keyboard_arrow_up
>
Santé et Bien-être
>
Santé & Bien être

L'édition 2020 du Médicosport-santé lancée

16/11/2020
Comme chaque année, la commission médicale du CNOSF propose une nouvelle édition du Médicosport-santé, dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives.

Il se présente comme la « Bible » du sport-santé. Pensé comme un dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives, le Médicosport-Santé est réactualisé chaque année par la commission médicale du CNOSF. Cet outil développé avec le groupe Vidal est également proposé désormais en version digitale.

L'édition 2020 compilée par un comité dédié composé notamment de la Société Française de Médecine, de l’Exercice et du Sport (SFMES) et des Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) s'est donc de nouveau enrichie avec l'appui de quelque 50 fédérations.

Cette année, trois nouvelles pathologies (pathologies respiratoires, fibromyalgie et maladie de Parkinson) ont été intégrées dans l’ouvrage ainsi que les programmes sport-santé proposés par cinq nouvelles fédérations (Fédération française d'études et de sports sous-marins, de kick boxing, muaythaï et disciplines associées, de roller et skateboard ; du sport en milieu rural et Union française des œuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP)).

La question des formations liées à la prescription d’activité physique et sportive a également été étudiée, ce dictionnaire ayant vocation à devenir un document de référence utilisé par les fédérations afin de former leurs encadrants, mais aussi par le monde médical et paramédical, que l'on doit continuer à sensibiliser à l’intérêt des activités physiques et sportives pour la santé.

Maintien d'une activité physique pendant le confinement mais hausse de l'anxiété et de la dépression après : les premières conclusions de l'étude PhysiCOVID

Le lancement virtuel de cette nouvelle édition a eu lieu en ligne, animé par le Dr Alain Calmat, président de la commission médicale du CNOSF. Un rendez-vous digital qui a permis par ailleurs de présenter les premiers résultats de l'étude PhysiCOVID, financée par le CNOSF. Menée par les universités de Toulouse et de Strasbourg, avec la coopération du CH de Perpignan, cette étude vise à analyser les effets du confinement sur les sportifs amateurs et des patients atteints d’affections chroniques et suivis dans le cadre de programmes sport-santé.

Près de 500 personnes ont participé à cette étude. Si certaines données sont encore en cours d’analyse, les premières conclusions ont été dévoilées. Enseignements majeurs : les sportifs et patients ont maintenu leur niveau d’activité physique pendant le confinement, ce qui pourrait s’expliquer par une acculturation aux bénéfices d'une pratique d’une activité physique pour la santé. L'étude fait écho également d'une hausse des signes d’anxiété et de dépression chez les patients après le confinement mettant en exergue nécessité d'une prise en charge de ces patients avant et après chaque période de confinement.

A voir également
  • Santé & Bien être 24/11/2020
    Inactivité physique des jeunes : l'Anses alerte les pouvoirs publics
    Un tiers des jeunes de 11 à 17 ans présenterait un risque sanitaire préoccupant mixant manque...
  • Santé & Bien être 23/11/2020
    OSV et Eurosima mobilisés pour la reprise du sport de plein air
    Pour une autorisation de la pratique des sports de peine nature en période de confinement. Patrick...
  • Santé & Bien être 02/11/2020
    Confinement & sport : ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas
    La pratique du sport n'est pas encadrée par les mêmes contraintes et restrictions qu'il s'agisse...
  • Santé & Bien être 02/10/2020
    Octobre Rose : banque et fédérations unies sous la bannière...
    La Caisse d'Epargne et les fédérations françaises de handball et de basketball s'associent pour...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies