Au troisième trimestre 2013, le pôle Sport & Lifestyle du groupe Kering a enregistré un chiffre d’affaires en légère baisse de -0,9% en comparable, impacté par la performance de Puma dans la catégorie chaussures et ce, malgré la progression des ventes d’accessoires et de vêtements. En effet, sur ce trimestre, les ventes de Puma affichent une baisse de 0,8% en comparable.
La marque enregistre de meilleures performances au détail (+6%), portées par l’ensemble des canaux de distribution en propre (magasins, outlets et Internet).
Si l’activité est en croissance en Amérique du Nord, elle reste toutefois encore en baisse en Europe de l’Ouest.
Quant à l’activité de la marque de glisse Volcom, elle progresse de 2% sur le trimestre, dynamisée notamment par la performance de sa nouvelle ligne de chaussures.

Réorganisation

Le groupe a par ailleurs annoncé avoir franchi de « nouvelles étapes dans la mise en œuvre de son plan de transformation » de la marque. Il a notamment procédé à de nouvelles fermetures de magasins Puma dont la rentabilité était insuffisante et nommé un nouveau directeur artistique. Une nouvelle organisation géographie et une réduction du nombre de références sont également en cours.

 

 

Pour affirmer ses ambitions parisiennes, la marque de vêtements de glisse Volcom (groupe Kering) s’offre le Centquatre (104), dans le XIXè arrondissement de Paris, ce samedi 5 octobre. Gratuite et ouverte au grand public, la Volcom Stone, une journée de promotion autour du skateboard, débute à 14h, où les visiteurs pourront découvrir des stands de sérigraphie textile, fabrication de badges ou encore de customisation de casquettes avant d’assister à des démonstrations par les skateboarders du team international Volcom et la projection du film « True To This », célébrant les 20 ans de la production de « Alive We Ride », le film dont l’origine de la marque américaine est inspirée. La soirée, en présence de François-Henri Pinault, PDG de Kering, aux côtés de Jason Steris, DG de Volcom, s’achèvera par un concert des Black Bananas, habitué aux collaborations avec Volcom Entertainment, le programme musical de la marque.

crédit : Volcom

crédit : Volcom

Implantation parisienne en projet

Créée en 1991, rachetée 20 ans plus tard par le groupe Kering, la marque américaine jongle aujourd’hui vers une image oscillant entre la culture streetwear chère aux skaters, inspirée par des collaborations d’artistes et un positionnement lifestyle plus chic. L’événement Volcom Stone, dans un lieu qui se veut aussi chic qu’alternatif, devrait ainsi assoir un peu plus cette image. Image que la marque espère matérialiser par l’ouverture d’un magasin à son nom, mais pour lequel un lieu n’a pas encore été trouvé.

Joël Clergiot

 

Au premier trimestre 2013, le Pôle Sport & Lifestyle du groupe Kering (ex-PPR) enregistre un chiffre d’affaires en repli de 2,5% en comparable, impacté par un contexte économique difficile dans le secteur de l’habillement et des articles de sport, particulièrement en Europe de l’Ouest.

Le chiffre d’affaires du pôle Sport & Lifestyle atteint 849 millions d’euros sur le trimestre, en recul de 4,9 % à périmètre courant. Puma et Volcom ont enregistré des performances très satisfaisantes dans leurs magasins en propre, contrebalancées par des ventes plus en retrait en vente en gros.

Sur le trimestre, les ventes de Puma affichent une baisse de 2,3% en comparable. Les accessoires ont enregistré une forte croissance de 12% sur le trimestre, portés par la performance remarquable de Cobra Puma Golf. L’Habillement résiste bien. La catégorie chaussures reste quant à elle toujours affectée par un contexte difficile sur ses principaux marchés, notamment en Italie et en France.

Bon démarrage des Puma Mobium

Puma a poursuivi la mise en œuvre de son plan de transformation qui a mené à la fermeture de 45 magasins non rentables au cours du trimestre, principalement en Europe. Le reste du réseau retail a enregistré de bonnes performances témoignant de la force et de l’attrait de la marque.
Par ailleurs, Puma continue de renouveler ses gammes de produits, avec un accent mis sur la catégorie running en sport performance. La nouvelle ligne de chaussures Puma Mobium très innovante a été lancée en mars et les tendances de vente sont très favorables.

VolcomShoes_LoFi_GrimMid_Buzzard_GrimmLa marque de vêtements de surf et skate Volcom, lance sa première collection de chaussures fermées après 22 ans d’existence. La marque du groupe PPR ne disposait dans le footwear que d’une ligne de tongs. (suite…)

Recentré sur le luxe et le sport, le groupe PPR a annoncé le 15 février 2013 une croissance de son chiffre d’affaires (+10,6% en comparable) et de son résultat net (+28,2%) pour l’année 2012. Le pôle lifestyle (Puma, Volcom, Electric) affiche une baisse de son résultat opérationnel de -12,1% malgré une hausse de son CA de +11,9%.

Le groupe PPR a publié ce vendredi 15 février 2013 de bonnes performances pour l’ensemble du groupe, délesté de la Fnac et La Redoute. Le chiffre d’affaires a progressé de 10,6% en 2012, atteignant 9,7 milliards d’euros et le résultat opérationnel courant de 19,3%, à 1,8 milliard. La marge opérationnelle subit toutefois un léger recul à 18,4% du CA (-0,2 point). Quant au résultat net part du groupe récurrent, il a bondi de 28,2%, à 1,2 milliard d’euros. De bonnes performances, tirées par l’ensembles des marques de son pôle luxe (Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Stella Mac Cartney, etc.). Ce dernier enregistre en effet une croissance à deux chiffres dans toutes les zones géographiques, excepté au Japon (+9%).

Pas de calendrier pour Puma

Moins spectaculaire que le luxe de part les résultats de Puma, le pôle sport et lifestyle a vu son chiffre d’affaires augmenter de 3,3% en comparable, à 3,53 milliards d’euros, soit un résultat opérationnel courant de -12,1%. Puma, dont les comptes publiés la veille annonçaient une augmentation du chiffre d’affaires de +8,7% (+3,9% en comparable), à 3,27 milliards d’euros, représente 95% du CA de ce pôle Sport & Lifestyle. « Même si les résultats sont décevants, notamment en Europe de l’Ouest (30% du CA de la marque, NDLR) nous n’avons pas de calendrier déterminé pour mener Puma vers la croissance », tentaient de rassurer François-Henri Pinault et Jean-François Palus, à l’annonce de ces résultats.

Un nouveau management

S’il assure que Jean-François Palus, actuellement à la tête de Puma par intérim, ne deviendra pas le futur directeur général de la marque, François-Henri Pinault, PDG du groupe PPR, a assuré pouvoir annoncer les noms de la nouvelle équipe managériale au printemps prochain. « Ses priorités seront de repositionner la marque aussi bien dans le sport que le lifestyle, donner une cohérence à son organisation jusque là désorientée par le rachat de ses licenciés et dynamiser l’innovation tant sur le plan du design que de la distribution en magasin », a-t-il annoncé ce matin.

Pas de rachat tant que Puma ne sera pas redressé

La distribution sur internet et dans ses magasins propres fera également l’objet d’une attention particulière. « Puma reste le socle de notre pôle sport & lifestyle, notre premier objectif est de la remettre sur les rails de la croissance avant de reprendre les projets d’acquisition d’autres marques de sport », a-t-il annoncé. « Nous sommes confiants pour les échéances sportives de 2014, avec une collection foot prometteuse ».

Le groupe PPR a confirmé ses ambitions de répartition de ses activités (60% luxe et 40% sport & lifestyle) et évoqué vouloir renforcer à long terme son activité outdoor. Le groupe mise alors sur Electric et Volcom, dont une nouvelle collection de chaussures sera disponible à l’automne prochain, en cobollaboration avec Puma. Ces deux marques ont enregistré un chiffre d’affaires de 261 millions d’euros en 2012, pour un résultat opérationnel courant de 15 millions d’euros.

Joël Clergiot

Volcom, la marque de surfwear et streetwear du groupe PPR, a ouvert trois magasins en propre en Europe en octobre, dont deux dans des stations des Alpes françaises, à Chamonix et aux 2 Alpes et une en Espagne, à Barcelone. Ce qui porte à une douzaine le nombre de magasins de la marque en Europe, dont quatre en France (les deux premières ayant été ouvertes à Hossegor et à Bordeaux). Chaque point de vente occupe entre 150 et 200 mètres carrés. Volcom, qui développe un prêt-à-porter de plus en plus lifestyle, est distribuée par plus de 450 détaillants en France, son premier client étant Citadium.