principaux acteurs de la montagne et de nombreux médias, de quoi assurer une forte visibilité pour les lauréats. Vous vous sentez concernés par ces Trophées ? Alors n’hésitez plus, rendez-vous sur le site lamontagnenouvelledefinition.fr pour télécharger et compléter le dossier d’inscription.*

* Réception des candidatures jusqu’au 31 mars

Alors que les hommes (géant-slalom) ont quitté Val d’Isère, les filles, emmenées par Lindsey Vonn, y arrivent pour le super combiné et la descente. Pour le petit cercle de stations qui les organisent, les compétitions internationales de ski sont un moyen de doper leur notoriété. Filière Sport a enquêté sur les coulisses des épreuves de coupe du monde de ski en France.

Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Capteur Rossignol and PIQ

Le capteur Rossignol and PIQ

Après Mobitee dans le golf et Babolat dans le tennis, Rossignol est la troisième marque séduite par le capteur d’activité de la société suisse PIQ.

Relié à une application gratuite, ce produit, qui sera officiellement présenté au prochain salon ISPO a été dévoilé en avant première au Critérium de la première neige de Val d’Isère (73), dimanche 13 décembre 2015.

Une application récréative

Clipsé sur un scratch fixé à l’arrière de la chaussure de ski, ce capteur bluetooth et NFC, doté d’un processeur M4 équivalent à celui d’un smartphone, enregistre 13 axes de mesures : deux accéléromètres, un gyromètre, un altimètre, un magnétomètre. Le capteur permet ainsi de mesurer les virages et les sauts sous toutes les coutures. Les mesures ont été étalonnées par les meilleurs athlètes Rossignol et par des skieurs de différents niveaux. Ainsi tous les pratiquants pourront se comparer avec les Champions du monde comme avec leurs copains. « Attention, il ne s’agit pas d’une application de coaching, elle permet de s’amuser, pas de s’améliorer, précise Damien Hars, directeur marketing digital et e-commerce de Rossignol. Les moniteurs de l’ESF sont là pour ça.».

Un capteur multisport

Photo 2Chargé, le capteur reste actif pendant 6 heures de sport actif, sachant qu’il s’éteint au bout de 30 mn d’inactivité et qu’il est vendu avec un chargeur permettant de réaliser 4 charges successives sans être rebranché. Déjà proposé en précommande sur le site de PIQ, le produit sera vendu au prix de vente conseillé de 149 € pour le capteur et son chargeur USB, plus 49€ pour l’accessoire de fixation. Les deux peuvent être vendus séparément car le capteur de PIQ est multisport. L’entreprise a en effet pour stratégie de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Criterium-2016Pour son 60e anniversaire, le Critérium de la première neige accueillera à Val d’Isère les étapes de la Coupe du monde de ski masculine (11 au 13 décembre) et féminine (17 au 19 décembre) ; un événement qui pour la première fois de son histoire sera connecté.

500 personnes (techniciens, pisteurs et bénévoles) ont été mobilisées pour amener l’équivalent de 150 000 m3 sur la piste légendaire Oreiller-Killy afin que puisse se tenir le géant et le slalom masculin ainsi que le super-combiné et la descente dames.

Les plus grandes stars du ski mondial seront présentes comme Ted Ligety, Marcel Hirscher ou encore Lindsey Vonn. Parmi les français on trouvera notamment Jean-Baptiste Grange, Thomas Fanara et Alexis Pinturault.

Un événement 2.0

La compétition marquera une rupture avec les anciennes éditions. En effet Vincent Jay (champion olympique de biathlon aux Jeux d’hiver de Vancouvert en 2010) parle d’un “passage à l’ère du Critérium 2.0”. L’avant et l’après “courses” ainsi que les conférences de presse seront visibles en live sur internet sur www.worldcup-valdisere.com.

Parallèlement, Rossignol a choisi le week-end du 12 et 13 décembre afin d’organiser la première édition de la “Youth Hero World Cup” ; une sélection de jeunes espoirs du ski affrontera les meilleurs athlètes de la marque française, dans des conditions réalistes de Coupe du monde.

Enfin le Club des sports de Val d’Isère organisera les 18 et 19 décembre deux journées dédiées au handiski.

ski-debrief-2015Le SkiDebrief débutera lundi 20 avril au Club Med Val d’Isère avec deux tables rondes consacrées au Bilan de saison 2014-2015 et à l’enjeu des routes
 des sports d’hiver. 
La suite du programme : remise des Trophées de la montagne française, soirée SkiDebrief et le lendemain, Critérium de la dernière neige suivi d’un déjeuner de clôture à la Folie Douce. Présent sur place, Filière Sport suivra pour vous les débats sur ses comptes Twitter et Facebook.

 

SKI DEBRIEFImpressionOrganisé jusqu’à présent sur une seule journée, le SkiDebrief tiendra sa 7è édition pendant deux jours, les lundi 20 et mardi 21 avril 2015 à Val d’Isère. Cet évènement sera aussi l’occasion de remettre pour la deuxième année consécutive les « Trophées de la montagne française. Nouvelle Définition ».

La journée du lundi, les professionnels du secteur seront accueillis au Club Med de Val d’Isère pour un bilan de la saison, une table ronde et la remise des “Trophées de la montagne française. Nouvelle Définition“. Organisés par la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, France Montagnes et FPS, ces Trophées récompensent les actions ou les produits innovants qui portent l’économie en montagne. Ce concours ouvert à toutes les organisations intervenant en montagne comporte 5 prix, 4 pour les professionnels (collectivités, entreprises, associations…) et un pour les particuliers :

  • Le prix « Accessibilité à la pratique » récompensera les initiatives en faveur de la démocratisation des activités de montagne.
  • Le prix « Initiatives Vertes » récompensera les actions en faveur de l’environnement de montagne.
  • Le prix « Economie » est dédié aux projets facteurs de croissance, de développement et d’emploi en montagne.
  • Le Coup de cœur du jury.
  • Le Prix « «#lahaut » distinguera la plus belle image ou vidéo amateur de montagne.
  • Réception des candidatures jusqu’au 31 mars

Réception des candidatures jusqu’au 31 mars ici.

Mountain Hardwear Val d'IsèreLa marque californienne Mountain Hardwear a ouvert son premier concept store en France, en collaboration avec le magasin emblématique de Val d’Isère, Killy Sports. La boutique propose le textile, les accessoires et le matériel technique de la marque, spécialisée dans les articles de sport pour la montagne et l’alpinisme, sur 80 m2.

Dénériaz Mattis - Photo Filière SportLe champion olympique Antoine Dénériaz, a inauguré samedi 14 décembre au matin,  l’arrivée de sa marque dans le magasin Vuarnet by Mattis de Val d’Isère (Savoie).

« Associer mon nom à celui d’un autre champion olympique, Vuarnet, et à celle de Mattis, est un symbole fort dont je suis fier », a déclaré Antoine Dénériaz à Filière Sport. Le magasin de Val d’Isère, est « celui qui présente le plus largement mes gammes de produits », ajoute-t-il. Ses trois gammes y sont présentes : casques, sous-vêtements et skis. La marque, clairement positionnée sur une niche de marché « luxe et performance » est actuellement vendue dans quelque 70 magasins.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :