keyboard_arrow_up
>
Data
>
Data

Les besoins et attentes des acteurs du sport français

02/06/2022
Une étude sur les enjeux du sport de demain, menée par le CDES Limoges sous le pilotage de l'ANDES et présentée lundi, donne des pistes pour repenser sa gouvernance et son rôle dans la société.

Comment faire face aux principales mutations sociétales incontournables à venir et de répondre aux besoins des acteurs du sport au cours des prochaines années ? C'est la question très générale à laquelle cette étude sur l’évolution des attentes et des besoins des acteurs du sport français tente de répondre.

Administrée par un comité de pilotage regroupant l’Agence nationale du Sport, l’Association nationale des élus en charge du sport (ANDES), le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), le Comité paralympique et sportif français (CPSF) l’UNION Sport et Cycle (USC) et le Ministère chargé des sports, cette dernière a vocation à porter des axes stratégiques communs sur la place du sport en France  pour les 5 à 10 prochaines années. Elle s'est tournée vers les 4 collèges types de représentants de la nouvelle gouvernance du sport pour articuler son étude : l'Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et les acteurs économiques.

Les principaux enseignements à retenir

1. Une politique globale ambitieuse de santé publique

70% des structures ayant répondu au questionnaire classent l’accès de tous les publics à l’activité physique et sportive dans le top 3 des priorités à donner à la gouvernance collégiale du sport au cours des prochaines années. Une manière de mettre en avant la nécessité de politiques publiques ambitieuses pour développer la pratique dans toutes les strates de la société, dès le plus jeune âge, à l'école comme pour les adultes et en entreprise, bien au-delà du sport sur ordonnance ou des maison de santé. Chiffre fort, pour près d'un tiers des répondants, le premier apport du sport à la société porte sur l’amélioration de la santé.

2. L'enjeu de réduction de la fracture sociale grâce au sport

Alors que la pauvreté et la précarité touchent une part croissante de la population française, le secteur sportif se trouve face à un autre défi majeur à relever : celui de faire face à un risque « de plus en plus élevé d’une fracture sociale irréconciliable opposant deux pans entiers de la société française n’ayant plus les mêmes repères culturels » indique l'étude. Ici aussi, le sport a un rôle majeur à jouer dans « les tentatives de réhabilitation d’une identité nationale autour de valeurs communes qui font la société. » Ce risque de fracture sociale fait partie du top 3 des principaux enjeux de société pour 45% des répondants. Plus d'un sur 10 le place même en première position et 30% voit le sport comme un outil prioritaire de cohésion sociale. Parallèlement, 31% des répondants à l'étude placent d'ailleurs  l'aménagement du territoire au travers des équipements sportifs dans le top 3 des priorités pour leur structure pour les 5 ans.

3. La conquête ou fidélisation de nouveaux publics comme priorité dans un contexte de changement de modes de vie

A la question, quelles sont les priorités pour votre structure pour les 5 ans à venir, posée  aux répondants, 45% citent la conquête ou fidélisation de nouveaux publics dans le top 3. Et le défi est de taille, les comportements étant en profonde évolution en matière de sport avec des pratiquants qui tendent vers une approche plus consumériste de la pratique sportive. « Le modèle de la licence apparait trop contraignant pour une population qui souhaite changer de sport à sa guise. Des évolutions qui posent problème pour les collectivités qui doivent s’adresser à l’ensemble de la communauté sportive, et pas uniquement aux acteurs de la pratique fédérale. » stipule le rapport.  Ce changement de comportement et plus globalement de modes de vies constituent un véritable enjeu pour les acteurs du sport.  Pour 45% des structures ayant répondu au questionnaire, cela constitue le premier enjeu sociétal auquel le sport sera confronté dans les prochaines années.

4. Un engagement environnemental en marge mais présent

L’adaptation liée au changement climatique ne fait pas partie des sujets premiers des acteurs du sport puisque 4% seulement des répondants en font une priorité pour les 5 à 10 prochaines années. Un score très faible étonnant qui n'occulte pas pour autant une prise de conscience. Au cours des entretiens, des thématiques importantes se sont dégagées sur le sujet comme la gestion des équipements sportifs telles que les enceintes sportives ou les piscines parfois soumises à des problématiques d’isolation, de consommation énergétique importante et dont les mises aux normes ne peuvent être supportées par les seules collectivités. Autres thématiques abordées, le modèle des compétitions sportives  à revoir pour être en accord avec l'enjeu environnemental, la mobilité évidemment ou encore les changements, notamment chez les acteurs économiques, poussés par la pression exercée par la clientèle et notamment la jeune génération.

Cette étude a été conduite par le CDES de Limoges du mois de novembre 2021 au mois d'avril 2022 en deux phases, l'une de synthèse documentaire et l'autre d'enquêtes (questionnaire, entretiens et tables rondes) . Détails et accès à la totalité de l'étude : https://www.agencedusport.fr/sites/default/files/2022-05/220509_Etude_besoins_attentes_acteurs_sport_VF.pdf

A voir également
  • Data 18/05/2022
    Le vélo est bon pour la santé et le pouvoir d'achat
    Ce sont deux des conclusions assez répandues auprès des usagers de la bicyclette, qu’ils soient...
  • Data 20/12/2021
    Covid-19, une incitation à la pratique sportive ?
    La plateforme de gestion et de partage d’activités sportives Strava publie son bilan annuel de...
  • Data 29/11/2021
    Sports d’Hiver : les taux de réservation soufflent un vent...
    Les professionnels de la montagne abordent l’hiver avec confiance. Le taux de réservation pour...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies