Biarritz ©FilièresportL’International Surfing Association (ISA) a rendu son verdict : la France organisera les prochains World Surfing Games (WSG) en mai-juin 2017, sur le site de Biarritz Pays Basque, qui regroupe les communes de Biarritz, Bidart et Anglet.

Il s’agit d’une nouvelle consécration pour Biarritz : la cité balnéaire avait déjà organisé les championnats du monde de surf des nations en 1980 et fêtera l’an prochain les 60 ans de l’apparition de la discipline sur ses plages. La ville hôte des WSG a été choisie par la commission d’étude et d’évaluation des candidatures de la Fédération française de surf et la société Olbia Conseil, face à la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (40). Vitrine de premier plan pour le surf, les championnats du monde s’inscrivent dans un calendrier porteur, puisque la discipline figurera pour la première fois au programme des JO en 2020 à Tokyo. « Les ISA World Surfing Games seront un aperçu de ce que sera le surf aux JO de Tokyo », se félicite ainsi Fernando Aguerre, président de la fédération internationale de surf.

Laisser un héritage pérenne en attendant 2024

En organisant cette compétition quelques semaines avant la désignation de la ville hôte des JO 2024, prévue en septembre 2017, à l’organisation desquels Paris est candidate, la fédération française de surf entend par ailleurs laisser un héritage pérenne et accélérer son développement. « Les communes accueilleront les meilleures nations du surf mondial, qui devront démontrer leur plus haut niveau pour commencer à entrer dans les critères de sélection pour les JO 2020. La dynamique que cette aventure sportive impulsera pendant les sept prochains mois consolidera la place de notre discipline », commente Jean-Luc Arassus, président de la Fédération française de surf.