keyboard_arrow_up
>
Territoires
>
Territoires

Un mouvement populaire pour « libérer les plages »

05/05/2020
L'interdiction d'accéder aux plages au moins jusqu'au 1er juin, annoncée par Edouard Philippe la semaine dernière, a fédéré en quelques jours un mouvement, bien décidé à faire évoluer cette position du gouvernement.

En contraste avec l'autorisation d'accès accordée aux parcs, jardins et sites de nature et montagne à partir du 11 mai, l'interdiction d'accéder aux plages a été justifiée ce dimanche par le ministre de l'Intérieur par crainte d'une affluence lors des grands week-end fériés de mai. « L’interdiction des plages vise à empêcher l’attractivité d’un grand week-end à la plage et des risques que certains fassent 300 km au mois de mai pour aller sur une plage. » a-t-il précisé sur la chaîne d'information LCI.

Les Fédérations main dans la main pour se faire entendre

Des élus locaux et des pratiquants (plusieurs pétitions sont en ligne dont une lancée en Bretagne sous le hashtag #RendezNousLaMer) mais aussi la Fédération Française de Surf et, plus globalement, la Confédération du Nautisme et de la Plaisance qui réunit toutes les Fédérations de sports nautiques (FFSurf donc mais aussi les Fédérations Française de Voile, de Canoë Kayak ou motonautique...) défendent ainsi le concept d'une « plage dynamique ». Une formule défendue également par le président du Comité national olympique et sportif (CNOSF) Denis Masseglia. Dans ce cadre-là, la plage est considérée uniquement comme un lieu de passage pour accéder à l’océan et pratiquer une activité sportive individuelle et raisonnée, sans possibilité de s’y attarder.

Eurosima se pose lui aussi comme relais auprès des pouvoirs publics. L'association collabore avec la FFSurf pour faire évoluer la décision et s'engage d'ores et déjà aux côtés de cette fédération à communiquer aux acteurs professionnels « des préconisations de retour à la pratique du surf et de reprise des activités commerciales dans le respect des consignes sanitaires ».

En attendant une éventuelle évolution de la réglementation pour le 11 mai, les surfeurs espagnols peuvent de leur côté de nouveau accéder à leurs spots. Les plages ont ouvert samedi dernier avec des mesures précises pour faire respecter la distanciation.

Tweet de Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne

A voir également
  • Territoires 26/05/2020
    Le guide des pratiques alternatives pour les sports à reprise...
    Le ministère des Sports publie un guide pour jouer autrement dans les disciplines pour lesquelles...
  • Territoires 22/05/2020
    Le vélo, l'allié des Français pour le "monde d’après" ?
    Notre dernière matinale en ligne portait sur les liens entre sport et mobilités, et la manière...
  • Territoires 19/05/2020
    Les acteurs du sport se mobilisent pour aider les clubs
    Un vaste mouvement de solidarité est lancé pour apporter un soutien financier aux associations...
  • Territoires 24/04/2020
    Elections fédérales : report en avril 2021
    Le ministère des Sports a indiqué que les mandats des présidentes et présidentes de...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies