keyboard_arrow_up
>
Territoires
>
©Agence nationale du sport
Territoires

Ambition Bleue, le plan d'action pour truster les podiums olympiques

12/10/2020
Manager général de la haute performance au sein de l'Agence nationale du sport (ANS), Claude Onesta a présenté « Ambition Bleue », un plan qui accorde davantage de moyens et d'accompagnement aux athlètes de très haut niveau. Objectif : que la France redevienne une nation olympique majeure d'ici les Jeux de Paris 2024.

« Le système sportif français actuel date des années 60 et n’a jamais connu de véritable transformation. Ce que l’on appelle aujourd’hui « sport de haut niveau » recoupe un périmètre trop étendu et concerne des athlètes avec des besoins très différents. » Claude Onesta n'était pas connu pour être langue de bois à l'époque où il a mené l'équipe de France de handball vers deux titres olympiques, trois championnats du monde et trois titres européens. Et l'ancien entraîneur de l’équipe de France de handball devenu manager général de la haute performance au sein de l'Agence nationale du sport n'a rien perdu de cette qualité à l'heure d'endosser son nouveau costume.

Véritable chef d'orchestre du plan « Ambition Bleue », il a ainsi présenté des ambitions fortes et une feuille de route très précise aux côtés de Frédéric Sanaur, directeur général de l’ANS. Avec un objectif : changer de stratégie pour redevenir une nation phare des Jeux Olympiques. « Le Pôle Haute Performance de l’Agence nationale du Sport travaille depuis dix-huit mois à l’élaboration d’un projet de transformation du sport de haut niveau pour engager la France dans une culture du résultat et de la performance durable à destination des JOP de Paris 2024, précise Claude Onesta dans le dossier de presse Ambition Bleue. Notre équipe de 17 personnes a entrepris un ouvrage considérable que l’on pourrait qualifier de check-up sportif. »

« Du prêt-à-porter à la haute couture »

Enseignements de ce véritable scan sans filtre de la performance française au plus haut-niveau : une concurrence internationale accrue faisant perdre en compétitivité le sport français, des subventions aux fédérations peu ciblées et pas proportionnées aux performances des athlètes aux JO d'été comme d'hiver et enfin, un empilement de dispositifs pour accompagner les athlètes sans coordination. A travers Ambition Bleue, Claude Onesta et son équipe ont ainsi mis sur pied un nouveau modèle dédié à la performance française davantage inspiré des cultures anglosaxonnes mais adapté à la tradition française. « Le passage d'un service de prêt à porter à un service de haute couture. »

Un « Cercle de la haute performance » pour les athlètes médaillables aux JO

Concrètement, une distinction parmi les athlètes de haut-niveau sera faite via la création d'un « Cercle de la haute performance » qui comprend environ 400 athlètes sur les quelque 2700 sportifs de haut-niveau soutenus financièrement. Celui-ci intègre les athlètes olympiques et paralympiques visant l’accès à une médaille de niveau mondial et pour qui le projet sportif est prioritaire. L'ANS leur proposera un accompagnement différencié en 2 paliers pour diminuer tous les obstacles présents sur leurs parcours.

A travers Ambition Bleue, l'Agence nationale du sport entame également une nouvelle relation avec les fédérations et s'engage à investir auprès des fédérations « de manière priorisée sur une analyse objectivée de la capacité de la fédération à obtenir des titres et des médailles et la capacité à élaborer et mettre en œuvre un projet de performance pertinent et réaliste tout en assurant la pérennité́ des performances par le renouvellement de son élite. » Enfin, autre axe prioritaire pour la structure, le handisport. La France qui ne présentaient pas jusqu’à présent d’athlètes dans 75% des épreuves paralympiques, compte bien y remédier dès les prochaines échéances.


« Les résultats sportifs stagnent aux Jeux Olympiques et baissent aux Jeux Paralympiques. » souligne Claude Onesta. Pour cette réorganisation profonde qui entend prendre en compte l’évolution de la crise sanitaire, des élections fédérales et qui « veillera à ne pas déstabiliser la préparation des JOP de Tokyo », le grand challenge est à venir : faire ses preuves rapidement.

A voir également
  • Territoires 22/10/2020
    Le monde du sport s’associe à l’hommage national rendu à Samuel...
    Il apporte un soutien total à la communauté éducative pour défendre les valeurs de respect, de...
  • Territoires 09/10/2020
    Val d'Isère, un décembre 100% Coupe du Monde
    A la faveur d'une réorganisation du calendrier de la Coupe du Monde de ski alpin FIS, Val d'Isère...
  • Territoires 06/10/2020
    La première « rentrée des sports » de Maracineanu et Blanquer
    Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu ont proposé ce lundi la toute première « Rentrée des...
  • Territoires 02/10/2020
    Coupe du monde de ski : Les Alpes françaises sur la bonne piste
    Alors que le calendrier de Coupe du monde de ski alpin 2020/2021 a été remanié en raison du...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies