Lancée l’an dernier par France Montagnes, l’opération « Le Printemps du Ski » fera l’objet d’une forte campagne de communication cette année. Objectif : compenser le manque de fréquentation dû aux vacances de printemps tardives.

De 1994 à 2010 les vacances de printemps ont représenté en moyenne 8 % de la saison. Depuis 2011 et l’évolution du calendrier des vacances apportée par Luc Chatel, cette part est passée à 4 puis à 2 % en 3 ans. Des vacances de printemps aujourd’hui trop tardives qui mettent en péril une fin de saison déjà très incertaine. Face à ce constat, France Montagnes a mené une réflexion avec ses partenaires et décidé de créer un vrai temps fort à partir du 20 mars  autour du concept « Le Printemps du Ski ».

Cofinancée par 32 partenaires, la première campagne « Le Printemps du Ski » a démarré le 19 février. Le site leprintempsduski.com mutualise les offres spécifiques des partenaires et propose aux internautes de partager leur expérience avec le  #leprintempsduski. Avec pour objectif de réaffirmer l’excellence du ski sur la période et la possibilité de s’adonner, du fait de journées plus longues, de conditions météorologiques plus favorables, à de nombreuses autres activités sportives, ludiques, de détente ou festives, le slogan « Le Printemps du Ski, c’est du ski, oui… mais pas que », est le fil conducteur des actions presse et de communication.

A la radio du 9 au 22 mars

L’action de communication s’articule autour d’un dispositif numérique avec une campagne à la performance sur des sites premium (60 000 clics garantis) pour pousser les offres des partenaires. France Montagnes relayera l’opération sur france-montagnes.com, sa campagne adwords et deux E-newsletters dédiées. Une campagne radio amplifiera cette action : du 09 au 22 mars, 70 messages seront diffusés sur RTL, avec un Jeu « Le printemps du ski » dans le « Petit Journal » de Stéphane Carpentier, qui permettra de faire gagner  5 séjours en station sur la période. (suite…)

Dans un contexte concurrentiel très fort à l’international, la France, avec 53,8 millions de journées skieur (+5,3 %), occupe cette année le deuxième rang international en termes de fréquentation des domaines skiables, derrière l’Autriche (54,5 M J Sk., +4,4 %) et devant les Etats-Unis (53,3 M de J Sk., -2,8 %), selon Domaines skiables de France (DSF).

La fréquentation des domaines skiables français s’est établie à 1 % au dessus de la moyenne des quatre précédents hivers, en hausse de 5,3 % par rapport à l’hiver précédent (année de référence basse). Les chutes de neige abondantes ont permis à la moyenne montagne de tirer son épingle du jeu, après plusieurs saisons à de faible enneigement à basse altitude.

Beaucoup de neige mais trop peu de soleil


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Les vacanciers étaient au rendez-vous cet hiver dans les montagnes françaises. Le taux d’occupation des hébergements locatifs entre décembre 2017 et mars 2018 s’élève à 52,9% sur l’ensemble des massifs, soit une hausse de 1,3% par rapport à l’année passée, selon le dernier rapport de l’observatoire national des stations de montagne (ANMSM) – Atout France. 

 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Alors que les vacances de Noël débutent à la fin de cette semaine, les taux d’occupation prévisionnels recensés par l’Observatoire national des stations de montagne ANMSM – Atout France, annoncent un début de saison très prometteur.

Au global, les taux d’occupation prévisionnels pour les vacances de Noël marquent une progression substantielle de près de 8 points par rapport à l’an passé, quels que soient les massifs ou les types d’hébergements pour s’établir entre 57 et 68 % selon les massifs.
Pour cette fin d’année 2017, les demandes de séjours à la montagne se concentrent prioritairement sur la semaine de Noël. Une dynamique qui s’explique notamment par le calendrier des congés scolaires. Toutefois, les tendances de ces taux divergent selon les massifs : respectivement 4 et 9 points de plus pour les Alpes du Nord et du Sud et un recul de 3 points pour les Pyrénées par exemple. Les Pyrénées devraient tendre à minima à une stabilité, voire une hausse.

Près de 7 logements sur 10 sont réservés pour la semaine de Noël. Dans le détail sur les massifs, près de 2 logements nord-alpins sur 3 font actuellement l’objet d’une réservation, soit 8 points de plus que l’an passé. Dans les Alpes du Sud, l’augmentation représente 10 points de plus qu’en 2016. Les progressions de réservations entre les deux semaines fluctuent en fonction des hébergements avec de meilleurs résultats pour la semaine de Noël : + 14 points pour les résidences de tourisme, + 6 points pour les agences immobilières et + 15 points pour les villages vacances. Seules les locations effectuées entre particuliers divergent de la tendance générale, en affichant de meilleurs taux d’occupation prévisionnels pour la semaine du nouvel an que pour celle de Noël. “

Des prévisions optimistes pour l’ensemble de la saison

Les taux d’occupation prévisionnels concernant la totalité de la saison affichent une progression de près d’un point par rapport à la saison passée.”

Dans le détail les taux d’occupation prévisionnels enregistrent, au 1er décembre :
• Une progression de 7,7 points pour les vacances de Noël
• Une stagnation à + 0,1 point pour la période inter-vacances janvier ;
• Une hausse de 1,8 point pour les vacances d’hiver ;”
• Une progression de 4,5 points pour la période inter-vacances mars ;”
• Un retard de 8,7 points pour les vacances de printemps.”

Sur l’ensemble de la saison, le taux d’occupation prévisionnel des logements loués entre particuliers gagne en moyenne près de 3 points par rapport à l’an passé, et jusqu’à 7 points sur certaines périodes.

Concernant la typologie des stations, celles classées « Grand Domaine » demeurent plus attractives que les plus petites stations de Charme avec des écarts de 10 points pour les vacances de Noël, 14 points pour la période inter-vacances de janvier et jusqu’à 18 points pour la période inter-vacances de mars.

La montagne française reste attractive à l’international

La France reste la destination favorite des touristes britanniques qui représentent environ un tiers des séjours. 70 % des tours opérateurs britanniques interrogés annoncent d’ailleurs une progression des réservations pour l’ensemble de la saison hivernale 2017-2018.

Plus de 200 professionnels de la montagne ont participé au SkiDebrief, organisé les 24 et 25 avril à Val d’Isère par l’Union sport & cycle, pour tirer le bilan et les perspectives du marché des sports d’hiver, au terme d’une saison éprouvante mais non dénuée d’espoirs.

 

A LIRE SUR LE MEME SUJET
LES INTERVIEWS DES DIRIGEANTS ET EXPERTS DE LA MONTAGNE DANS LE HORS-SERIE SPECIAL SKIDEBRIEF DE FILIERESPORT

 

Malgré un démarrage pénalisé – pour la troisième année de suite  – par un noël sans neige, la montagne française devrait boucler l’ensemble de saison d’hiver 2016-17 sur une fréquentation en légère augmentation : autour de +1%, selon les derniers chiffres de l’Observatoire des stations de montagne ANMSM-Atout France.« Nous étions en baisse de chiffre d’affaires de 20% en janvier mais petit à petit, nous avons rattrapé notre retard, si bien que vers le 15 mars, nous étions étale. Puis la douceur a sévi et nous avons repris un peu de retard. Février a permis de le rattraper et les vacances de Pâques se sont passées dans de bonnes conditions, grâce au calendrier scolaire qui est devenu favorable depuis deux ans », a relaté Pierre Lestas, président de Domaines skiables de France (DSF). Résultat : une baisse du nombre de journées-skieur de 3% sur l’ensemble de la saison, avec de fortes variations selon les massifs et les stations, selon DSF.  Dans les Ecoles du ski français, l’évolution du chiffre d’affaires se situe entre -3% et 0%. La fréquentation des sites de ski nordique est en baisse de 5% par rapport à la saison dernière et de 15% par rapport à la moyenne des quatre dernières saisons. « Généralement situés en moyenne montagne, nous sommes un peu les sentinelles du réchauffement climatique », explique Thierry Gamot, le président de Nordic France, précisant que les quelques sites équipés en neige de culture s’en sortent le mieux.

Des magasins condamnés à l’offensive

Dans ce contexte, les magasins de ski ont vécu une saison mitigée, à des dégrées variables selon l’altitude et la « garantie neige » dont a bénéficié ou non leur station. Selon l’Union sport & cycle, les ventes d’articles de sport sont en recul de 5 à 12 %, tandis que les locations se maintiennent difficilement, entre -3% et -5%. « Donner des chiffres est globalisant : seul importe l’amour et la passion pour nos stations et les sports d’hiver, a relativisé Gérard Mattis, président de la commission Montagne de l’Union sport & cycle. Certains ont retroussé les manches et en deux mois ont réussi à faire la saison, comme en Haute-Savoie. Il faut garder à l’esprit que nos tarifs de location ont baissé de 25 % depuis pratiquement dix ans. Nous restons positifs et offensifs. » Confirmation de Stéphane Solinski, le directeur général de Sport 2000, qui fait le constat d’un « bilan positif avec quelques questions en suspens. Dans la vente, il va falloir plus accompagner nos magasins. »

Des actions marketing à amplifier

Si la montagne a tenu le choc, c’est en partie grâce aux investissements « très orientés neige de culture, qui se sont maintenus à un niveau globalement stables, mais aussi à la formidable mobilisation des acteurs de la montagne », a souligné Michel Rouault, directeur des entreprises de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. Outre le travail de la neige, l’adaptation des offres a commencé à faire son office et devra être amplifiée. « Il faut engager des actions marketing et développer les courts séjours, un vrai levier de développement économique », réclame Pierre Lestas (DSF). Idem pour le travail collectif sur l’entrée de saison, initié quasi-spontanément cet hiver : « Nous lancerons l’an prochain une opération Noël, c’est magique collective, comme pour le Printemps du ski », a annoncé Jean-Marc Silva, tandis que Jean-Luc Boch, le nouveau président de France Montagnes, déclarait : « Nous devons parler d’une seule voix sur l’intégralité des massifs français. La concurrence étrangère est très vive, plus on arrivera à communiquer collectivement plus les stations petites ou grandes parviendront à faire venir des touristes nombreux. Pour que la montagne soit magique, les acteurs doivent être capable d’accueillir les touristes dignement, correctement et pour longtemps. »

Relancer les classes de neige

Sur le long terme, s’ouvre un vrai chantier, celui du renouvellement des générations et plus particulièrement de l’initiation au ski. Avec Génération Montagne, Auvergne Rhône-Alpes Tourisme s’attaque au déclin des classes de neige : « En 2015-16, 15 centres d’hébergements ont fermé dans les massifs alpins : la  décrue se stabilise mais l’érosion se poursuit. Les maires peuvent donner les moyens aux gestionnaires des centres de rénover, avec l’aide des département et, pourquoi pas, des régions », plaide Annick Cressens, coprésidente de Génération Montagne. En Suisse, l’association GoSnow a créé une site internet pour « faciliter l’organisation des voyages en quelques clics », explique Pierre Pfefferle, directeur du programme. Il a emmené à la montagne 1000 élèves la première année, 2000 la deuxième, pour un prix moyen de séjour d’un peu plus de 300 € par enfant. Conclusion de Virgile Caillet, délégué général d’Union sport & cycle. « Il va falloir encore plus aller dans le concret, établir une cartographie des initiatives et les consolider pour constituer une force commune. »

Alors que débute le mois d’avril, et avec lui la période du “Printemps du ski”, « les niveaux de réservation sont encourageants pour les vacances de printemps », annonce Domaines skiables de France (DSF), qui précise toutefois que « cette période ne permettra pas de gommer les importantes difficultés rencontrées en début de saison ».

 

Mois de mars en trompe-l’oeil…


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Filièresport est partenaire presse de la  9è édition du SkiDebrief, l’événement “bilan et perspectives” de la saison de sports d’hiver, qui aura lieu les 24 et 25 avril 2017 à Val d’Isère.

Organisé par l’Union sport & cycle en partenariat avec France Montagnes et la Caisse d’Epargne Rhônes-Alpes, le SkiDebrief associe contenu professionnel et moments conviviaux organisés en plein cœur de la station Val d’ Isère.  Au cours de ces deux journées, une quinzaine de professionnels, experts et personnalités de la montagne établiront un premier bilan de la saison 2016-17 de sports d’hiver en France et analyseront les enjeux de renouvellement de clientèle à la lumière d’exemples de bonnes pratiques en France et à l’étranger.

Nombre de places limitées. Il est encore temps de vous inscrire !

LE PROGRAMME

LUNDI 24 AVRIL : CONFERENCE

14h00 Accueil

14h30 Ouverture : Pierre Gogin, coprésident Union sport & cycle / Jean-Luc Boch, président France Montagnes / Michel Rouault, membre du Comité exécutif et directeur des entreprises Caisse d’Epargne Rhône-Alpes

14h45 Remise des Trophées de la montagne et du Trophée Printemps du ski

 15H30 Débats et Témoignages : Comment recruter de nouveaux publics en montagne ?

1) Table-ronde: Willy Fux, LHM Conseil / Jean Bertoluzzi, Observatoire des stations de Montagne / François Barbier, Directeur commercial Salomon

2) Témoignages

 Le ski épicurien

Des chefs étoilés de montagne témoignent sur les modes de consommation d’une nouvelle clientèle éprise de ski, de grande cuisine et d’autres loisirs en montagne.

La montagne pour tous

  • Mary Jo Tarallo, directrice du programme Learn to ski and snowboard aux Etats-Unis.
  • Pierre Pfefferle, directeur de Gosnow, programme suisse de relance des classes de neige
  • Annick Cressens, maire de Beaufort et coprésidente du comité de pilotage de Génération Montagne
  • Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes, sur le « Printemps du ski »

 

 17h00 Bilan de la saison des sports d’hiver 2016-17

  • Gilles Chabert, président du Syndicat national des moniteurs du ski français
  • Thierry Gamot, président de Nordic France
  • Charles-Anges Ginesy, président de l’Association nationale des maires de stations de montagne
  • Pierre Lestas, président des Domaines skiables de France
  • Gérard Mattis, Président de la Commission montagne de l’Union sport & cycle
  • Michel Vion, Président de la Fédération française de ski

 

18h00 Apéritif et dîner

MARDI 25 AVRIL

  • Ski de printemps,
  • Challenge de ski,
  • Déjeuner à la Fruitière
  • Folie Douce

 

 

Rapprochement dans le commerce en ligne d’articles de sports d’hiver et de natureLe Groupe Annie Famose et le Groupe Frasteya, de Yannick Morat, sont en discussions exclusives en vue de l’acquisition du site Achat-ski.com par le site Ekosport.fr.

Le Groupe Famose, actionnaire majoritaire de l’enseigne de location Skiset, a créé Achat-ski en 2012. Avec un chiffre d’affaires approchant


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La dernière enquête publiée par l’Observatoire national des stations de montagne ANMSM-Atout France confirme que les vacances d’hiver et les vacances de printemps devraient être bénéfiques pour les stations de ski. Une renaissance suite aux faibles scores enregistrés en décembre, dû à l’absence de neige.

Et la neige réapparut ! Une phrase qui ravit déjà les saisonniers, et les stations de montagne puisque des récentes chutes de poudre blanche ont été observées sur tous les massifs. De très bonnes conditions pour les vacanciers qui ont décidé de réserver en avance. Le taux d’occupation prévisionnel devrait grimper jusqu’à 90 % pour les deuxièmes et troisièmes semaines de vacances.

« Nous avions anticipé ces bons résultats dès le début de l’année. Les vacances riment, pour beaucoup de vacanciers, avec neige et montagne », relate Charles-Ange Ginésy, président de l’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM). Une clientèle qui sera, pour la plupart, internationale avec un taux de nuitées réalisées de 33 %. Sur le podium, les Britanniques constituent la première clientèle internationale des stations de montagne pour toute la saison, suivis de près par les clientèles belges et néerlandaises.

Un « Printemps du ski » au beau fixe

Lancée par France Montagnes il y a 2 ans, cette opération de dynamisation de la fin de saison engendre une forte augmentation des réservations, de l’ordre de +64% pour les locations. Il s’agit ici de tarifs réduits d’environ –20% pour les adultes et enfants, qui permettent de skier 6 ou 7 jours pour le prix de 5. Une promesse printanière qu’il est difficile de refuser.

bandeau-debrief

Le Ski Debrief 2016 aura lieu les lundi 18 et mardi 19 avril à Val d’Isère (Savoie, 73). A un peu moins d’un mois de l’événement, Filière Sport revient sur les temps forts de ces deux journées dédiées à la montagne et ses acteurs. 

Depuis 2009, le SkiDebrief est le rendez-vous « bilans et perspectives » des acteurs de la montagne. Un événement initié par la Fédération des entreprises du sport (FPS). Organisé sur deux jours, il propose notamment des tables rondes, la remise des Trophées de la montagne ainsi qu’un bilan de saison des acteurs de la montagne.

Ce concept innovant qui associe contenu professionnel et moments conviviaux dans la station de Val d’Isère constitue l’occasion idéale pour tous ceux qui font l’économie de la montagne (office du tourisme, remontées mécaniques, enseignes, marques, élus, institutionnels, media…) de se rencontrer et partager leurs expériences. 

La première conférence, intitulée “la neige dans tous ses états”, s’intéressera notamment aux bouleversements naturels que notre planète connaît actuellement, et verra intervenir Christope Chaix (reponsable de l’observatoire des changements climatiques), Dominique Letang (directeur de l’Anena), Jérôme Camps (Sport 2000 Massif Central) et Laurent Reynaud (délégué général de Domaines skiables de France).

La deuxième table ronde abordera la consommation au sein des stations de sports d’hiver françaises, en présence de Virgile Caillet (délégué général de la FIFAS), Jean Marc Silva (directeur général de France Montagne), Luc Reversade (président de la Folie Douce) et Alexis Dussillol (directeur montagne de Airbnb).

Enfin, un bilan sera dressé sur l’ensemble de la saison de ski des domaines skiables de l’hexagone. Gilles Chabert (président du SNMSF), Michel Giraudy (vice président de l’ANMSM et président de France Montagne), Pierre Lestas (président de Domaines Skiables de France), Gérard Mattis (président de la Commission montagne de la FPS), Michel Vion (président de la FFS) et Thierry Gamot (président de Nordic France) seront notamment présents.

Le rendez-vous de l’innovation

La remise des Trophées de la montagne aura lieu lundi 18 avril et récompensera les meilleures innovations produits et services de la saison. 5 prix seront décernés : le prix Prix de l’accessibilité à la pratique, le prix des initiatives vertes, de l’économie, de l’innovation produit, ainsi que le prix du printemps du ski.

Détails et inscription sur: http://www.skidebrief.com

Freeride 2014 - C.Cattin OT Val Thorens - 021Alors que le taux de remplissage prévisionnel des hébergements marchands pour ces vacances de février atteint 91 %, l’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) et Atout France annoncent des perspectives intéressantes pour les semaines de sports d’hiver à venir et du printemps du ski.

Les vacances d’hiver ont commencé la semaine dernière pour les premiers vacanciers. Le taux de remplissage des hébergements varie d’ores et déjà entre


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

A400 MEN 3:4 TIGHT FRONT - copieEn février 2015, Skins lancera la deuxième génération de sa gamme A400, la plus technique et la plus emblématique de la marque de vêtements de compression.

Lancée en septembre 2010, la première génération aura fait une belle carrière ! Outre son nouveau design, où les touches de couleurs dorées ont remplacé l’orange, la gamme intègre une technologie thermorégulante, l’Adaptative Dynamic Cooling de l’entreprise suisse HeiQ. Il s’agit d’un polymère qui


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Avec 55,3 millions de journées-skieurs, soit une baisse de fréquentation de 4,5 % par rapport à la saison 2012-2013, la France a perdu, l’an dernier, son rang de première destination mondiale pour les sports d’hiver, selon Domaines skiables de France (DSF). Les Etats-Unis reprennent la première place (56,2 millions de journées-skieur), malgré une baisse de fréquentation de 1,3 %. L’Autriche est troisième avec 50,8 millions (- 6,3 %).  (suite…)

Pour la deuxième année consécutive, la France devance les autres pays et reste la première destination mondiale de sports d’hiver.

Avec 57,9 millions de journées skieurs vendues, les domaines skiables français conservent en 2013 leur place de première destination mondiale du ski. Viennent ensuite les Etats-Unis, avec 56,9 millions et l’Autriche, avec 54,2 millions. La météo, particulièrement favorable, explique essentiellement cet engouement pour les cimes français, sur lesquels toutes les stations de ski étaient ouvertes, à toutes les altitudes, entre février et mars. Domaine Skiables de France (DSF) se félicite également « des efforts de commercialisation et de promotion auprès de la clientèle française (70%) et étrangère », qui contribuent également à ce résultat. Une succession homogène des clients étrangers et français a également évité l’engorgement et contribue à ce bon résultat.

Le calendrier scolaire toujours dans le collimateur

La France ne doit toutefois pas s’endormir sur ses lauriers et doit continuer ses efforts de services et d’accueil. En effet, les Etats-Unis, challengeur de la France depuis l’année dernière, sont en progression et on su profiter de l’absence de fin de saison française. DSF rappelle toutefois que si la fréquentation des stations de ski croit de 1%  par an en moyenne depuis deux ans, la modification des périodes scolaires reste un frein à la croissance. Ils estiment que la fréquentation des pistes pendant les vacances de printemps ne représente plus que 2% de la fréquentation annuelle, contre 8% en 2010.

Dans sa dernière note de  conjoncture, Domaines Skiables de France (DSF) relativise la hausse de fréquentation enregistrée par les stations au cours des vacances de février.  “Il convient de tenir compte du double effet négatif qui va s’exercer sur la fin de saison du fait d’un calendrier scolaire” défavorable.” 

D’une part, on observe un décalage de pratiquement une semaine par rapport à l’an passé, puisque les vacances d’hiver se sont achevées le 15 mars en 2013 au lieu du 9 mars en 2012, “ce qui ramène la hausse de la fréquentation en cumul à un niveau compris entre + 5 % et + 10 %“, observe DSF.

D’autre part, la fréquentation du mois d’avril, passé le lundi de Pâques (1er avril 2013), “s’annonce catastrophique”, alors même que les conditions d’enneigement sont excellentes à ce jour. “Les vacances de printemps commenceront le 13 avril 2013 : plus tard que jamais durant les 20 dernières années. La clientèle de la zone parisienne, en vacances du 27 avril au 12 mai trouvera la quasi-totalité des stations fermées ; elle pourra cependant profiter des domaines skiables de haute montagne encore ouverts (Tignes, Val d’Isère, Val Thorens/Orelle et La Grave)“.

Pour toutes ces raisons, DSF anticipe une fin de saison très difficile “qui verra s’étioler l’avance prise à ce stade de la saison“. Les dates de fermeture des domaines skiables, “généralement plus précoces que celles des années précédentes“, montrent que les stations ont commencé à s’adapter aux nouveaux calendriers scolaires.

Initiés par la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, les Trophées de la montagne Française Nouvelle Définition récompensent depuis 5 ans des initiatives remarquables en faveur de la montagne. Les lauréats 2018 ont reçu leur prix le 24 avril, au cours du SkiDebrief à Val d’Isère. 

Prix Accessibilité : ski-chic.com, nouveau service de location vêtements de ski et accessoires de ski.

Ce Trophée récompense la meilleure initiative en faveur de la démocratisation de l’accès à la pratique des activités de montagne. Il a été remis par la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes.

Prix Economie : Ski-guru.com, premier comparateur de stations de ski basé sur les avis clients

Ce Trophée récompense le meilleur projet facteur de croissance et d’emploi en montagne.

Prix Initiative verte : S3V, pour sa production de semences locales pour maintenir la biodiversité

Ce Trophée récompense la meilleure action en faveur de l’environnement de montagne. Il a été remis par Pierre Gogin, président de l’Union sport & cycle

– Prix Innovation produit : Zip Fix a Shape d’Eider . Cette fermeture à glissière est conçue pour éliminer les frottements inconfortables des zips traditionnels

Le Trophée “Innovation Produit” récompense l’innovation produit apportant la plus forte valeur ajoutée à la pratique du client

France Montagnes a également récompensé la station de Val d’Isère pour son implication en faveur de la fin de saison en lui remettant le prix spécial Printemps du Ski.

L’hiver touche bientôt à sa fin. A ce stade, le bilan est plutôt satisfaisant pour les stations de ski françaises, avec une fréquentation au beau fixe en montagne et sur les pistes malgré des conditions météorologiques délicates. La note de conjoncture des domaines skiables de France et le communiqué de presse de l’observatoire National des Stations de Montagne (ANMSM) le confirment. (suite…)

Les “Trophées de la montagne française. Nouvelle définition” ont été remis au cours de la 9ème édition du SkiDebrief 2017, à Val-d’Isère,  par la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, l’Union Sport & Cycle et France Montagnes.

Le prix Accessibilité, qui récompense une initiative en faveur de la démocratisation des activités de montagne, a été attribué au RockyPop Hôtel Les Houches (74) pour son concept innovant : 148 chambres design et accueillantes, un restaurant étonnant et chaleureux ainsi qu’un bar cosy et divertissant.

Le prix Economie, qui récompense un dossier facteur de croissance, de développement et d’emploi en montagne, a été remis à Hero Les Arcs, une nouvelle offre d’activités outdoor pour les familles sportives en quête de sensations pures !

Le prix Initiative verte a été décerné à la société de design WoodStock création, spécialiste des objets, meubles et agencements réalisés à partir de matières hors d’usage et de produits en fin de vie.

Le prix Innovation produit a été alloué à la société Skaping pour son service SkapeMe de réalisation de selfies XXL panoramiques.

Le prix spécial Printemps du ski, qui récompense les meilleures initiatives et offres clientèle pour la fin de saison,  a été  à la station de Montgenèvre pour son offre Dolce Vita, un package ski, spa et luge de 3 jours.

Le jury a enfin décidé de remettre un Prix coup de coeur au High Five Festival, de la société Like That. Il s’agit du festival incontournable de lancement de début de saison réunissant désormais projections de films de freeski, art et big-air au cœur d’Annecy (73).

Ouvert officiellement à Lyon mardi dernier, le concours 2017 des « Trophées de la Montagne Française » récompensera les actions et produits les plus innovants sur l’économie globale en montagne.

Organisée par la Caisse d’épargne Rhône Alpes, l’Unionsport & cycle et France montagnes, cette compétition est ouverte à tous les candidats ou organisations ayant un lien direct avec la montagne : particuliers, collectivités, entreprises ou encore associations. Chaque organisme participant devra soumettre une action contribuant au développement de l’économie en montagne durant toute l’année. Les heureux gagnants de l’édition 2017 des « Trophées de la Montagne Française. Nouvelle Définition. » verront leur initiative médiatisée à travers les moyens de communication des différents partenaires du concours (relations presse, réseaux sociaux, etc.)

Les catégories récompensées

 

  • Le prix Accessibilité à la pratique récompense la meilleure initiative en faveur de la démocratisation des activités de montagne.
  •  Le prix Initiatives vertes récompense la meilleure action en faveur de l’environnement en montagne.
  •  Le prix Economie récompense le meilleur projet facteur de croissance, de développement et d’emploi en montagne.
  • Le prix Innovation produit récompense l’innovation produit apportant la meilleure avancée sur le plan de la pratique des activités de montagne.
  • Le prix Printemps du ski récompense la meilleure action menée dans le cadre de l’opération collective « Printemps du Ski » sous le pilotage de France Montagnes.

 

Pour concourir, les candidats peuvent d’ores et déjà consulter les modalités pratiques sur le site : www.lamontagnenouvelledefinition.fr / onglet Trophées.

Filièresport n°44 12/2016L’Observatoire national des stations de montagne ANMSM – Atout France prévoit 9 à 11 % de hausse de fréquentation par rapport à l’année dernière pour les vacances d’hiver 2017 et + 66 % pour les vacances de printemps.

Malgré un début de saison pénalisé par le manque de neige, les réservations préfigurent une augmentation de 3,4 % sur l’ensemble de la saison. Les vacances d’hiver s’annoncent ainsi « excellentes au regard des réservations actuelles et de l’état d’enneigement en cours sur les massifs », selon l’ANMSM. La deuxième semaine (11 au 17 février), commune aux zones B et C présente les meilleures perspectives de remplissage. Les vacances de printemps sont elles positivement affectées par leurs nouvelles dates et par la montée en charge de l’opération « Printemps du ski ». Celle-ci, initiée par France montagnes pour dynamiser la fréquentation en fin de saison, est mise en œuvre par 32 stations. L’an dernier, elle aurait permis de multiplier par deux la fréquentation des stations au printemps.