couv-FS-10-11A quelques semaines des Municipales et dans l’attente du plan “mobilités actives” (ex-plan vélo) du gouvernement, le Club des villes et territoires cyclables (CVTC) a publié les premiers résultats de sa dernière “Enquête nationale sur les politiques en faveur des cyclistes et piétons dans les villes françaises“. Un état des lieux globalement positif même si, selon Jean-Marie Darmian, président du CVTC, “il manque toujours une politique nationale du vélo” en France.

Les mobilités actives ont été très présentes au cours des mandats qui s’achèvent dans les collectivités locales“, a expliqué Jean-Marie Darmian au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue ce matin au siège du CVTC à Paris. Ainsi, entre 2011 (année de l’enquête précédente) et 2013, sur un échantillon de 46 communes de plus de 50 000 habitants ayant répondu aux deux vagues d’enquête, les aménagements ont continué de croître avec une augmentation du kilométrage de voiries accessibles au vélo de 19 %, l’augmentation des double-sens cyclables (+ 27 %), l’essor des zones de circulation apaisée…

Les progrès de la “gouvernance vélo”

Parallèlement, la “gouvernance vélo” s’est renforcée. Trois-quarts des villes de l’échantillon sont dotées d’un chargé de mission vélo contre deux-tiers en 2011, 59 % ont une instance de concertation ou d’information des usagers (46 % en 2011). Tandis que sur un total de 80 collectivités de toutes tailles (soit plus de 16 millions d’habitants), 66 % ont un budget vélo spécifique, même si ce dernier reste limité : à 5,9 € par habitant en moyenne… Autre point faible, les petites villes (moins de 50 000 habitants) et les territoires ruraux restent les parents pauvres de ces politiques de mobilité douce.

Le chantier de la continuité territoriale

En fait, si la banalisation du vélo en libre-service fait aujourd’hui partie des acquis et si l’aménagement des espaces cyclables continue de se développer, la politique du vélo a besoin d’un second souffle. “Le grand chantier du prochain mandat sera le stationnement des vélos. Les élus n’y échapperont pas, sinon la pratique stagnera”, estime Jean-Marie Darmian. Les besoins se portent désormais sur des parkings à vélos sécurisés et connectés aux autres modes de transports. “La notion de territoire prendra aussi de l’importance, il va y avoir un gros travail à effectuer sur le péri-urbain, la continuité urbaine et les Schémas de cohérence territoriale où, trop souvent encore, l’on confond mobilité et transports collectifs“, poursuit-il.

Malheureusement, le vélo ne semble plus faire partie des priorités politiques du moment. “Pour la première fois, le Club n’a pas été sollicité en soutien de campagnes électorales”, regrette le président du CVCT. Quant au gouvernement, il mène actuellement les derniers arbitrages de son plan “mobilités actives”, dont la publication, initialement prévue pour le 20 février, ne devrait pas intervenir avant début mars.

Le site e-commerce de vente de vélos, pièces détachées et accessoires Alltricks, créé en 2008, a réalisé une levée de fonds de 2,9 millions d’euros auprès des fonds Partech Ventures, Fifadev.co, Familiy Office Halley, Financière de la Gommerie et Atafoto. 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Cycleurope Industries, la filiale française du groupe suédois Grimaldi, est devenu le distributeur officiel des vélos Dahon pour la France le 1er janvier dernier. Dahon est la marque de référence du vélo pliant. Cycleurope dispose d’un réseau de 1 500 distributeurs de cycle en France, dont 350 à son enseigne Vélo&Oxygen.

Le stand Cycleurope au Salon du Cycle 2013

Le stand Cycleurope au Salon du Cycle 2013

Le fabricant allemand de cycles Mifa et son homologue suédois Cycleurope, qui développe notamment les marques Gitane, Peugeot Cycles et Bianchi, ont signé un accord de partenariat stratégique “pour le développement et la production de vélos et vélos électriques sur le segment haut de gamme”.

Mifa, qui revendique le rang de premier fabricant allemand de cycles, avec une part de marché de 29 % en 2011, dispose notamment d’une usine de fabrication de cycles décrite comme “très moderne et efficace” par Tony Grimaldi, directeur général de Cycleurope, qui se déclare dans un communiqué “très impressionné” par ses lignes de production automatisées de vélos électriques de Mifa. L’accord devrait également fournir à ce dernier un accès aux réseaux européens de distribution de Cycleurope, qui pilote notamment l’enseigne Velo&Oxygen en France.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Couverture Catalogue Culture VéloLe catalogue Culture Vélo 2014 vient de paraître et cette sortie devient un événement ! Il y a déjà ces 280 pages parfaitement organisées et illustrées qui montrent, à l’instar d’un Vieux Campeur depuis plusieurs décennies, que le catalogue d’une enseigne spécialisée peut devenir la véritable bible culturelle de tout un univers économique. Les gens de Culture Vélo sont des passionnés et nous le prouvent. Mais ils ont aussi un vrai talent de « la mise en scène » pour la centaine de marques et les 2 500 articles référencés. (suite…)

D’après l’Observatoire conjoncturel Cycle de la Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS), qui vient de livrer les chiffres du troisième trimestre 2013, les ventes de vélo montés affichent un léger rebond de +1% en volume mais stagnent en valeur.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Il n’y aura pas de session d’Ispo Bike en 2014, a annoncé ce matin l’organisateur du salon munichois du cycle, Messe München. Suite aux mauvais résultats de la dernière session, qui s’est tenue du 25 au 28 juillet 2013, ce dernier a en effet décidé de recentrer son offre cycle sur le grand public, avec une plus forte présence du secteur sur son salon f.re.e, consacré au tourisme et aux loisirs. (suite…)

Après le départ d’Henri Colliard, vice-président “Global Development” du fabricant français de vélos en fibre de carbone Time Sport,  Roland Cattin, PDG, reprend la pleine direction de son entreprise et revient sur sa stratégie.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Lors de son Assemblée Générale du 12 septembre, le comité de Promotion du Vélo a élu pour deux ans son nouveau Comité directeur :

• Président : Dominique Lamouller, FFCT
• Vice-Pésident : Jérome Valentin, CNPC-Tous à vélo
• Secrétaire Générale : Geneviève Laferrère, FUB
• Trésorier : Gérard Pouet, CNPC-Sport
• Membres : Julien Rebuffet, MCF et Jean-Marie Bonnin (FSGT)
Le Comité de Promotion du Vélo organise notamment le Grand Prix du Vélo de Ville et la Fête du Vélo, dont la prochaine édition aura lieu le 31 mai et le 1er juin.

Velo-electrique-michelinLa baisse du marché français du cycle, en recul de 4% en valeur au premier semestre 2013 par rapport au même semestre 2012, ne surprend pas les professionnels dans le contexte actuel. La bonne tenue des vélos pliants et à assistance électrique confirme l’intérêt des consommateurs pour les produits innovants.

Les vélos urbains continuent de séduire


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Seul le pliant et l'électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Seul le pliant et l’électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Le marché des ventes de vélo a subi un nouveau recul au deuxième trimestre 2013, selon l’Observatoire Conjoncturel FPS-CNPC.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Près d’un Français sur deux de 15 ans et plus a fait au moins une fois du vélo au cours des 12 derniers mois, soit 45,5 % des personnes interrogées, selon un sondage TNS présenté au Congrès du Club des Villes et Territoires cyclables qui s’est ouvert aujourd’hui à Nice Acropolis. Ils étaient 40 % seulement en 2007, selon une étude Atout France.

Les incitations majeures à l’utilisation du vélo sont la santé et la volonté de faire de l’exercice (80 %), le plaisir (66 %) et le souhait d’économiser sur les coûts de transport (43 %). Les principaux freins sont les mauvaises conditions météo (58 %), la crainte de l’accident (48 %) et le vol (17,4 %). Les trois mesures prioritaires demandées sont la multiplication des itinéraires cyclables (52 %), la mise à disposition de stationnements sûr près des gares (46 %) et la systématisation de garages à vélos sûrs et accessibles dans les immeubles (36 %).

Les députés ont voté, jeudi 11 avril 2013, un amendement qui prévoit la création d’aires de stationnement de vélos sécurisés dans les nouvelles gares ou lors du réaménagement des gares existantes. 

Cet amendement était présenté par Alexis Bachelay, député des Hauts-de-Seine, Denis Baupin, vice-président de l’Assemblée nationale, député de Paris et Philippe Goujon, député de Paris, dans le cadre du Club des parlementaires pour le vélo. Lancé en juillet 2012 par le Club des villes et territoires cyclables, ce Club rassemble 95 députés et sénateurs de toutes tendances politiques.

Lors du débat, le ministre des transports, de la mer et de la pêche, Frédéric Cuvillier, a également annoncé l’engagement du gouvernement en faveur d’une politique nationale vélo et des mobilités actives, avec la mise en œuvre d’évolutions réglementaires pour une meilleure prise en compte des cyclistes, des incitations économique à l’usage du vélo et le développement de l’intermodalité.

 

Pendant la conférence de presse de l'Observatoire du Cycle

Pendant la conférence de presse de l’Observatoire du Cycle

Les ventes de cycles, équipements et accessoires pour vélo ont régressé de 4 % en valeur en 2012, à 1,28 milliard d’euros dans le commerce de détail hors pure players e-commerce, selon l’Observatoire du Cycle. Le chiffre d’affaires du cycle (vélos uniquement) est en recul de 4,5 % à 809,8 millions d’euros, celui des périphériques baisse de 3 % à 465,5 M€.

Il s’est vendu 2,92 millions de vélos en 2012, en retrait de 9 %. En valeur, la baisse n’est toutefois que de 4,5 %, du fait d’une augmentation de 4,5 % du prix moyen des vélos (à 278 €). Le recul atteint presque toutes les catégories de vélos. Seuls les vélos jouets (5 % du marché en volume) et les bicyclettes conçues pour la mobilité (vélo de ville, vélo à assistance électrique, vélo pliant) limitent la casse, avec une hausse de 2 % en valeur malgré un volume de ventes en baisse de 4 %. Les vélos à assistance électrique se révèlent être un moteur de croissance mais leur volume reste faible (46 100 unités vendues, + 15 %).

Un retour à la tendance de moyen terme

L’année 2012 succède en fait à une année 2011 qui s’était révélée exceptionnelle (+ 7 % en valeur) grâce à une météo hors-normes au printemps. Hormis ce sursaut, les ventes sont en repli depuis 2007. En 2012, l’environnement politico économique a de plus pesé sur l’activité du commerce au printemps, suivi par un second “trou d’air“, selon le mot de Denis Briscadieu PDG de Cyclelab (Culture Vélo), en fin d’année.

Les spécialistes sur la corde raide

Tous les circuits de distribution physique ont souffert du recul de 2012.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

A lire sur Scoop.itFilièreSport

Filière Sport‘s insight:

Intersport, un des repreneurs potentiels, vient visiter l’entreprise mercredi 16 janvier. La période d’observation a été prolongée jusqu’au 16 avril.

Source : www.entreprises.ouest-france.fr