En 2014, les ventes d’articles de sport ont connu leur quatrième année consécutive de croissance et leur plus forte hausse en 10 ans, à + 3,5%, portant ainsi le chiffre d’affaires du secteur à 10,06 milliards d’euros, selon la FPS. Premier circuit de distribution à 79% de part de marché, les magasins de sport confortent leur position avec une hausse de 3,9 % de leur chiffre d’affaires.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Chaussures BDLes ventes de chaussures et vêtements pour la pratique sportive ont augmenté de 26 % depuis 2009, selon la société d’études NPD Group. Leur part dans les ventes des marques d’articles de sport est passé de 53 % à 57 % en cinq ans.

« Même si les baskets ou sneakers ont continué à être les vecteurs du sportswear dans la vie quotidienne, les vêtements de sport, eux, sont restés cantonnés à la sphère sportive », précise Renaud Vaschalde, analyste Sport pour NPD Group. Une tendance qui explique que nombre de marques et enseignes de sport, après avoir longtemps développé du sportswear hors pratique sportive, misent plus sur les articles techniques depuis quelques années.

Running à tout prix

En homme, les ventes de chaussures et vêtements de basketball et de running et ont ainsi fortement progressé (respectivement + 21 % et + 11 % par an sur 5 ans). En femme, le running, encore (+ 11 %) et les activités en salles de sports (danse, fitness) sont en pointe (+ 11 % et + 5 %). Et plus on pratique, plus on investit : le segment des chaussures de course à pied haut de gamme (plus de 100 €) a augmenté de 43 % entre août 2013 et août 2014. Quant aux enfants, ils « touchent à tout et essayent de nouvelles disciplines régulièrement », ce qui se traduit par des ventes de vêtements et chaussures à usage multisports « en hausse de 4 % depuis 2009 », explique Renaud Vaschalde.

Les modèles les plus vendus par marque et pratique (septembre 2014)

Basketball : Adidas 3 Series 2014, Air Jordan Superfly, Nike Zoom Born Ready

Course à pied : Adidas Supernova Glide Boost, Asics Gel Cumulus, Nike Free 5.0

Fitness : Adidas Sumbrah, Nike Free 5.0 Fit, Puma Wylie Eternity

FPSLe commerce d’articles de sport a connu un 5ème trimestre consécutif de croissance, avec une légère hausse de 0,65% au troisième trimestre 2014, selon les chiffres de la FPS

Après un début d’année en fanfare (+6% au premier semestre), le marché du commerce des articles de sport a connu une hausse plus modérée (+0,65%) durant la période estivale. L’activité y a été inconstante, avec un repli de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le VAE et la mobilité urbaine tirent le marché.

Le vélo à assistance électrique (VAE) et la mobilité urbaine tirent le marché.

D’après l’Observatoire conjoncturel cycle de la FPS (Fédération Professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs), les ventes de vélos montés ont affiché une belle progression au premier semestre 2014 dans les principales enseignes du commerce multisports et spécialisé cycle* : +15% par rapport à la même période de 2013.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Filière Sport 18Le marché français des articles de sport a bien profité d’un effet Coupe du Monde, confirme la société d’études NPD.  Sur le mois de juillet 2014, le chiffre d’affaires des maillots et ballons de football (vente aux particuliers) a en effet doublé. Il est également en hausse de 15% en chaussures de football.

Cet engouement est venu prolonger la tendance à la hausse du marché au premier semestre, chiffrée à 3 % pour les chaussures et le textile de sport par NPD. Une progression inférieure à celle mesurée par la FPS pour les seules enseignes de sport (+6,2 %), sans doute parce que le périmètre est différent (spécialistes sport et tous produits, y compris le matériel, pour la FPS).

En termes de produits, NPD constate la bonne dynamique du rayon« sneakers femme » (c’est-à-dire le rayon de chaussures stylisées sport hors pratique sportive), en hausse de plus de 20% en chiffre d’affaires sur le premier semestre de l’année 2014. A l’inverse, l’activité du segment enfant 0-13 ans (chaussures et textile) s’est avérée décevant, avec un recul à de 7%, qui contraste avec des résultats à la hausse pour l’homme (+4%) et la femme (+7%).

En baisse de 0,7 % au troisième trimestre 2013 par rapport au troisième trimestre 2012 (hors e-Commerce), selon le Baromètre textile NPD-FPS, le textile sport n’a pas profité de la légère reprise du marché du sport (+1,2% , selon la FPS). 

Cette mauvaise performance confirme la mauvaise pente suivie depuis le début de l’année (-2,4% sur les 9 premiers mois de 2013). En volume, toutefois, les ventes de textile sport sont en hausse de 1,5 %. Mais la baisse du prix moyen (-1,9%) n’aura pas permis au marché de repasser dans le vert.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Seul le pliant et l'électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Seul le pliant et l’électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Le marché des ventes de vélo a subi un nouveau recul au deuxième trimestre 2013, selon l’Observatoire Conjoncturel FPS-CNPC.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Selon une étude réalisée par le cabinet Npd, sur les mois de février à avril, le chiffre d’affaires d’environ 1000 points de vente (hors magasins Décathlon) en France a progressé de 3% par rapport à la même période de l’année 2012. Plus précisément, le panéliste a décomposé la part de ce chiffre d’affaires par type de produits (équipement, textile et chaussure).

L’équipement enregistre une hausse globale de 6%. Les rayons randonnée, avec une hausse de +25% des ventes de sacs à dos (+18% pour les bâtons de randonnée), et fitness, en progression de +20 à 25% sur les les grosses machines de fitness (rameurs, vélos d’appartement, tapis de course), forment le peloton de tête. Viennent ensuite tout le rayon ski alpin (+18%), le snowboard (+12%) et les sacs en bandoulières. A l’inverse, le chiffre d’affaires de ces trois derniers mois recule sur le rayon multisport à travers des lignes de produit comme les sacs de sport (hors sacs à dos) ou bien les lunettes de soleil. Une baisse justifiée par la météo, peu incitatrice à l’achat.

Le survêtement intégral n’a plus la cote

Le textile enregistre la plus petite variation, avec une hausse de +1% sur la période étudiée. Côté mode, le sweat-shirt à capuche (+4%) et les pull-overs (+12%) prennent le pas sur les polaires et vestes zippées (-9%) et les sweat sans capuches (+18%). Npd a également mesuré le transfert des ventes de survêtement intégral (-11%) vers celles de pantalons de survêtement seuls (+14%).

Côté pratique sportive, le « ski wear » (+5%) s’est bien vendu ainsi que  le rayon randonnée (+11%) dans lequel se retrouvent les pièces chaudes et protectrices  (Blousons coupe-vent/respirant et/ou imperméables, pantalons long).

La chaussure de running détournée pour le lifestyle

Sur les ventes de chaussures, Npd constate une forte hausse des ventes du segment running (+34%), au détriment des chaussures lifestyle. Enfin, comme pour les ventes de produits de ski en général, les après skis constituent un rayon en croissance sur les 3 derniers mois (+12%).

Selon le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), l’épisode neigeux qui a traversé la France a entraîné une perte de fréquentation dans les centres commerciaux d’environ 2,5 millions de visiteurs et une baisse de chiffres d’affaires de l’ordre de 20% le 12 mars et de 15% le lendemain par rapport à la moyenne de la période correspondante les années précédentes.

De nombreux sites commerciaux n’ont pas pu ouvrir leur portes et nous estimons le chiffre d’affaires perdu de l’ordre de 80 à 85 millions d’euros, même si ce chiffre est à prendre avec précaution car il ne s’agit que d’une première estimation qui ne préjuge pas des conséquences relatives notamment aux problèmes d’approvisionnement” explique Jean-Michel Silberstein, Délégué Général du CNCC.

Les intempéries ont ainsi des conséquences fâcheuses pour les centres commerciaux même si on observe traditionnellement qu’une bonne partie du chiffre d’affaires perdu dans ces circonstances est rattrapé dans les semaines qui suivent.

Si l’ensemble du textile-habillement affiche un repli de 0,5 % en janvier 2013 par rapport à janvier 2012 en valeur et à surface comparable, c’est exclusivement du au recul du textile (- 7 % pour le linge de maison, tissu au mètre et la mercerie-laine) : l’habillement affiche, lui une légère augmentation de 0,2 %, selon le dernier Distribilan de l’Institut français de la Mode

La période a profité aux commerces indépendants multimarques (+ 3,8 %) et aux chaînes spécialisées (+ 3,3 %). Les soldes ont ainsi plus ou moins rattrapé une saison médiocre : sur l’ensemble de la période septembre 2012-janvier 2013, la consommation d’habillement a enregistré un recul de 0,8 % et autant pour l’ensemble du textile-habillement.