Comme annoncé au mois de mars, le site d’e-commerce Alltricks inaugure le développement de son enseigne en franchise avec l’ouverture de la sa première boutique franchisée près de Marseille, à Saint-Mitre les Remparts.  (suite…)

A partir de septembre 2018, JC Decaux deviendra l’unique opérateur de la métropole de Nantes en matière de location de vélos en libre-service, ainsi qu’en location moyenne et longue durée (LLD). Le distributeur Cyclable assurera la  maintenance des vélos en LLD.

(suite…)

Réservé aux professionnels, le salon ProDays 2018, se développe encore, avec 170 exposants “100 % vélo” – cycles, accessoires, équipement de la personne, services – et plus de 600 marques représentées sur 22 000  m2. Un événement qui devient incontournable sur le marché du vélo. 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Quelques jours avant le coup d’envoi du salon Eurobike 2018 de Friedrichshafen (Allemagne), Eurobike vient d’annoncer que la 28ème édition du salon se déroulerait du 31 juillet au 3 août 2019. La parenthèse d’une session début juillet se referme. (suite…)

Alexandre Joly

A l’occasion du colloque “Le vélo au coeur des territoires”, organisé aux Mureaux en parallèle aux championnats de France de cyclisme sur route de Mantes-la-Jolie (Yvelines), Alexandre Joly vice-président du Conseil départemental des Yvelines en charge des Sports et Maire de Houilles, explique les raisons de l’engagement de sa collectivité en faveur du vélo.

Les Yvelines accueillent cette fin de semaine le championnat de France de cyclisme sur route et aujourd’hui le colloque le Vélo au cœur des territoires. Jusqu’où va l’engagement du département en faveur du cyclisme ?

Avec le vélodrome national de Saint-Quentin, le Paris-Nice, les Championnats de France, la 21è étape du Tour de France et bientôt, les Jeux Olympiques, le département utilise l’événementiel vélo un peu comme un vitrine. Cela nous sert à donner une consistance à notre politique qui veut faire de notre département celui du vélo. Nous investissons dans le vélo loisir, le vélo comme nouvelle forme de transport et le vélo santé. Nous avons 370 kilomètres de voies nationales équipées de pistes cyclables, la plus grande gare gratuite pour vélos (capacité de 300 vélos), à Saint-Germain-en-Laye, etc. Il y a une certaine cohérence entre d’une part, faire admirer les champions cyclistes et, d’autre part mener des actions en termes de sécurité, de prévention et pour que le vélo prenne sa place dans la vie de tous les jours. C’est une forme de développement durable.

Le vélo doit-il devenir un savoir fondamental enseigné à l’école ?

Ce serait plutôt une bonne chose, d’autant que cela permettrait d’inculquer à tous ceux qui utilisent des engins de déplacement sur roues – trottinettes, rollers, etc. – les règles de respect des autres et de la vie en collectivité.

A compter du 1er juillet 2018, l’usage des freins à disques est autorisé dans les épreuves de VTT, de trial et de masse (sur route), selon une décision récente de l’Union cycliste internationale (UCI). 

Dans un communiqué, la Fédération française de cyclisme, tout en soulignant que l’usage des freins à disques est largement répandu, rappelle leur «interdiction sur les compétitions sur route et demande la mise en place d’un dispositif de protection pour éviter les accidents. (…) Leur usage dans les événements des calendriers internationaux et nationaux route demeure en revanche suspendu, à la demande de l’Association des groupes cyclistes professionnels (AIGCP), soutenue par les Cyclistes professionnels associés (CPA). »

Après quatre ans de collaboration, Look Cycle et Fortuneo-Samsic ont mis fin à leur collaboration avec effet immédiat, via un communiqué. À dix jours du départ du Tour de France, l’équipe bretonne Fortuneo n’a donc plus d’équipementier. (suite…)

Une quarantaine de monitrices et moniteurs de l’École du ski français (ESF) troqueront leurs skis par des vélos pour ouvrir la route aux cyclistes professionnels lors de la dernière étape du Critérium du Dauphiné dimanche 10 juin, dont l’arrivée est fixée à Saint-Gervais Mont Blanc. (suite…)

Dix-huit mois après avoir créé sa propre filiale française, le fabricant taïwanais de vélos fait état de bonnes progression de ses ventes dans l’Hexagone.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Gilles Lapierre (Accell Group)

Le 1er mai 2018, Gilles Lapierre, PDG de l’entreprise éponyme prendra en charge la R&D du groupe Accell, maison-mère des Cycles Lapierre. A cette occasion, ainsi qu’à celle du lancement d’une nouvelle gamme de VAE de ville par l’entreprise française, Filièresport publie une version numérique de l’interview qu’il avait accordée dans notre Spécial Cycle de n°49 de juillet-août 2017. Pour le dirigeant, l’humain et le magasin continueront de faire la différence sur ce marché « passion » qu’est le cycle. À condition que les acteurs s’adaptent aux mutations induites par l’e-commerce et le VAE…


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le Tour de France lance cette année une campagne de communication invitant chacune et chacun à enfourcher son vélo plutôt pour les déplacements quotidiens.

Quatre clips, régulièrement diffusés sur les antennes de France Télévisions depuis le Paris-Roubaix, mettent l’accent sur les bénéfices du vélo dans de multiples domaines, illustrés par des scènes de la vie quotidienne. Chaque film se conclut par le slogan : « Vivre à vélo, on a tout à gagner ! ». L’initiative sera également relayée en radio, dans la presse écrite et en format web.

Michel Callot, président de la Fédération française de cyclisme, à Nantes

Le nombre de licenciés de la Fédération française de cyclisme (FFC) s’est tassé en 2017, à – 1,25 % par rapport à 2016 pour atteindre 117 127 licenciés. Un coup d’arrêt par rapport à la tendance longue (+ 17 % depuis 2001), selon le bilan diffusé par la fédération à l’occasion de son assemblée générale, tenue à Nantes le 25 février 2018.

Dans ce contexte, le nombre total de licenciées reste stable (+ 0,1 %), soutenu par les efforts de la fédération en faveur du cyclisme féminin. En terme de disciplines, le BMX est la seule à progresser (+ 3,84 %). Cette pratique rassemble 19 % des licenciés, contre 57 % pour la route et 23 % pour le VTT. A noter que les enfants (7-18 ans) et les actifs (31 – 55 ans) sont les populations les plus représentées parmi les pratiquants affiliés à la FFC. Celle-ci compte près de 2 600 clubs et environ 700 écoles de vélo. Elle organise près de 10 300 compétitions par an.

Equiper le territoire de stades de BMX et vélodromes

L’intégration du BMX Freestyle au programme sportif des prochains Jeux Olympiques conduit la FFC à accélérer la structuration de la discipline. Après la mise en place d’un collectif France et l’organisation de la première Coupe de France (sur 3 manches) en 2017, la priorité de la FFC est de se doter à court terme d’un équipement référent permettant la préparation sportive des meilleurs freestylers aux échéances internationales. « En parallèle, la détection et le développement de la pratique passent également par le maillage du territoire grâce à des équipements (si possible) couverts et d’envergure nationale/régionale tel qu’on peut les trouver à Strasbourg (Stride), Marseille (Palais de la Glisse), Nantes (le Hangar), etc. », communique la FFC. On dénombre en France 125 vélodromes et anneaux de loisir, plus de 250 pistes de BMX et 193 sites labellisés de randonnée VTT. Le prochain vélodrome couvert sera inauguré à la rentrée 2018 à Bonnac-la-Côte (agglomération de Limoges). Des projets sont à l’étude à Loudéac (Bretagne), Essarts-en-Bocage (Pays de la Loire).

Une nouvelle licence pour les tout petits

Parallèlement, la direction technique nationale a eu la volonté de structurer l’apprentissage du cyclisme en créant l’Ecole française de cyclisme. Le label a été attribué à 231 clubs FFC depuis 1 an : 120 clubs « Compétition », 55 « Baby vélo » et 222 « Ecole de vélo » (les clubs peuvent disposer de plusieurs labels). Du contenu   pédagogique et du matériel adapté ont été spécialement créés. La marque automobile Skoda, partenaire officiel de la FFC, s’est également associée au lancement et au développement de ces Ecoles françaises de cyclisme. Dans le même but d’assurer le renouvellement des générations, la FFC  vient de lancer une licence « Baby-Vélo ». Elle est proposée aux enfants âgés de 2 à 4 ans et vendue à un tarif attractif de 15 €. Elle doit permettre aux clubs FFC d’accueillir les tous petits en club, avec la draisienne comme support privilégié.

 

 

 

 

 

Championne de VTT, Morgane Jonnier a signé, le 1er décembre, un partenariat avec Peugeot Cycle (groupe Cycleurope). (suite…)

Mesure adoptée en février 2017, la subvention d’Etat à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE), communément appelée bonus VAE,  n’a pas été reconduite par le gouvernement. “Nous avons considéré que ce n’était pas à l’Etat de continuer à subventionner le vélo électrique, dans la mesure où quand il l’avait fait, les collectivités locales ne le faisaient pas“, a justifié le ministre Gérald Darmanin, interrogé sur RTL.

En plein démarrage des Assises nationales de la mobilité, et alors que ce bonus rencontre un véritable succès auprès des Français, la décision a immédiatement fait réagir les professionnels, rassemblés derrière le Club des villes et territoires cyclables. Son président, Pierre Serne, s’interroge :  “Faut-il participer aux Assises de la mobilité pendant les trois prochains mois ? Après un si mauvais signal de départ, nous attendons du gouvernement qu’il apporte des engagements (puisqu’après tout la loi de finances n’est pas encore votée), notamment à 11 jours de l’ouverture des Rencontres nationales du transport public et de notre 21e congrès national à Marseille.” Le Club rappelle notamment ” les bénéfices multiples, évalués, de l’usage du VAE en termes d’environnement, de santé publique et d’emploi. Le VAE étend le domaine d’emploi du vélo, en touchant des personnes jusqu’alors éloignées de ce mode : les actifs, les femmes, les personnes de plus de 50 ans, les personnes souffrant de handicap.” Quant à l’enjeu financier, Pierre Serne a beau jeu de rappeler qu’avec le montant d’une seule prime pour l’achat d’une voiture électrique, on finance celles de “30 vélos à assistance électrique. L’enjeu n’est donc manifestement pas les économies réalisées”. En risquant de ralentir l’essor du VAE, l’abandon du bonus pourrait également avoir des conséquences sur la filière économique créatrice d’emplois locaux qui commence à se structurer autour de ce marché.

Lire aussi : le raz-de-marée du bonus VAE décrypté

Mise en place le 20 février 2017, la prime pour l’achat de vélos à assistance électrique (VAE), d’un montant de 20% du prix d’achat dans la limite de 200 euros, rencontre un vif succès. Ainsi, 150 000 primes ont été sollicitées au 15 septembre 2017. Le décret du 16 février 2017 dispose que cette aide à l’achat prend fin au 31 janvier 2018, ce qui n’est pas le cas du bonus pour le véhicule et le cyclomoteur électriques. Pour les professionnels, dont l’Union sport & cycle, “la pérennisation de cette mesure doit figurer sur la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire notamment, en préparation du projet de Loi de finances pour 2018″. Une étude réalisée par l’Ademe en 2016 démontre l’impact du VAE sur la mobilité “décarbonée”. Les résultats de nombreuses enquêtes mettent par ailleurs en évidence que les distances des trajets domicile‐travail effectuées en VAE sont comprises entre 7 et 9 km, et sont donc très nettement supérieures au trajet moyen réalisé par les personnes qui se rendent au travail à vélo actuellement. L’assistance électrique élargit également le champ des possibles en matière de transport de charges et de personnes à vélo. Les entreprises et les collectivités, éligibles à la prime l’achat de VAE, s’équipent de plus en plus.

Un gisement d’emplois non délocalisables

Soutenir le VAE est un investissement rentable comme le montrent les observations conduites en France et une étude réalisée par la European Cyclists’ Federation sur les incitations fiscales à l’écomobilité. L’Autriche a développé le marché du VAE le plus important d’Europe grâce à plusieurs niveaux de prime à l’achat (national, régional et local). En France, près de 40% des VAE vendus chaque année sont français et le déploiement du réseau des points de vente et d’entretien réparation de vélos et de VAE, avec leur retour dans les centres villes, est boosté par l’essor des ventes de VAE depuis quelques années. Ces acteurs économiques locaux représentent une composante indispensable du déploiement d’un véritable  “système vélo”.

Coup d’arrêt prématuré

Les emplois qualifiés créés dans ces points de vente et réparation ne doivent pas être fragilisés par l’arrêt du dispositif d’aide. De même qu’il serait incompréhensible de ne pas le reconduire sans attendre l’évaluation de ce dispositif et les résultats de l’enquête sur l’usage du VAE qui a été proposée aux bénéficiaires de l’aide. A l’inverse, le maintien de la prime pour l’achat d’un vélo à assistance électrique s’inscrit parfaitement dans les objectifs du gouvernement pour une transition vers une mobilité propre, qui vise 12,5% de part modale vélo en 2030.

Engagé dans le cyclisme à travers son équipe éponyme depuis 20 ans, l’assureur AG2R La Mondiale encourage déjà depuis plusieurs années la pratique du vélo auprès du grand public, notamment avec son application Vivons vélo (suite…)

Du 30 août au 2 septembre 2017 se tiendra la 26è édition du salon Eurobike, à Friedrichshafen (Allemagne). Le crû 2017 regroupera le plus grand nombre d’exposants depuis la création du salon :1 400 entreprises, dont une centaine de nouveaux exposants.

 

(suite…)

Gary Anssens, fondateur de Alltricks

Alltricks, le site de vente d’articles de sport (cycle, running  et outdoor),  créé en 2008 par Gary Anssens, vient de procéder à sa deuxième levée de fonds, à hauteur de 7,3 millions d’euros. Objectifs : développement de nouveaux services BtoB et réorientation à l’international.  (suite…)